A la uneActualitésNîmes OlympiqueSociétéSports Gard

NÎMES OLYMPIQUE Le préfet à l’offensive

Gares, autoroutes, routes, les forces de l'ordre seront déployées sur tous les axes dimanche pour le derby.

Didier Lauga, préfet du Gard (photo Corentin Corger)

Didier Lauga vient de s'exprimer sur les grandes lignes du dispositif mis en place pour la rencontre de Ligue 1 entre Nîmes et Montpellier, qui aura lieu dimanche à 15h, au stade des Costières. 

La crainte de voir débarquer, malgré les trois arrêtés pris, les supporters de Montpellier dimanche a poussé le préfet du Gard a prendre des mesures en conséquence : "Il y aura des actions conjointes de la police et de la gendarmerie." Le représentant de l'État a débuté son allocution en faisant une précision concernant l'interdiction de déplacement des supporters de Montpellier : "Il s'agit d'un arrêté ministériel pris à ma demande et pas une fantaisie du préfet du Gard excessivement craintif." En Ligue 1, il s'agit d'un sixième arrêté ministériel pris cette saison contre 41 arrêtés d'encadrement comme par exemple la limitation des supporters marseillais en début de saison.

Didier Lauga a expliqué les raisons qui ont motivé cette décision : "Elle a été prise en regard du match aller où des supporters nîmois ont été pris pour cible et d'un envahissement du stade par des supporters de Montpellier. Si ça c'est du foot, je n'y comprends plus rien au sport." Pour rappel, l'interdiction de stationnement sur la voie publique pour toute personne se prévalant de la qualité de supporter de Montpellier, est valable du samedi 20h à dimanche minuit.

L'échangeur Nîmes centre fermé de 11h à 18h

Le match est classé à fort risque, au 3e degré, selon la cotation de la Ligue professionelle de football (LFP), soit "l'équivalent d'un PSG-OM ou de Lyon-Saint-Étienne", appuie le préfet. Ce dernier prévoit un dispositif important pour repérer d'éventuelles personnes qui voudraient braver l'interdiction avec l'intégralité du personnel du commissariat de Nîmes mis à contribution.

Dimanche, des fouilles auront lieu en gare de Nîmes et Montpellier. L'échangeur de l'autoroute Nîmes centre, le plus près du stade des Costières, sera fermé de 11h à 18h. La gendarmerie procédera à des contrôles des flux routiers sur l'ensemble des axes autoroutiers et routiers. "Il ne s'agit pas non plus d'empêcher la circulation entre les deux départements", rappelle le préfet. En terme d'effectif de police, des renforts d'autres départements sont attendus.

Concernant l'éventualité d'une manifestation des Gilets jaunes, dimanche, le préfet n'est pas inquiet : "qui peut le plus, peut le moins", a-t-il conclu.

Corentin Corger

Etiquette

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité