Culture

PONT DU GARD L’Orfeo, la magie et la puissance sont intactes

Victor Torres (au centre) dans ses oeuvres (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Victor Torres (au centre) dans ses oeuvres (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Vingt ans après avoir signé la version de référence de l’Orfeo de Monteverdi, le célèbre chef d’orchestre Argentin Gabriel Garrido retrouve son compatriote le baryton Victor Torres pour deux représentations exceptionnelles au Pont du Gard.

Et on peut l’affirmer au sortir de l’avant-première : les deux « vieilles canailles », dixit le chef d’orchestre, n’ont pas perdu la main.

La puissance de la fable d’Orphée est ainsi admirablement servie par le baryton, mais pas seulement : l’impeccable ensemble Elyma et les voix des autres personnages, avec une mention spéciale à la mezzo soprano Luciana Mancini, la Messaggera, sont au niveau.

La scénographie et la mise en scène, signées d’Hardée Pino, sont elles aussi de très bonne facture. Seule l’acoustique, forcément un poil moins bonne dans le récent auditorium Pitot que dans un théâtre antique, peut faire l’objet d’une réserve, si minuscule soit-elle. Pas de quoi remettre en cause la qualité et la magie du spectacle, superbe hommage aux 450 ans de la naissance de Monteverdi.

Reste que cette première lyrique au Pont du Gard pourrait bien donner des idées à la direction du site et à l’association de Gabriel Garrido le Chant des Pierres, basée tout à côté à Montfrin. Des bonnes idées.

L’Orfeo de Monteverdi, direction et reconstitution musicale Gabriel Garrido, Orfeo Victor Torres, mise en scène Haydée Pino. Deux représentations sale Pitot, rive droite, samedi 16 septembre à 20 heures et dimanche 17 septembre à 17 heures. Tarif plein 28 euros, réduit 22 euros. Représentations du théâtre de papier d’Eric Poirier, mises en musique par la claveciniste Ryoko Katyama, le 16 septembre à 17 heures et le 17 septembre à 11 et 14 heures. À partir de 10 ans. Infos et réservations ici.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité