ActualitésPolitique

VILLENEUVE L’Arlésienne de la ZAC des Bouscatiers de retour au conseil municipal

Mercredi soir, lors du conseil municipal de Villeneuve (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Certains projets prennent plus de temps que d’autres à voir le jour. Celui là particulièrement.

Le projet de Zone d’aménagement concertée (ZAC) des Bouscatiers, à Villeneuve, a été initié en… 2006. À l’heure qu’il est, nul ne sait si ce projet immobilier de 36 hectares, conduit par le promoteur Nexity, sortira de terre. Ce qu’on sait par contre, et depuis longtemps, c’est qu’il ne fait pas l’unanimité. On a de nouveau pu le vérifier mercredi soir à l’occasion de la dernière séance du conseil municipal de Villeneuve.

En effet, les élus devaient voter un acte purement administratif : la prorogation de la déclaration de projet de la ville (déjà prorogée en 2014) et la demande au ministère de l’Intérieur de la prorogation de l’arrêté préfectoral déclarant le projet d’utilité publique. Deux démarches obligatoires pour avoir encore une chance de voir ce projet aboutir. Un projet qui a, rappelons-le, pris plusieurs plombs dans l’aile, le dernier en juin dernier lorsqu’un recours a été exercé contre un arrêté préfectoral « portant dérogation aux interdictions relatives aux espèces de faune sauvage protégée ».

Nous en étions là mercredi soir lorsque l’opposante socialiste Brigitte Philibert suggérera de « lancer une concertation avec les Villeneuvois intéressés, pour discuter du projet et les voir peut-être participer en achetant un logement, et pourquoi pas faire de l’habitat participatif. » La conseillère régionale PRG et opposante, Monique Novaretti, sera quant à elle plus véhémente, en affirmant que « ce projet ne correspond plus au SCoT (le Schéma de cohérence territoriale, ndlr), alors nous campons sur nos positions. Nous considérons que ce projet n’est pas à la hauteur des attentes des Villeneuvois. Il va seulement détruire des espaces verts et permettre d’augmenter les recettes fiscales de la commune. » L’élue en profitera également pour souligner le fait qu’elle « ne s’oppose jamais aux logements sociaux. » Le communiste Dominique Declosmenil rappellera quant à lui une nouvelle fois qu’il préférait « construire en hauteur pour préserver les garrigues. »

Une concertation à venir

Le maire Jean-Marc Roubaud, plutôt conciliant mercredi soir, se dira « tout à fait favorable » à la proposition de Brigitte Philibert. « Je m’engage personnellement à ce que nous discutions pour essayer d’aboutir à un volet qui correspond à votre demande », poursuivra le premier édile. Répondant à Dominique Declosmenil, dont il remerciera le « soutien » au projet, le maire rappellera que « nous perdons des habitants car nos jeunes ménages ne trouvent pas à se loger », puis que « sur les nouvelles zones nous pourrons envisager des hauteurs supérieures. » En revanche, la réponse à Monique Novaretti sera moins consensuelle : « J’ai compris que vous n’étiez pas contre les logements sociaux, mais il faut me dire où. J’aime bien les vœux pieux, mais je suis dans le concret […] Les Bouscatiers sont la seule solution, vous n’en proposez aucune et nous perdons des habitants. »

« C’est vous qui depuis vingt ans avez mené une politique de non-construction de logements sociaux, et vous avez vendu beaucoup de terrains à des propriétaires privés », lui rétorquera Monique Novaretti. « Mais où vous les mettez, ces nouveaux habitants ?, s’agacera le maire. Ce dossier a été initié il y a longtemps. Nous avions anticipé mais vous voyez toutes les difficultés qu’on a sur ce projet. On ne gouverne pas par incantations. On attend toujours vos solutions. » Et le maire d’affirmer être « l’élu de tous, et pas d’une clientèle électorale. » La délibération sera votée avec les voix contre de Monique Novaretti et Florent Lemont par procuration.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Et aussi :

Absent pour raisons professionnelles, l’opposant LREM Florent Lemont a adressé un communiqué, notamment sur le sujet de la ZAC des Bouscatiers : « La majorité persiste à vouloir construire ce monstre d’urbanisme qu’est la ZAC des Bouscatiers sur les garrigues périphériques. Alors que l’urgence environnementale de préservation des espaces vierges nous oblige, la majorité persiste à vouloir saccager ses espaces périurbains en contrevenant à la loi ALUR qui favorise la densification urbaine là où c’est possible en protégeant les étalements périurbains. La majorité n’a pas encore compris qu’elle a le devoir de respecter les lois de la nature et de la République. Nous mènerons donc ce combat jusqu’au bout afin de voir annuler ce projet ubuesque des Bouscatiers tout en renforçant l’effort de dissémination douce de logements sociaux comme nous l’avons toujours défendu et aujourd’hui imposé par les services de l’État. »

Erratum : contrairement à ce qui a été écrit précédemment ci-dessus, Dominique Declosmenil a voté pour la délibération sur la ZAC des Bouscatiers, sous réserves.

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité