Culture

CULTURE Uzès en scène : théâtre, humour et bonne humeur !

Le festival de théâtre Uzès en scène reviendra du 14 au 18 août dans les jardins de l’évêché.

La quatrième édition d'Uzès en scène a été présentée mercredi après-midi en mairie d'Uzès (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Un festival qui en est à sa quatrième édition et qui a déjà réussi faire son trou grâce à une recette qui tient en trois mots : théâtre, humour et bonne humeur.

Le principe reste le même, « faire venir des pièces du festival Off d’Avignon après le 15 août, qui est une période un peu calme, avec des pièces drôles et familiales », explique la conseillère municipale Séverine Peucheret, cheville ouvrière du festival avec le Comité des fêtes.

Ainsi, cinq pièces seront proposées sur cinq jours à 21 heures et le festival s’ouvrira le mardi 14 août avec la même équipe que l’année dernière, qui avait rencontré le succès avec Le Gâteau de Troie. Cette fois-ci, Benjamin Isel et Hadrien Berthaut proposeront Issue de secours, une comédie qui se passe dans un avion, à mi chemin entre Y’a t-il un pilote dans l’avion et les Monty Python, qui sera à Avignon cet été.

Benjamin Isel reviendra le lendemain avec une deuxième pièce, Un toit pour 3, une histoire de colocation entre deux sœurs et une amie. « Une pièce féministe et très drôle », présente l’élue. Le jeudi 16 août la compagnie l’Effet Tchatche proposera un catch d’improvisations théâtrales, avec un ring, un arbitre et des thèmes choisis par le public, qui départagera à la fin les deux équipes.

Retour à la comédie le vendredi 17 août avec Parents modèles, de et avec Alain Chapuis, l’excellent tavernier de la série de M6, Kaamelott. L’histoire d’une famille qui emménage dans un appartement qui ne lui était pas destiné, racontée par un dispositif scénique original qui allie théâtre et vidéo. La pièce sera également au Off d’Avignon en juillet.

Cette quatrième édition s’achèvera le samedi 18 août avec un spectacle musical, « un presque opéra », dixit Séverine Peucheret, Carmen à tout prix ! de Sophie Sara. L’histoire d’une représentation de Carmen impactée par une grève et qui sera donnée coûte que coûte par l’équipe. Une équipe où on retrouve notamment Mathieu Sempéré, ténor des Stentors.

Côté pratique, les organisateurs ont décidé de mettre en place un tarif unique, à 11 euros en prévente à l’Office de tourisme et à 10 euros sur place (s’il reste des places, il est préférable de réserver à l’Office de tourisme), et les places seront désormais numérotées. Ouverture des portes à 20h30. Repli à la salle polyvalente de l’ancien évêché en cas de mauvais temps. L’année dernière, le festival a réuni 1 500 personnes sur quatre jours.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité