A la unePolitique

ALÈS Le coup de gueule de Fabrice Verdier : « Maintenant, ça suffit ! »

Le député alésien Fabrice Verdier. EL/OG
Le député alésien Fabrice Verdier. EL/OG

Suite à la publication de notre article rappelant qu’au Parti Socialiste, les comptes ne font pas les bons amis, le député Fabrice Verdier - plus souvent habitué à voir la vie en rose - a vu rouge. C’est du moins ce que l’on en déduit quand on découvre son communiqué de presse intitulé « Maintenant, ça suffit ! ».

Le député tient à mettre les points sur les i - et pas seulement sur celui de Nathalie -, et rappelle que le TGI de Nîmes a déclaré son ancienne attachée parlementaire, Nathalie Bouvet « seule coupable des détournements de fonds ». Il poursuit : « J’ai été entendu par le SRPJ dans le cadre de l’enquête, comme les autres responsables du parti socialiste, et j’ai été mis hors de cause ».

« J’ai été abusé »

Après la partie judiciaire, le maire de Fons-sur-Lussan fait dans l’introspection : « J’ai été abusé (…) Cette épreuve m’a meurtri. Elle m’aura au moins appris un principe que j’applique désormais à toutes mes activités : la confiance n’exclut pas le contrôle ». Et de prévenir ceux qui oseraient encore l’attaquer : « Je ne tolérerai plus d’être sali de manière anonyme, insidieuse ou directe sans conséquences judiciaires ». Autrement dit : plus de coups bas entre les membres de la famille socialiste… Ce serait une première.

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Vous aimeriez aussi

1 commentaire sur “ALÈS Le coup de gueule de Fabrice Verdier : « Maintenant, ça suffit ! »”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité