Culture

PONT-SAINT-ESPRIT En images : l’expo Rue de Verdun a ouvert ses portes

L'exposition Rue de Verdun, jusqu'au 23 avril à Pont (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
L'exposition Rue de Verdun, jusqu'au 23 avril à Pont (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

« C’est déjà un grand succès » : à l’heure d’inaugurer vendredi soir la grande exposition Rue de Verdun, sur la bataille du même nom qui faisait rage il y a un siècle, le maire de Pont-Saint-Esprit Roger Castillon était déjà satisfait.

Il faut dire que l’exposition, ouverte lundi, a déjà connu « un défilé continu de scolaires, avec 350 enfants », a précisé la première adjointe Claire Lapeyronie.

Il faut dire que la grande variété de pièces exposées dans les locaux des anciens Arts Ménagers, sur le boulevard Gambetta, force le respect. Des uniformes aux timbres, en passant par les tableaux pédagogiques, les photos d’époque ou encore un « relief », sortes de lunettes d’époque permettant de voir des photos du champ de bataille en 3D, l’exposition présente une sélection aussi hétéroclite que passionnante.

L'exposition Rue de Verdun, jusqu'au 23 avril à Pont (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
L'exposition Rue de Verdun, jusqu'au 23 avril à Pont (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Une exposition rendue possible par « la force du collectif » a souligné la première adjointe. C’est que la mairie a pu compter sur les associations, l’Amicale philatélique spiripontaine, le Cercle de Valmont (qui s’est chargé également de la scénographie) et les associations patriotiques, mais aussi sur des particuliers, comme Andrée de Witte, Marie Laure Méger, Laure Morand, la famille Bayle-Mouren ou encore le collectionneur et archiviste de la ville Eric Grieu.

L'exposition Rue de Verdun, jusqu'au 23 avril à Pont (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
L'exposition Rue de Verdun, jusqu'au 23 avril à Pont (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Autant de forces en présence qui ont permis notamment de raconter les histoires de deux poilus, le député André Thome mort au front en mars 1916 et le boulanger spiripontain Léopold Marcellin, lui aussi tombé sur les champs de bataille.

Le maire a également profité de l’inauguration pour offrir à Aurélio Simon, centenaire spiripontain né le jour du déclenchement de la bataille de Verdun, le journal de sa naissance retrouvé par Eric Grieu.

La municipalité a offert au centenaire Aurelio Simon le journal de sa naissance (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
La municipalité a offert au centenaire Aurelio Simon le journal de sa naissance (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

L’exposition Rue de Verdun est visible jusqu’au 23 avril aux anciens Arts Ménagers, au 9 du boulevard Gambetta à Pont de 15 heures à 18 heures. Fermeture ce dimanche 17. Entrée gratuite, infos : 04 66 90 34 26 et 06 85 63 24 68.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité