ActualitésSociété

TOROS Les practicos, la raison d’une aficion

Les aficionados practicos organisent leur première rencontre mondiale au salon du Toro dArles et chez deux éleveurs français du 4 au 8 septembre prochains Photo Anthony Maurin).
Les aficionados practicos organisent leur première rencontre mondiale au salon du Toro dArles et chez deux éleveurs français du 4 au 8 septembre prochains. L'artiste nîmois Roman signe quant à lui l'élégante affiche de l'événement (Photo Anthony Maurin).

L'Association Française des Aficionados Practicos basée à Nîmes a fait le bilan de sa saison 2016/2017 et annonce ses perspectives 2017/2018.

La tauromachie est attaquée de toutes parts. Être aficionado devient compliqué, surtout si l'on va aux arènes en famille, personne n'a envie de se faire insulter à cause de sa passion. Mais il y a, comme dans tous les domaines, des passionnés plus ou moins investis dans leur hobby. Les aficionados practicos ont la peau dure et les rêves légers. Voilà une manière de vivre sa passion en étant au plus proche de la réalité... Sans être de parfaits toreros, ils vivent au coeur et aux tripes leur aficion.

"Cette saison est importante car l'année prochaine l'AFAP fêtera ses 30 ans. L'association doit servir à rassembler les aficionados qui veulent s'investir un peu plus dans les toros. L'événement fort le plus proche est l'organisation de notre première rencontre mondiale des practicos" démarre Hervé Galtier, président de l'AFAP. Et pour cause, au salon du toro seront organisés deux spectacles et deux autres manifestations se tiendront chez des éleveurs de la région. Mexique, Pérou, Espagne, Equateur et bien sûr France seront de la partie. Du coup, les Nîmois seront de sortie en fin d'année ou l'année prochaine pour un tour du monde des toros qui les portera jusqu'aux Amériques! Roman, artiste choisi pour illustrer cette grande première, a tenté de rappeler les notions de cet échange. "Je suis habitué aux costumes de lumières mais pour l'occasion j'ai dû composer avec les trajes de campo. J'ai conservé mes silhouettes et essayé de montrer l'état d'esprit, le partage et l'échange car c'est ici que se forme le berceau de la tauromachie, de l'aficion et des corridas". Une sacrée réussite.

Mais avant la semaine arlésienne, parlons un tantinet des actions que proposent l'AFAP et ses mordus de toros. "Nous ne sommes pas des professionnels" tient à dire Hervé Galtier. "Nous ne nous habillons pas de lumières mais certains d'entre nous se mettent devant des toros" poursuit le président. Car c'est la force de l'AFAP, une fois la cotisation prise, les adhérents peuvent, sous couvert d'une assurance supplémentaire, se frotter en toute humilité au bétail loué ou acheté par la structure. 101 animaux toréés en une saison, le chiffre est constant, pour 66 sorties et une somme rondelette de 54174 euros répartie dans quelques élevages français, une bouffée d'air pour les ganaderos.

(Photo Bernard Viallet).
Les practicos dans les quartiers nîmois (Photo Bernard Viallet).

Au rayon des créations, la temporada écoulée a connu les prémices du circuit d'encuentros et la réalisation du second court-métrage De mon quartier... Aux arènes de Nîmes, portant sur les actions réalisées au sein des quartiers nîmois (près de dix sorties). Ainsi, les practicos sont allés chercher de potentiels aficionados dans les quartiers chauds (mais pas que) de Nîmes. Clos d'Orville, Chemin Bas, route de Beaucaire, route d'Arles, Castanet, Gambetta... Les aficionados ont surtout permis à ces jeunes, qui bien souvent ne connaissent pas la tauromachie, de découvrir les toros dans leur environnement quotidien, le campo. Pour Christophe De Vos, "Depuis six ou sept ans et sur l'impulsion de Laurent Burgoa, nous diffusons l'aficion de manière ludique dans les quartiers. C'est la transmission de la culture taurine mais aussi de sa pratique fondamentale". Les prochains rendez-vous sont prévus le 9 septembre prochain à Gambetta et le 30 qui suit à Caissargues. "Notre ambition est d'aller voir encore plus de quartiers en y mettant des arènes portatives. Il n'y a pas d'action isolée, nous avons un vrai fil conducteur, rien n'est fait au hasard et nous marchons tous ensemble en travaillant main dans la main" poursuit Hervé Galtier.

La Ville de Nîmes aide l'association en ce sens. "Les practicos ne vont pas que dans les quartiers "politique de la ville". C'est important de le faire et de le dire à une période où la tauromachie et les traditions sont décriées par certains. L'élu doit faire des choix et défendre toutes les traditions" note Laurent Burgoa, adjoint au maire délégué à la rénovation urbaine, au contrat de ville et aux centres sociaux. De sortie pour régler les derniers détails de la feria des Vendanges au côté des services de l'Etat, Frédéric Pastor, conseiller municipal délégué à la tauromachie, aux rapatriés et aux festivités, préfère jouer carte sur table. "Ce qui est important chez les practicos, c'est leur transversalité. En partenariat avec de nombreuses collectivités, l'association permet à des jeunes qui ne connaissent ni les arènes ni la tauromachie de pouvoir en parler et de se faire une idée. Mission réussie car ce public a du mal à franchir le périphérique... On voit déjà les résultats et on arrive à déclencher des passions en allant à la rencontre de notre prochain. L'avenir de la tauromachie est porté par la France et dès 2018 dans ces quartiers, nous continuerons ensemble ces actions en reprenant les arènes portatives quand cela est possible". En tout cas, si les jeunes practicos ont plus de talent que prévu, l'AFAP les aiguille vers d'autres structures plus professionnelles comme les traditionnelles écoles ou centres de tauromachie.

Association des Aficionados Practicos, 14 rue de la Garrigue 30000 Nîmes. Tel: 06.11.58.50.11 ou 06.81.31.45.65. Adhésion toreo de salon 60 euros, devant du bétail 150 euros, carte de soutien à 20 euros par tête ou 30 par couple.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité