A la unePolitique

LÉGISLATIVES Sur la 5e, la candidate PS veut marcher avec Macron

De gauche à droite : Eric Andrieu, Nicolas Escand, Nelly Frontanau et William Dumas. Photo Tony Duret / Objectif Gard
Nelly Frontanau a été investi par le PS pour les Législatives sur la 5e circonscription. De gauche à droite : Eric Andrieu, Nicolas Escand, Nelly Frontanau et William Dumas. (Photo Tony Duret)

La candidate PS sur la 5ème circonscription, Nelly Frontanau, vient de demander l’investiture « La République en marche ». L’étiquette sous laquelle le président Emmanuel Macron présentera ses candidats aux Législatives, dans l'espoir d'obtenir une majorité à l’Assemblée Nationale.

Selon nos informations, vous avez demandé l’investiture d’En Marche! Est-ce exact ?

Nelly Frontanau : Oui, je m'en suis rapprochée. Cela m’a coûté… Sur ma circonscription, il a une multitude de candidatures de gauche. Après avoir analysé les résultats de la Présidentielle*, mon inquiétude est de ne pas laisser ce territoire aux extrêmes. J’ai toujours été une social-démocrate. D’ailleurs, mon suppléant est membre du mouvement En Marche!. J’ai pris mes responsabilités. Je ne quitte pas le Parti Socialiste.

Votre suppléant… Vous aviez un peu prévu cette situation, non ?

Ah non, je ne l’ai pas pris pour ça ! Mais ça tombe bien finalement ! Je veux incarner ce rassemblement, en signalant à En Marche! que je peux incarner cette réconciliation. Je veux faire prendre conscience que, sur certains territoires profondément socialistes, face à la division de la gauche et au danger du FN, on se pose des questions.

Jean-Charles Bénézet, William Dumas et Nelly Frontanau. Selon nos informations, William Dumas aurait défendu la cause de son attachée parlementaire et candidate aux Législatives Nelly Frontanau, bien avant la Présidentielle. Il se serait entretenu avec Jean-Paul Delevoye, président de la Commission d’Investiture d’En Marche!. (Photo : Élodie Boschet)
Selon nos informations, le député sortant William Dumas (au centre sur la photo) aurait défendu la cause de Nelly Frontanau, bien avant la Présidentielle. Il se serait entretenu avec Jean-Paul Delevoye, président de la Commission d’Investiture d’En Marche!. (Photo : Élodie Boschet)

Au lendemain de la Présidentielle, vous demandez l’investiture à Emmanuel Macron. Ça donne le sentiment que les rats quittent le navire…

Cette demande n’est pas faite pour quitter le navire ! Je ne quitte pas mon parti !  Croyez-moi, je suis profondément socialiste. Le PS n’a pas conclu d’accord national avec En Marche!. Il va présenter des candidats dans les 577 circonscriptions. Ce n'est pas en accord avec ce que je défends... Moi, je ne veux pas que la gauche perde ce territoire.

Je lance une alerte et je ne suis pas la seule dans ce cas là. Et puis attendez, je ne me jette pas dans la gueule du loup... Avec Emmanuel Macron, plusieurs choses nous rassemble. C’est un progressiste. Je suis prête à entrer dans la majorité, mais en aucun cas à quitter mon parti.

Quel avenir voyez-vous pour le Parti Socialiste ?

Le PS n’est pas mort. Il est en panne et doit se réinventer. Or, on ne se réinvente pas en dehors d’une gouvernance. Il est essentiel que l’on puisse s’inscrire dans cette majorité. On a une responsabilité à avoir et, les échéances sont trop courtes... 

Allez-vous demander la double étiquette ?

Pour l’instant, oui. Mais ça, c’est une autre étape de l’histoire.

Une autre étape ? Derrière les Législatives se cache le financement des partis politique. Or, pas d’étiquette, pas de financement… Votre comportement ne participe-t-il pas à tuer le PS ?

Nous n’en sommes pas là. J’ai juste voulu lancer une alerte par rapport à la 5e circonscription. D'ailleurs, rien ne me dis que je serai investie... 

Propos recueillis par Coralie Mollaret

Lire aussiFAIT DU JOUR Jean Denat : « Le Parti Socialiste est à la croisée des chemins »

*Au premier tour de la Présidentielle, Jean-Luc Mélenchon arrive en tête avec 26,55% ; Marine Le Pen avec 26,51% et Emmanuel Macron avec 18,57%. Le candidat du PS arrive en cinquième position avec 5,49% des voix.

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

7 réactions sur “LÉGISLATIVES Sur la 5e, la candidate PS veut marcher avec Macron”

  1. tout comme sa collegue F. Dumas, N. Frontaneau doit etre classee parmi les opportunistes ! Quelle honte ! Que tous ces elu(e)s arretent de faire croire au peuple que leur principal souci c’est la defense des territoires et des personnes qui y resident ! Ce qui les interesse, c’est pouvoir profiter de tous les avantages, notamment financiers, que leur procure la politique. Alez travailler dans le prive et cessez de nous prendre pour des imbeciles.

  2. Encore une qui veut bouffer à tous les râteliers pour assurer sa place. Une politicienne qui brille surtout par son insignifiance à la Région. Et pourquoi ne pas adhérer aussi aux Républicains! Quelle tambouille. Cela donne presque envie de voter FN.

  3. Personne à En Marche Gard n’a vu le suppléant de Mme Frontanau sur le terrain, ni d’ailleurs à des réunions, il s’agit de l’adhérent mystère…
    Quelle belle cuisine électorale ! N.F veut simplement gagner en visibilité en se raccrochant au train En Marche mais elle risque fort de rester en gare.

  4. Iamentable opportuniste, Mme frontannau., ne nous étonnons pas si le taux d’abstention explose. C’est à écœurer pour longtemps des politiques.
    La région est compétente dans la formation, si Mme Frontannau ne dispose pas de diplôme pour se réinsérer dans la vraie vie, il n’est pas trop tard……cela lui éviterait de se recycler jusqu’à la retraite dans les formations politiques(si on veut d’elle)

  5. mdr ! C trop facile madame. Meme investie pour en marche, beaucoup ne voterons pas pour vous du coup.
    Vous pourrez vous recycler chez M Valls et son nouveau parti.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité