A la uneActualitésPolitique

FRANCE 2 Le sale quart d’heure d’Yvan Lachaud

Hier soir dans Cash Investigation, la journaliste Élise Lucet a mis le président de Nîmes métropole en difficulté concernant la gestion de l’eau à Nîmes.

La journaliste Élise Lucet, le président Centriste de Nîmes métropole, Yvan Lachaud, et son directeur de cabinet, Julien Devèze

Il s’y attendait. Le 30 janvier, lors d’un déjeuner avec la presse, Yvan Lachaud affirmait ne pas apprécier les techniques d’interview de Cash Investigation. Le signe d’un échange difficile avec la journaliste Élise Lucet ? Probable... Le président de Nîmes métropole a été interrogé en août, puis en novembre, dans le cadre de l’émission de France 2 qui s’intéressait à la distribution de l’eau à Nîmes.

Le « flotte top » de Cash Investigation

Un service délégué par l'agglomération de Nîmes métropole à la Saur, troisième entreprise française du traitement de l’eau. Cette DSP (Délégation de service public) court depuis 48 ans ! Presque un demi-siècle... Forte de son « flotte top » des 50 villes les plus peuplées de France, Cash Investigation soutient que Nîmes est classée dernière en terme de rendement : 70,5% en 2016 (72% en 2017) contre une moyenne nationale de 79,3%(*).

En clair, un litre d’eau sur trois est perdu lorsque l’on ouvre notre robinet. Un litre perdu, mais payé ! D’ailleurs, Cash investigation estime à 9,4 M€ la perte financière annuelle. Quelle est la raison de ce faible taux de rendement ? La vétusté du réseau des canalisations nîmoises. Un réseau très étendu de 700 kilomètres de tuyaux, qui doit être entretenu par la Saur ainsi que par l’Agglo. Seulement en 2016, l'émission avance que seuls « 2,8 km de tuyaux ont été changés. » Une goutte d’eau dans l’océan des fuites !

France 2 s’est également penchée sur les bénéfices de la Saur à Nîmes. Le plus gros contrat de la multinationale pour lequel sa marge propre s'élèverait à 12,12% (des chiffres que le directeur de la communication de la Saur dément formellement). « Le taux de rémunération auquel la Saur devrait être de 5% », indique un expert interrogé par la chaîne, Patrick du Fau. Pour ce consultant, « les Nîmois paient entre 33 et 40% l’eau trop cher. » 

La défense d'Yvan Lachaud

Élise Lucet demande alors des explications au président Centriste de Nîmes métropole. En prémices, Yvan Lachaud explique que « la Saur est une bonne élève, avec laquelle on peut travailler et avec qui on a de bonnes relations. » Mais ça, c’était avant d’être mis face aux chiffres de Cash Investigation.

Sur le taux de rendement, l'élu plaide l’ignorance : « je le découvre. C’est totalement inadmissible ! (…) Mais on ne peut pas tout gérer en tant qu’élu, ça ne fait que deux ans que je suis président (*). » Le Centriste assure ensuite « être en train de régler ces problèmes. Pour 2019, nous avons fixé le taux de rendement à 76% avec une obligation d’investissement de 3 M€ pour l'entreprise. »

Sur la question des bénéfices, "C'est too much ! Ils se gavent grave", commente un Yvan Lachaud manquant cruellement de ressort défensif. La petite visite de Cash Investigation aura au moins permis à Nîmes métropole de mettre en place une commission de contrôle financier. Une commission obligatoire dont ne s'était pas dotée Nîmes métropole... Son but ? Éplucher les comptes de la Saur et ainsi, éviter de se retrouver...le bec dans l’eau.

Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectif.com

Et aussi :

Joint par nos soins, Yvan Lachaud est actuellement en Chine. Une conférence de presse sera organisée à son retour, ce vendredi, pour répondre point par point au reportage de France 2.

(*) De 2008 à 2014, Yvan Lachaud était vice-président de Nîmes métropole en charge de l'Insertion sous le mandat du maire de Nîmes et président Les Républicains de Nîmes métropole, Jean-Paul Fournier.

(*) L'agglomération de Nîmes métropole a fixé en 2019 un objectif de 76%.

Pour voir ou revoir l'émissionhttps://www.francetvinfo.fr/replay-magazine/france-2/cash-investigation/cash-investigation-du-mardi-13-mars-2018_2643726.html

Lire aussi : 

LE 07H50 Spécial Cash Investigation : la Saur répond aux questions soulevées par l’émission

LE 07H50 Spécial Cash Investigation : la journaliste Marie Maurice raconte les coulisses du tournage

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

3 réactions sur “FRANCE 2 Le sale quart d’heure d’Yvan Lachaud”

  1. Lachaud, pas au courant?
    Lorsque l’association Eau Bien Public ont voulu débarquer au Colisée, en compagnie des Insoumis, il y a quelques semaines, ils ont été empêchés de participer à la réunion publique.
    La SAUR, c’est comme les autoroutes privatisées, c’est comme ce qu’ils veulent faire avec la SNCF : socialiser les dettes et privatiser les bénéfices. En Angleterre, pour le rail, ça s’est traduit par de nombreux déraillements dus au manque d’entretient du réseau.
    La commission européenne impose à nos dirigeants assidus de faire de même avec les barages hydroélectriques et pourquoi pas demain avec les centrales nucléaires… jusqu’à l’accident?
    Un train qui déraille a des conséquences maîtrisées, l’atome … à Fukushima ça fait déjà 7 ans que ça crache du radon dans la mer.
    => url [ nucleaire.vote ]

  2. Scandaleux! Et encore on voit là que Nîmes! A quand un article sur les entreprises d’eau dans tout le Gard et qu’on connaisse les chiffres des commissions de contrôle financier !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité