A la unePolitique

NÎMES MÉTROPOLE Ce qu’il faut retenir du conseil communautaire

Comptes administratifs, aéroport Nîmes-Garons et transports scolaires… Récapitulatif des principales mesures votées hier soir par les élus de l’Agglomération.

Conseil communautaire de Nîmes Métropole (Photo : Coralie Mollaret / Objectif Gard)

Les comptes ne font pas les bons amis... Obligation légale, les élus étaient appelés hier soir à entériner les comptes administratifs 2017. Il s’agit de la retranscription réelle des recettes et des dépenses permettant de voir si les prévisions de la majorité étaient justes. « On est dans les clous ! », se félicite le vice-président aux Finances, Maurice Gaillard. Les dépenses de fonctionnement s’élèvent à 202 M€,  229 M€ côté recettes et 82 M€ en investissement. L’épargne nette avoisine les 12 M€ et la dette se chiffre à 296 M€.

L’opposition Front de gauche et Front national ne sont pas avare de commentaires. Avant de voter contre ces comptes, le frontiste Yoann Gillet dégaine : « la politique que vous menez avec l’argent public est censée produire des résultats, or on n'en voit pas ! » L'élu du Front de gauche, François Séguy, s’inquiète du niveau élevé de la dette : « l’abandon du projet Magna Porta et sa gare inutile serait une bonne nouvelle pour nos finances. » Pas sûr que la majorité soit du même avis... 

Couac des comptes de gestion. Le vote des comptes administratifs se couple traditionnellement avec ceux des comptes de gestion. Seulement les documents ne sont pas parvenus à l’opposition... Oups ! « Le receveur les a ! », s’amuse maladroitement Maurice Gaillard. De quoi déclencher l’ire de la communiste Sylvette Fayet : « ah bon ? Qu'il vienne les voter alors ! Nous, nous ne savons pas ce qu’il y a dedans. » L’exécutif convoquera un nouveau conseil communautaire, le lundi 11 juin, à 18 heures, pour entériner ces comptes.

L’aéroport Nîmes-Garons prend son envol. Comme annoncé, Nîmes métropole a créé un budget annexe pour prendre en charge l’aéroport nîmois. Une mesure prise après la subrogation de Nîmes métropole et la démission du président du syndicat mixte, le maire de Nîmes, Jean-Paul Fournier. Pour l’heure, ce budget s’élève à 1,2 M€. Le conseiller communautaire nîmois Laurent Burgoa tique : « l’an dernier l’Agglo a versé au syndicat 1,4 M€. Pourquoi y a-t-il 200 000 euros en moins ? » Le président de Nîmes métropole, Yvan Lachaud, rappelle que l’année dernière une rallonge exceptionnelle avait été attribuée pour subventionner la ligne Nîmes-Fès. Ce qui n'est plus le cas cette année.

Concernant la liquidation du syndicat, Yvan Lachaud a demandé l'aide du président de la Chambre régionale des comptes. « L’analyse financière du receveur n’est pas très réjouissante… Il y a des insincérités budgétaires  », indique le patron de l'exécutif, « le syndicat était quasiment en cessation de paiement avec un passif de 6,4 M€, dont une dette bancaire de 3,1 M€ et un retard de paiement au délégataire de 822 M€. » Nîmes métropole devra prochainement se mettre d’accord avec les membres et ex-membres du syndicat (Département et Alès Agglomération) pour solder ces créances.

Transports et mixité sociale. Hier soir, la délibération portant sur l’adaptation du réseau Tango à la nouvelle sectorisation scolaire de Nîmes a été retirée. À la rentrée 2018, le Département a choisi de fermer le collège du quartier populaire de Valdegour. Dans un souci de mixité sociale, ses 270 élèves seront intégrés dans d’autres établissements nîmois comme le prisé collège Jean-Rostand. Cette nouvelle affectation engendre de nouvelles dépenses pour les familles : abonnement transport, cantine scolaire... La communiste Sylvette Fayet demande une réflexion « pour aligner le coût de l’abonnement scolaire de l’Agglomération (190€ par an, NDLR) sur celui du Département (70€). »

Le président Lachaud rappellera ne pas être à l'initiative de ce projet : « aujourd’hui c’est la Région qui a la compétence des transports scolaires. Nîmes métropole veut bien prendre sa part, mais elle ne le fera pas toute seule ». Dont acte. 

Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com 

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité