Politique

NÎMES MÉTROPOLE Valadier « condamne » l’éviction de Burgoa

Le président du groupe UPNM regrette cette décision, prise au lendemain du vote du budget de Nîmes Métropole.

Eddy Valadier, maire LR de Saint-Gilles depuis 2014 et président du groupe UPNM à Nîmes Métropole. (Photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard)

Ce matin, l’élu de la droite nîmoise, Laurent Burgoa, s’est vu privé de sa mission sur la rénovation urbaine. Une mission confiée, l’année dernière, par le président UDI de Nîmes Métropole, Yvan Lachaud, sur proposition d’Eddy Valadier. Le maire LR de Saint-Gilles et président du groupe UPNM* y avait vu un choix pertinent pour l’efficacité du programme ANRU. Piloté par l’agglomération, le projet concerne en grande partie les habitants des quartiers nîmois.

Cette éviction n’est ni plus ni moins qu’une réplique au divorce Fournier-Lachaud en mairie de Nîmes. Deux rivaux politiques consumés par leur désir de diriger Nîmes. Réputé « neutre » dans cette guerre et même, favorable à la politique conduite par l’agglomération, le Saint-Gillois « regrette et condamne » la décision d’Yvan Lachaud.

Craintes sur l'avenir de l'Agglo

D’ailleurs, Eddy Valadier n’est pas dupe. Ce retrait de mission intervient après le vote du budget, lundi soir par l’UPNM : « malgré les tensions internes à la ville centre, l’ensemble des 43 membres du groupe UPNM (dont 31 élus républicains Nîmois) ont voté favorablement le budget de l’agglomération. » La droite s'est-elle faite avoir ? Une chose est certaine : cette attitude ne laisse rien présager de bon pour l’avenir…

CM

coralie.mollaret@objectifgard.com

*Union Pour Nîmes Métropole : groupe dans lequel siège le maire de Nîmes, Jean-Paul Fournier. Avec le groupe Centristes et Indépendants et IEC, les Républicains constituent la majorité à Nîmes Métropole, derrière le président UDI, Yvan Lachaud.  

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

2 réactions sur “NÎMES MÉTROPOLE Valadier « condamne » l’éviction de Burgoa”

  1. Le psychodrame LR/UDI ?
    -de la cuisine politicienne dont les Nîmois et au delà les Gardois se foutent.
    Burgoa ou Rouverand en mission dans les quartiers ne changera pas grand chose tellement la gangrène gagne du terrain. Le préfet lui même le confirme. La radicalisation ici est désormais en place et ce n’est pas d’un coup de peinture ou de quelques parterres de fleurs que ça changera.
    Demandons aux pompiers, aux policiers, aux enseignants, aux chauffeurs de bus … ce qu’ils pensent du vivre ensemble pour comprendre. Les uns sont en grève et les autres demandent leur mutation.
    Eddy Valadier rajoute d’un pscho au drame. Une bonne séance sur le divan pour nos élites avant la retraite serait la bienvenue pour tous.

    Conseiller FN Nîmes

  2. Dehors tous ces bons à rien qui n’en pensent qu.a leur carrière politique. Il nous faut du sang neuf, mais vraiment neuf, une sorte d’inconnu qui mettra tout le monde à la porte, mais quelqu’un de compétant, jeune et brillant, quelqu’un pour qui la politique est avant tout synonyme de servir les interêt de la cité. Peut-être nous faut il un macron local qui envoi aux oubliettes lea gauche et la droite locale.
    Mais où est-il ? Où se cache-t-il?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close