Culture

UZÈGE Le Temps des cerises revient avec 8 dates et 16 spectacles

Elus et organisateurs ont présenté cette 14e édition (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Elus et organisateurs ont présenté cette 14e édition (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Les festival des arts de la rue de la Communauté de communes du Pays d’Uzès Le Temps des Cerises revient à partir du 19 mai pour une 14e édition qui s’annonce comme celle du changement dans la continuité.

Du changement, car le directeur artistique a changé : Sébastien Toureille, venu des Trans Cévenoles, prend la succession de Michel Lafont. « Ce festival est bien installé, il a un vrai public avec de vraies attentes, il faut être à la hauteur », a lancé Sébastien Toureille lors de la présentation de cette 14e édition vendredi soir à la médiathèque d’Uzès.

« On reste dans cet esprit populaire »

Pour ce faire, il a concocté un programme toujours itinérant, et toujours fourni, qui rythmera la vie culturelle de l’Uzège de mai à octobre avec 8 dates dans 8 villages différents, avec 2 spectacles par date et toujours un temps de repas partagé, « très important pour fédérer le public dans toute sa diversité », estime le directeur artistique. Côté programmation, « on reste dans cet esprit populaire, avec des propositions théâtrales, circassiennes, de la musique mais un peu moins de fanfares, de la magie et du mentalisme », présente Sébastien Toureille. Parmi ces spectacles, 4 créations sont au programme, dont certaines signées de jeunes auteurs : « on leur donne leur chance, ce sont des prises de risques précieuses pour eux », souligne le directeur artistique.

Par ailleurs, la direction du festival a mis en place une action d’accompagnement à la création dans le cadre de la préfiguration du futur centre culturel de la CCPU. « La compagnie les Mobilettes, que nous avions déjà accueillie l’année dernière, a souhaité créer un nouveau spectacle autour du handicap, explique le directeur artistique du Temps des Cerises. On a organisé avec le Département une résidence de création au collège Trintignant d’Uzès, avec deux semaines de résidence en janvier et en mars, et la première représentation publique se tiendra aux Amandiers le 2 juin. »

Les deux graffeurs Supo Caos et Grumo ont réalisé une performance en live (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Les deux graffeurs Supo Caos et Grumo ont réalisé une performance en live (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Par ailleurs, une exposition des 14 affiches du festival sera présentée dans les médiathèques du territoire, et le festival multiplié les collaborations. Ainsi, les deux graffeurs gardois Supo Caos et Grumo, actuellement en résidence à la médiathèque, ont réalisé une performance en live lors de la présentation du festival, et l’artiste-plasticien Aurélien Nadaud, qui sera en résidence du 29 mai au 11 juin, proposera une oeuvre collective dans le quartier des Amandiers à Uzès le vendredi 2 juin à 18h30.

Le programme :

Le 19 mai à Moussac :

Jacqueline et Marcel jouent : l’Ours, de Tchekov, de la compagnie de l’Art Osé

Marcel Poudre, de la compagnie Le Ratatouille Théâtre de Michel Lafont

Le 2 juin, à Uzès, quartier des Amandiers :

Et Rejoindre le papillon, de la compagnie les Mobilettes (création 2017)

Les Filharmonic von Strasse, de la compagnie Bougrelas

Le 16 juin, à St-Victor-des-Oules :

En apnée, de la compagnie Délit de Façade (création 2017)

Et mon coeur c’est du poulet ?, conférence sur l’amour de Ghislaine Berthion, de la compagnie Mungo

Le 30 juin, à la Bruguière :

L’Homme V, de la compagnie Vincent Warin, 3.6/3.4

Will et Walt, de la compagnie les Preneurs de Tête

Le 18 août, à Bourdic :

Filomène, de la compagnie Quilibrio

Cirque S’lex n’ Sueur, de la compagnie Les Têtes d’Affiche

Le 8 septembre, à Fontarèches :

Sur les routes de la Manche, de la compagnie le Théâtre du Vide-Poches

Les Rubaïyales, de la compagnie Calame Alen (création 2017)

La compagnie Calame Alen a joué un extrait du spectacle qu'elle proposera le 8 septembre à Fontarèches (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
La compagnie Calame Alen a joué un extrait du spectacle qu'elle proposera le 8 septembre à Fontarèches (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Le 22 septembre, à Montaren :

Funambule, de Pierre Deaux

Impérial Kikiristan

Le 8 octobre, à Saint-Quentin-la-Poterie :

Comment Pantagruel rompit les andouilles aux genoulx, de la compagnie Anonima Teatro

Départ arrêté, les rois du rallye, de la compagnie Théâtre Group’ (création 2017).

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité