• Home »
  • Culture »
  • ALÈS Pour ses 10 ans, le festival des Près St-Jean s’offre Maître Gims

ALÈS Pour ses 10 ans, le festival des Près St-Jean s’offre Maître Gims

Photo : Coralie Mollaret.

Photo : Coralie Mollaret.

Un an après les arènes de Nîmes, le rappeur Maître Gims va s'arrêter dans les arènes d'Alès le 9 juillet prochain. Un coup de maître orchestré par le festival des Près St-Jean qui veut aujourd'hui prendre "une nouvelle dimension".

Créé il y a tout juste 10 ans, le festival des Près-St-Jean fait de plus en plus parler de lui. Après La Fouine l'an dernier, c'est au tour de Maître Gims de fouler la scène des arènes d'Alès. "On veut montrer qu'on peut partir des quartiers et faire beaucoup de choses", précise le directeur de l'association Raia qui a misé sur le réseau et la négociation. "Notre tourneur a une réputation sur Paris, ça nous a aidé. Notre book nous a aussi permis de négocier et on a réussi à l'avoir pour un montant attractif. 144 000 € pour un show, c'était la moitié de notre budget, c'était trop", révèle Brahim Aber.

Avec cette tête d'affiche, vainqueur aux Victoires de la musique 2016, l'organisateur la structure alésienne espère doubler la fréquentation de l'an dernier et attirer entre 5 000 et 6 000 spectateurs sur deux jours. Le ticket d'entrée de 15€ au Tempéras ayant pour but de "payer" le concert gratuit des Près-St-Jean qui aura lieu la veille. Trois noms sont pressentis : DJ Kayz, Ghetto Phénomène, et Souf. "Un seul sera choisi, on va sonder les habitants pour connaître leur préférence". A terme, l'objectif est d'auto-financer l'événement pour ne plus dépendre des subventions fragiles des collectivités. "On n'abandonne pas le quartier, mais Maître Gims gratuit ici, ça aurait trop de monde et trop de logistique. Il faut savoir évoluer et, si l'on veut grandir, faire venir des chanteurs plus grand public", conclut Brahim Aber.

Ouverture de la billetterie fin février.

Partager