Actualités

HOMMAGE « La pensée gaulliste est en deuil » pour Jean-Paul Fournier après le décès de Yves Guéna

Photo DR
Photo DR

L'ancien ministre et ex-président du Conseil constitutionnel Yves Guéna est décédé dans la nuit de mercredi à jeudi à Paris à l'âge de 93 ans. Le Sénateur-Maire de Nîmes, Jean-Paul Fournier lui rend hommage.

"La pensée gaulliste est en deuil. L’un de ses derniers représentants encore vivants nous a quitté. Yves GUENA fut l’incarnation même de ces personnages que les circonstances de la guerre avaient fait naître sous l’impulsion du Général de Gaulle. Grand résistant, compagnon du Général de Gaulle à Londres dès 1940 et homme d’Etat, il a représenté, toute sa vie durant, l’exemplarité du serviteur de la France. Présenté parfois comme un gaulliste de gauche, il fut surtout un patriote doté d’un grand sens du devoir. Maire, Député, Sénateur, Ministre, Président du Conseil constitutionnel, il exerça de très grandes responsabilités de la République. Toute sa vie, il cultiva la mémoire du Général de Gaulle et cultiva, comme tous les gaullistes dignes de ce nom, cette indispensable volonté de permettre à la France de maintenir son rang. Ainsi, c’est tout naturellement qu’il présida l’Institut Charles de Gaulle. Avec la mort de Charles PASQUA voici quelques mois, c’est l’un des derniers barons du gaullisme qui s’en va. Reste à nous citoyens et hommes engagés à continuer à entretenir la flamme. C’est ce que j’essaye de faire au quotidien dans mon action publique à Nîmes, dans le Gard et au Sénat.

La pensée gaulliste est en deuil. L’un de ses derniers représentants encore vivants nous a quitté. Yves GUENA fut l’incarnation même de ces personnages que les circonstances de la guerre avaient fait naître sous l’impulsion du Général de Gaulle. Grand résistant, compagnon du Général de Gaulle à Londres dès 1940 et homme d’Etat, il a représenté, toute sa vie durant, l’exemplarité du serviteur de la France. Présenté parfois comme un gaulliste de gauche, il fut surtout un patriote doté d’un grand sens du devoir. Maire, Député, Sénateur, Ministre, Président du Conseil constitutionnel, il exerça de très grandes responsabilités de la République. Toute sa vie, il cultiva la mémoire du Général de Gaulle et cultiva, comme tous les gaullistes dignes de ce nom, cette indispensable volonté de permettre à la France de maintenir son rang. Ainsi, c’est tout naturellement qu’il présida l’Institut Charles de Gaulle. Avec la mort de Charles PASQUA voici quelques mois, c’est l’un des derniers barons du gaullisme qui s’en va. Reste à nous citoyens et hommes engagés à continuer à entretenir la flamme. C’est ce que j’essaye de faire au quotidien dans mon action publique à Nîmes, dans le Gard et au Sénat."

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Vous aimeriez aussi

1 commentaire sur “HOMMAGE « La pensée gaulliste est en deuil » pour Jean-Paul Fournier après le décès de Yves Guéna”

  1. Avec Sarkozy-Balkany-Bolloré-Copé-Vauquiez et Cie, il y a longtemps que la pensée gaulliste est morte dans ce parti qui ose encore s’en réclamer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité