A la uneActualitésPolitique

LÉGISLATIVES Le PS modifie ses investitures…

Le chef de file de la majorité départementale et président du Conseil général sortant Jean Denat (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
« Si on ne s’organise pas un peu, on est mort ! Le FN n’a jamais fait un résultat aussi bon à une Présidentielle », commente Jean Denat, premier fédéral du Gard. (Photo : Thierry Allard)

Après la Présidentielle qui a vu l’élection d’Emmanuel Macron, le Parti Socialiste du Gard a modifié ses investitures dans les six circonscriptions.

Ce soir, 80 militants se sont déplacés à la permanence PS pour le conseil fédéral. Le « parlement » du parti. L’ordre du jour n'était pas anodin... Il concernait les investitures pour les Législatives de juin. Ces dernières ont été attribuées, en décembre, par les militants. Seulement, entre-temps, le contexte politique a changé. La victoire d’Emmanuel Macron à la Présidentielle et, la présentation de ses candidats La République En Marche « rebat les cartes », estime le Premier fédéral, Jean Denat.

Si « notre pays a encore besoin de députés de gauche pour assurer la réussite de ce quinquennat », « la situation singulière du Gard, pousse à une analyse particulière », introduit le patron du PS30. Au premier tour de la Présidentielle, Marine Le Pen est arrivée en tête dans le Gard avec 29,3%. Demain, aux Législatives, « le FN sera en tête dans les six circonscriptions ».

1e et 3e circonscription : retrait des candidats 

Pour contrer le FN, « le PS a pris ses responsabilités au travers d’un dispositif républicain », commente Jean Denat. Et de préciser que ces décisions ont été « prises collectivement ». Sur la 1e circonscription, la députée sortante PS Françoise Dumas, a obtenu l’investiture En Marche. « Nous en avons pris acte. Le PS lui retire son investiture. Seulement, pour ne pas ajouter de la confusion à la division*, on ne présentera pas d'autre candidat », commente le Premier fédéral, « nous n’appelons à soutenir personne. Chacun fera en son âme et conscience au premier tour. Nous souhaitons que le camp républicain se retrouve au second. »

Sur la 3e, même scénario : la « gauche est fragmentée, ce qui  favorise l’élection du FN ». Alors, « Catherine Eysseric a décidé de retirer sa candidature et nous ne donnerons pas de consigne de vote », annonce le PS 30.

2e : Katy Guyot, suppléante de Marie Sara

Les électeurs de la 2e circonscription ne sont visiblement pas au bout de leurs surprises. La candidate PS et ex-candidate aux Législatives de 2012, Katy Guyot, devient la suppléante de Marie Sara. La médiatique candidate La République En Marche « a des possibilités d’être au second tour ». « Ce n’est pas un accord politique avec En Marche », tient à préciser Jean Denat, « il y a une volonté partagée de battre le FN parce que ça nous paraît le plus utile pour les habitants du territoire ! ».

4e et 5e, 6e : maintien des candidats 

Sur la 4e, le député sortant Fabrice Verdier conserve bien entendu son investiture. « Nous soutenons notre sortant, dont on ne sait plus rappeler la qualité du mandat. Nous regrettons toutefois que La République en marche n’est pas pris l’initiative de créer les conditions pour éliminer le risque de l’extrême-droite », estime Jean Denat. Idem sur la 6e : le député sortant Christophe Cavard conserve son investiture, et prendra comme suppléante la militante PS, Fatima El Hadi. 

Sur la 5e, la division de la gauche qui est connue : Olivier Gaillard, qui avait refusé de participer à l’investiture du PS, vient d'être labellisé En Marche. « Nous appelons les électeurs de cette circonscription, historiquement à gauche, à se mobiliser pour notre candidate, Nelly Frontanau ». Une décision, malgré la demande d’investiture de la candidate à La République En Marche.... « Ce n'était qu’un mouvement de panique », défend le parti.

Alors, le Parti Socialiste l’assume : « Si nous ne nous organisons pas un peu, on est mort ! Le FN n’a jamais fait un résultat aussi bon à une Présidentielle. Nous prenons nos responsabilités (…) On est dans un moment où il faut savoir faire des choix, préparer l’avenir et reconstruire. »

*Sur la 1e circonscription, trois candidats "de gauche" ont posé leur candidature : Françoise Dumas, Sylvette Fayet (PCF) et Jean-Paul Boré (TPNA). 

Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

10 réactions sur “LÉGISLATIVES Le PS modifie ses investitures…”

  1. Le Parti socialiste gardois sous la houlette de jean Denat abandonne le Gard à la droite et à l’extrême droite. Après Valls, Macron ! Il est inimaginable que l’on puisse déserter notre beau département face à la droite libérale de m. Macron et à l’extrême droite de Le Pen. J’ai honte pour eux !
    Je prendrai l’initiative dans ces tout prochains jours de créer un mouvement citoyen regroupant les forces démocratiques rassemblées autour des initiatives de Benoît Hamon, yannick Jadot, martine Aubry, … afin de repartir à la conquête des valeurs de la gauche. Reconstruire de la cave au grenier !

    1. Comment les militants PS peuvent-ils laisser faire ?
      Un véritable gâchis et un piédestal pour tous les opportunistes dont le seul souci c’est de réussir à conserver le pouvoir et les avantages financiers que leur procure la Politique.
      J’espère bien que tous les salariés vont peser sur cette élection pour contrecarrer la destinée de tou(te)s ces individualités (des ami(e)s de mes ami(e)s) des girouettes qui n’ont rien à faire de l’avenir du peuple. Les réformes sont nécessaires mais pas seulement sur le dos des salariés !!!!!!!!!

  2. Donc si je comprends bien dans la 2ème Marie Sara est donc la candidate socialiste? Il y aura donc 3 candidats: Une socialiste rebaptisée En marche soutenue par les socialistes ou du moins ce qu’il en reste, Pascale Mourrut soutenue par les Républicains et l’UDI du moins ce qu’il en reste, et Gilbert Collard soutenu par le FN mais qui n’en est pas. Bref le suspens est intenable.

  3. connivences évidentes entre le PS et en marche quand on voit l’union entre guyot et mari sara et le champ libre laissé à F Dumas. en marche a été créé pour permettre au PS de garder le pouvoir

    1. Non Gardois, c’est pas pour permettre au PS de garder le pouvoir, c’est pour permettre à des carriéristes et des opportunistes actuellement encartés au PS de pouvoir conserver leurs postes et surtout leurs indemnités.
      Dumas, Verdier, Cavard, Denat, tout ça c’est copains. La gamelle d’abord!

  4. Dans la 3ièm il faut dire que le candidat REM a bien besoin de soutien!!! Eysseric et Cellier même combat socialiste qui mène la ville de Bagnols dans une impasse. N’oublions pas que Monsieur Cellier est un pur socialiste opportuniste porté par son copain Monsieur Talon réfèrent REM pour le Gard. Eysseric Cellier Même combat.

    1. Cellier n’a jamais été encarté ps…la majorité bagnolaise est composée de ps, prg, ex-modem et société civile.

  5. Trop fort ce Denat. C’est le plus grand fossoyeur du PS dans le Gard puis après il va t’expliquer qu’il est responsable. Avant lui: 4 députés et 2 sénateurs PS. Après lui: 1 sénateur et 1 député? Et puis on ne parlera pas du CG, car il n’est même pas capable de garder son propre siège. Il a failli faire basculer le CG à droite et a fait des pieds et des mains à son pote Valls pour qu’il lui garantisse une gamelle à la Région.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité