A la unePolitique

GARD Nicolas Meizonnet écrit une nouvelle page du FN 

Nicolas Meizonnet, conseiller municipal de Vauvert, conseiller départemental et secrétaire de la fédération FN du Gard.
Nicolas Meizonnet, conseiller municipal de Vauvert, conseiller départemental et secrétaire de la fédération FN du Gard. (Photo : droits réservés)

À 34 ans, l’élu FN de Vauvert a été propulsé à la tête de la fédération par son mentor, Gilbert Collard. Succédant à Yoann Gillet, il dresse un bilan critique de son prédécesseur.

Objectif Gard : Votre nomination est-elle un putsch de Gilbert Collard pour s'emparer de la fédération ?

Nicolas Meizonnet : Gilbert Collard a proposé ma candidature c’est vrai, mais avec mon consentement. J’avais déjà quitté mon poste d'attaché parlementaire, histoire de me dégager du temps pour mon mandat et ma reconversion professionnelle. Aujourd’hui cette mission ne me semble pas incompatible avec mon emploi du temps.

Vous ne répondez pas vraiment à la question… Les relations entre l’ancien secrétaire départemental Yoann Gillet et Gilbert Collard ne sont pas franchement au beau fixe.

Qu'est-ce qui vous fait dire ça ? Yoann Gillet a démissionné, il avait beaucoup d’autres fonctions à assurer*... On s’est vu en privé, pour organiser la passation du mieux possible. Il n’y a rien de particulier.

« Comme tout bilan, il y a du bon

et du moins bon »

Quel bilan tirez-vous de l’action de votre prédécesseur  ?

Comme tout bilan, il y a du bon et du moins bon. Nos résultats aux élections départementales et régionales ont montré que la dynamique mise en place par Yoann Gillet a payé. En étant présent sur le terrain, en organisant des réunions publiques, des tractages, le FN a été le plus actif sur le plan militant.

Quels sont les points négatifs ?

Sur les derniers mois, il y a eu un ralentissement de l’activité de la fédération : moins de réunions, moins d’actions militantes… C’est un avis personnel, mais je pense aussi que la structuration de la fédération est un peu trop verticale et qu’il faut plus d’horizontalité.

C'est-à-dire ? Yoann Gillet concentrait trop les pouvoirs, d'après vous ?

Je ne peux pas dire ça. En tant qu’élu, j’étais souvent associé aux prises de décision. Mais je pense que ces réunions étaient trop fermées vis-à-vis des militants qui ne sont sollicités que pour militer... Ce n'est pas propre à la fédération gardoise. Alors, j’ai mis en place un cahier de doléances, et j’assure une permanence un samedi par mois, à la fédération. J’essaie de faire de la politique de proximité. Le bon sens vient du peuple. Quand on est aspiré par ses fonctions, on peut avoir tendance à l’oublier…

Quels sont les changements au niveau de l’organisation ?

J’ai constitué un bureau élargi pour prendre les décisions : présence des élus, des secrétaires de circonscription mais aussi, une présence territoriale plus forte. Notre nouvelle trésorière est originaire de Villeneuve, notre nouvelle secrétaire administrative vient de Pont-Saint-Esprit... La personne qui s'occupe des adhésions a aussi changé. Certains ont imaginé qu’à la suite à ma nomination, il y aurait une surreprésentation de la Petite Camargue... Ce n'est pas le cas !

Sous Yoann Gillet, le choix des candidats n’a pas toujours été opportun. Quelles en sont les raisons ? Comment éviter ces erreurs de casting ?

Je ne sonde pas le coeur et les reins de mon prédécesseur... Oui, nous n'avons pas forcément des candidats pertinents et préparés. C'est pour ça que j’ai décidé de mettre en place, tous les mois, des ateliers de formation thématiques destinés aux militants et des ateliers de travail sur les territoires. L’objectif : faire émerger des individus, des nouveaux talents susceptibles de devenir de bons candidats.

« Marion, sors de ta retraite

et viens nous aider ! »

Vous êtes sur la ligne identitaire du FN. Le départ de Florian Philippot a-t-il été un soulagement pour vous ?

On ne se réjouit jamais d’un départ. Maintenant, je suis obligé de reconnaître qu’il était idéologiquement sectaire et qu’il oeuvrait dans son intérêt individuel !

Le FN a perdu l’artisan de sa ligne économique protectionniste : sortie de l’Europe, de l’euro… Quelles répercussions sa démission a-t-elle sur votre parti ?

Aucune ! Moi, je suis un libéral modéré... On peut continuer à dire aux gens que l’euro est une mauvaise monnaie, sans pour autant acter absolument sa sortie, qui est irrationnellement anxiogène pour la population.

Pourtant à la Présidentielle, une partie de votre électorat a voté pour votre position radicale sur l’euro… Comment concilier les radicaux et modérés ?

Au FN, on reste attaché à la souveraineté de la France dans sa totalité. Si Florian Philippot a rejoint Marine Le Pen, c'est qu'il a vu en elle ce potentiel... Il a peut-être matérialisé ce socle là, mais nous devons écouter les Français !

Pensez-vous que Marine Le Pen a encore un avenir politique ? Ou faut-il regarder du côté de Marion Maréchal Le Pen qui pour l'heure, échappe à tous ces débats…

Vous savez, Chirac a bien eu un avenir politique malgré le débat raté contre Mitterrand ! Marine reste la personne de notre mouvement la plus solide pour porter nos idées (…) Moi je dirai simplement à Marion : sors de ta retraite et viens nous aider !

Propos recueillis par Coralie Mollaret

*Yoann Gillet est conseiller municipal de Nîmes, conseiller communautaire de Nîmes Métropole, conseiller régional et directeur de cabinet de la ville de Beaucaire. 

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

17 réactions sur “GARD Nicolas Meizonnet écrit une nouvelle page du FN ”

  1. bonne ambiance au FN mdr
    Gilbert Collard comme Nicolas Meizonnet détestent Yohan Gillet, mais c’est Yohan c’est le protégé du Maire de Beaucaire devenu Porte Parole, alors peut etre un jour Nicolas Meizonnet sera aussi viré mdr
    Nicolas MEIZONNET n’est pas un souverainiste et il ne défend pas plus les intérêts de la France, il se dit qu’il est libéral donc il est favorable à la loi de travail, à la précarisation, à la fin de la retraite à 60 ans comme son amie Marion Maréchal Le Pen
    Sans le retour de la souveraineté nationale, le FN ment à ses propres électeurs!
    En tant un gaulliste souverainiste et ayant voté FN depuis plusieurs elections, je ne voterai plus pour ce parti familial, ne défend plus les interets du peuple. Et j’espere une rapprochement entre DEBOUT LA FRANCE et LES PATRIOTES!
    Nicolas Meizonnet est un conseiller départemental inutile, à part d’encaisser les indemnites

    1. ah ah, les insanités fleurissent sur les ordinateurs. Vous connaissez ce monsieur ? vous militez ? vous assumez des responsabilités ? vous vous bougez un peu « les fesses » au lieu de critiquer ?

  2. Nicolas Meizonnet un souverainiste et liberal? Je rigole, M Meizonnet est un conservateur, renonçant de défendre les idées de souveraineté, il a le discours de Marion Marechal le Pen et il serait très bien chez LES REPUBLICAINS!!! M Meizonnet, fils à papa et du docteur Meizonnet ne connait pas réellement les conditions difficiles des classes moyennes et populaires, en lisant l’article ce Meizonnet a AUCUNE conviction…
    Il est conservateur, homophobe, avec aucune fibre sociale! Le FN va perdre beaucoup d’électeurs avec le départ de Philippot, surtout dans le Gard étant des terres communistes, donc des nombreusx electeurs votant fn, iront voter la france insoumise ou DEBOUT LA FRANCE de Nicolas Dupont Aignan
    Enfin ses attaques personnes sont dégoutantes cela prouve que le FN ne peut pas s’unir avec d’autres, c’est un clan familial, alors pourquoi perdre son temps et son argent dans un parti qui va retourner à des scores entre 10 à 15%?
    Avec Philippot, le FN était qualifier au second tour…
    Enfin je vois que son mentor Gilbert Collard est en recul si on comare le nombre d’électeurs de 2012 et 2017, il est absent…

  3. Ayant apperçu une ou deux fois, ce jeune loup lors d’évènements politiques, je l’ai trouvé anti sympathique, froid, sans âme… très carriériste… Il avait de la chance et il a su manœuvrer en 2012 pour se bien placer auprès de Gilbert Collard pour devenir son attaché parlementaire, un bon tremplin pour lui de se présenter sur le canton de Vauvert où il a été élu, aux municipales à Vauvert… et dernièrement en 2017 il a réussit d’être le suppléant du député Collard, peut être il vise à devenir député, donc avec la levée de l’immunité parlementaire de Collard, tous les coups seront-t-ils permis pour arriver à ses fins? L’amitié n’existe pas la politique, c’est souvent la trahison!
    Mais quelles sont ses vrais positions sur le droit du travail dont Ménard est pour la reforme Macron, la lutte contre la pauvreté… ?
    Il défend la ligne identitaire à lire l’entretien, il plaide le retour de Marion Maréchal Le Pen… Or si le FN revient sur des lignes purement identitaires, beaucoup ne voteront plus pour ce parti, donc il perdra des électeurs dès le 1ier tour, étant un handicap pour se qualifier au second tour… Et le nom  » LE PEN » est un repoussoir donc le retour de la nièce ne permettra pas de faire progresser et évoluer ce parti même si ce dernier change de nom!

  4. bonjour
    en lisant à 3 fois et attentivement l’entretien de M Meizonnet, il est en total contradictions avec ses propos: il déclare qu’il est attaché à la souveraineté totale et des lignes plus haut il est contre la sortie de l’euro ou il ne veut plus remettre en cause de la sortie de l’euro.
    En refusant la sortie de la monnaie unique responsable de la précarité, ce n’est pas la souveraineté totale
    On ne comprend plus au discours du FN, des Meizonnet et compagnies, même en pleine contradiction
    J’ai voté depuis plusieurs années le FN mais ce parti me déçoit!

  5. Fils d’harkis et commerçant, j’ai découvert M Philippot suite au  » couscous gate », cette histoire m’a alerté et déclenché une curiosité pour savoir qui était Florian Philippot et des idées… Peu importe son homosexualité, j’aime sa fibre sociale, sa fibre patriotique, son ouverture d’esprit et son idée sur le RSI voulant mettre en place une déclaration trimestrielle…
    Je suis allé aussi sur des sites et pages d’identitaires, or j’étais choqué pour le défoulement contre M Philippot car il a mangé un couscous et non une choucroute! Scandale national!
    Etant « musulman » non pratiquant, je ne vais pas à la mosquée et je fais très peu le ramadan, je me suis senti offensé et insulté par ces identitaires!
    J’avoue que dans le passé j’ai voté le FN surtout depuis sa « dédiabOlisation » son ouverture…
    Quand Collard a dit  » dédiabolisation piège à cons » j’étais choqué !
    Et le couscousgate avec le FN en perte de repère, c’est le retour à la ligne identitaire d’ailleurs M Meizonnet se confirme comme identitaire !
    Pour info le couscous est devenu un plat national français grâce aux harkis et pieds noirs.
    Beaucoup d’harkis et pieds noirs ont été choqué et se sentis bafoués par les extrémistes ! Et nombreux ne voteront plus pour le FN
    A lire cet entretien, je trouve le message du FN incompréhensible! Mais avec les identitaires c’est les bougnoules dehors pour résumer !
    MERCI
    SALIM SAMUEL (SOMMIERES)

  6. je suis heureux que le FN redevient sur ses idées d’origines et identitaires, car l’islam, l’immigration islamique est un vrai problème…
    Sans oublier nous avons perdu notre identité à travers la perte des valeurs comme le mariage homosexuel, et bientôt la pma ou gpa… détruisant les valeurs familiales.
    Beaucoup de militants FN étaient en colère contre Yohan Gilet venant de l’UDI, homosexuel, qui plaçait ses amis en fonction de leur orientation sexuelle, il y a trop de personnes qui disaient ouvertement leur homosexualité et étalées leur orientation sexuelle au sein de la fédération fn.
    Nicolas Meizonnet a raison de dire qu’il ne sonde pas le rein, ni le cœur de Yohan, au moins Nicolas a aucune relation avec lui !
    Bravo à Nicolas, un vrai identitaire de conviction, il doit continuer à faire le ménage au sein du FN, le FN doit se recentrer, défendre les valeurs familiales et traditionnelles
    Vive Nicolas Meizonnet
    Vive Jean Marie Le Pen
    vive Marine le Pen
    vive Marion le Pen

  7. Vive la tante et sa nièce !
    Vive le parlement européen, garde manger des Le Pen !
    Vive l’Europe, vive l’euro !
    Vive les corniflards qui soutiennent un clan familial puant !
    Vive Maître Collard et ses attachés parlementaire !
    Vive le couple de députés français Alliot Le Pen !
    Vive, vive… t’en finis plus avec ces fachos !

  8. Force est de constater que cette interview n’est pas de bonne facture. Le pauvre Nicolas MEIZONNET semble avoir quelque peut de mal à trouver une ligne directrice dans son discours. Cela ne devrait pas surprendre. Car quelle est le corpus idéologique à ce jour du FN? anti euro anti europe:les dernières élections ont bien montré que les français étaient attachés à garder la monnaie européenne et qu’ils n’entendaient pas sortir de l’Europe. Une vision très socialiste de l’économie et Monsieur Meizonnet nous dit qu’il est plutôt libéral? le terme identitaire à lui seul ne veut rien dire. C’est un mot attrape tout ou tout le monde peut y mettre ce qu’il souhaite. Sa difficulté va être effectivement de fédérer autour de lui. Ce n’est pas gagné. Le costume semble à ce jour trop grand pour lui. Le FN comme les autres parties devra muter et se transformer sinon il éclatera. Affaire à suivre donc pour Monsieur Meizonnet mais l’affaire n’est pas gagnée.

  9. bonjour
    j’aimerai savoir c’est un libéral « modéré (cela me fait penser à islamistes modérés mdr) : alors quelle est sa position sur la privatisation des autoroutes, sur l’ouverture des energies, sur la loi travail de Macron, sur les conditions de travail dans les entreprises, sur la fonction publique (trop de fonctionnaires), sur la retaite à 60ans
    Et es t il libéral sur les questions sociétales comme le mariage gay, le’adoption d’enfants par les couples gays, sur la pma, sur la legalisation du cannabis?
    Sinon il fait un trés beau discours avec de la langue en bois!
    Souvent on confond liberal et conservateur

  10. Il en sait rien, les problèmes des Français ne sont pas ceux de ce Meizonnet ni ceux de la clique Le Pen.
    N’attendez rien, vous ne serez pas déçus !
    Maître CoLLard nous dira peut être ce qu’il en est avant de se retirer dans quelque hospice et de laisser son fauteuil à… Meizonnet.

  11. Nicolas Meizonnet n’a rien de convaincant. Il n’a jusqu’à ce jour rien prouvé. En tant que conseiller départemental il n’a rien fait en presque 3 ans, a part faire venir la presse quand on lui a refusé l’entrée dans un collège.
    Comme son parti, il est une coquille vide.et n’apporte rien au débat.

    1. au lieu d’écrire des insanités, et des mensonges (il n’a rien fait) allez donc sur le terrain. On verra après hein ?

  12. toutes ces critiques avant même que Nicolas ait commencé vraiment son travail.. allez donc sur le terrain au lieu de vomir vos insanités ! Nicolas Meizonnet est à l’écoute des GENS, des militants, des adhérents, des sympathisants…. Mais c’est vrai que c’est tellement FACILE d’écrire des sottises ou des insultes sur son ordinateur au lieu de se bouger les fesses !! allez edonc sur le terrain, les bulots !

  13. À l’écoute, soit, mais il ne fout rien, Meizonnet et de plus il paraît pas sympa !
    Comme tous les politiciens professionnels du FN, il braille, c’est tout.
    Etant sur le terrain, nous n’entendons parler que du fondamentalisme islamique dont le gouvernement se préoccupe aussi.
    Pour les autres problèmes et Allah sait qu’ils sont nombreux (chômage, pauvreté, trafics en tout genre, fraudes fiscale et sociale, fraudes lepenistes, atteintes à l’environnement, etc.) aucune proposition concrète ! Aucune action de terrain.
    Si ce monsieur Meizonnet passe dans la catégorie  »abonnés absents » personne ne s’en apercevra.
    Au boulot les bulots de Tinkerbell, arrêtez de vous regarder le nombril en vous écoutant parler. Nous, les vrais patriotes, ne vous lâcherons pas.

  14. Je suis une vieille militante du FN, j’ai participé à de nombreuses actions militantes… Mais depuis 2012 avec l’arrivée de Gilbert Collard où beaucoup ont accueilli cet avocat franc maçon et venant de la gauche avec joie, beaucoup d’entre nous ont été déçu, car une fois élue, aucune action militante sur la 2 pourtant N Meizonnet était le secrétaire de la 2ième circonscription du Gard. On ne voit pas Collard ni Meizonnet sur le terrain comme aux usines de Saint Mamet, Perrier… où les conditions de travail se dégradent… Meizonnet comme Collard savent uniquement gueuler ou ouvrir leur bouche, mais pour passer à l’action concrète, résoudre les problèmes: ils sont ABSENTS
    Beaucoup de veilles souverainistes vont se retourner soit vers DEBOUT LA FRANCE de Nicolas Dupont Aignan ou Les Patriotes de Florian Philippot…
    Le FN est une voie de garage
    Hélène ancienne commerçante vivant à Gallician

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité