ActualitésPolitique

GARD RHODANIEN Le projet l’Ardoise Eco Fret revient en conseil communautaire

Hier soir, lors du conseil communautaire du Gard Rhodanien, à Saint-Julien-de-Peyrolas (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Hier soir, lors du conseil communautaire du Gard Rhodanien, à Saint-Julien-de-Peyrolas (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Outre le budget, le conseil communautaire de l’agglo du Gard Rhodanien, qui s’est tenu hier soir à Saint-Julien-de-Peyrolas a vu un autre sujet crucial être soumis au vote.

Il s’agit du projet l’Ardoise Eco Fret, qui vise à prendre la place de la friche industrielle laissée par Arcelor-Mittal à l’Ardoise en capitalisant sur la multimodalité du lieu.

« Le dernier nœud est en train de tomber »

Le conseil communautaire devait acter la préparation et la réalisation du schéma d’aménagement du projet. L’occasion pour le président de l’agglo Jean-Christian Rey de faire le point sur ce dossier : « il y avait toute une série de contraintes, mais nous en sommes sortis. L’an dernier nous avons fait le tour de table financier pour passer à la phase de réalisation. Concernant la maîtrise foncière, aujourd’hui nous sommes sur un accord de principe sur la vente pour 1,5 millions d’euros de 70 hectares. » Une acquisition foncière qui serait portée « sur 3 à 5 ans » par l’Etablissement Public Foncier, « pour lancer les études et passer à la phase de réalisation le plus rapidement possible. »

A l’heure actuelle, « on est en train de dessiner très exactement le parcellaire, car Arcelor-Mittal veut garder accès au crassier pour sa dépollution », expliquera le président pour répondre à l’intervention du laudunois Yves Cazorla, qui tenait à « faire apparaître le fait que la dépollution restera à la charge d’Arcelor-Mittal. » « Le dernier nœud est en train de tomber », résumera le président en évoquant la question de la vente du site.

« La phase opérationnelle pourrait débuter début 2018 »

« C’est une étape décisive d’avoir la maîtrise foncière », estimera Patrice Prat avant de refroidir quelque peu l’enthousiasme ambiant : « pour éviter d’être trop dans l’affichage, il faut qu’on soit plus prudents sur nos déclarations uniquement car on connaît la complexité de ce dossier, il faut être conscient de l’ampleur de la tâche devant nous. »

« D’une manière ou d’une autre on y parviendra, lui répondra Jean-Christian Rey. On a les accords de principe. » Et le président d’esquisser un calendrier : « on aurait tout calé en septembre 2017 pour l’appel à projet du projet urbain partenarial dans le cadre de la zone d’aménagement concerté, et la phase opérationnelle pourrait débuter début 2018. »

La délibération a été votée à l’unanimité.

Et aussi :

Une minute de silence : le conseil communautaire a respecté une minute de silence en mémoire du premier adjoint du village de Carsan Georges Guilbert, décédé brutalement samedi, et inhumé aujourd’hui dans son village. Nous adressons nos plus sincères condoléances à sa famille et à ses proches.

Baroque procuration : le conseiller communiste spiripontain Jean-Marie Daver était, une fois n’est pas coutume, absent hier soir. Il a donc donné procuration, mais pas à un élu de la majorité spiripontaine dans laquelle pourtant il siège, puisque le communiste a confié ses votes au maire de Saint-Nazaire Gérald Missour. Au détour d’un vote, le vice-président Christophe Serre lâchera un « je ne m’y fais pas » révélateur…

On ne peut pas être partout : Jean-Christian Rey a donné la date du prochain conseil communautaire. Ce sera le 23 mai, dans un lieu inconnu à l’heure actuelle. Un conseil communautaire que le maire de Tresques, conseiller communautaire, premier vice-président du Département, président du SDIS, président délégué d’Habitat du Gard et président de la Semiga Alexandre Pissas risque de manquer : « j’ai le vote du budget de la Semiga en même temps » a-t-il expliqué en fin de conseil. Ce qui lui vaudra une réponse du tac-au-tac du président de l’agglo : « il est vrai que le cumul pose des problèmes ! »

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

1 commentaire sur “GARD RHODANIEN Le projet l’Ardoise Eco Fret revient en conseil communautaire”

  1. Enfin, depuis la visite de Georges FRECHE -Président de Région- en 2009, le dossier avance. IL est vrai que certains élus s’étaient alors précipités pour combattre celui qui voulait développer l’Ardoise, et en faire le 4e port de la Région. Espérons que l’Agglo pourra enfin aller de l’avant!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité