Éco StoryEconomiePubli Reportage

ÉCO STORY Transition écologique : la Cleantech vallée est lancée

Publi Reportage

Lors du lancement officiel de la Cleantech vallée (DR)

Avec le lancement il y a quelques semaines de la Cleantech vallée, la transition écologique et son corollaire la revitalisation économique du secteur d’Aramon et de l’Agglo du Gard rhodanien est bel et bien en route.

Structure opératrice du Contrat de transition écologique Aramon-Gard rhodanien, l’association Cleantech vallée regroupe autant des acteurs publics, comme la Communauté de communes du Pont du Gard ou l’Agglo du Gard rhodanien, que des acteurs privés, et pas des moindres, comme le CEA, EDF, Enedis, ou encore Banque populaire du Sud. Un aréopage inscrit dans une dynamique de co-construction pour relever un défi de taille : réussir la transition écologique de ce qui constitue le deuxième pôle industriel de la grande région Occitanie.

Pour y parvenir, ces acteurs s’engagent autour de valeurs comme l’exemplarité, le courage, l’humanité et l’audace à définir une véritable stratégie pour accompagner la transition écologique sur le territoire, l’accompagner dans sa mutation écologique, améliorer son attractivité économique et sociale, maintenir des activités économiques et en créer de nouvelles, anticiper l’évolution de la formation et des métiers et à améliorer les performances environnementales et financières des PME/PMI du territoire tout en réduisant les émissions de dioxyde de carbone. Des objectifs ambitieux, qui doivent faire d’Aramon et du Gard rhodanien un véritable laboratoire à ciel ouvert du monde de demain.

La Cleantech vallée joue un rôle primordial là dedans. Elle va devoir, et ce durant toute la durée du Contrat de transition écologique - soit quatre ans - porter une dynamique collective qui pourra s’inscrire dans la durée. Il va de soi qu’on ne construit pas le territoire de demain en seulement quatre ans, alors l’idée est de voir perdurer, à l’issue du Contrat de transition écologique, la méthodologie et les outils impulsés dans le cadre du dispositif.

Les entreprises au coeur du dispositif

Il va également s’agir de former et accompagner les entreprises, dont le rôle dans la transition écologique est primordial. Outre le développement de l’attrait vers les métiers des clean techs (*), les technologies propres, l’idée est, après avoir identifié les besoins et les demandes des entreprises, de qualifier la main d’oeuvre. Pour y arriver, la Cleantech vallée compte s’appuyer sur les deux campus présents sur le territoire, définir clairement les besoins en stagiaires et en formations, mettre en place des formations, proposer des conférences et même, in fine, créer un diplôme Cleantech vallée reconnu.

La structuration des entreprises du territoire fait également partie de la feuille de route de la Cleantech vallée. L’objectif est de faire venir et de conserver des talents, pour développer l’économie, l’emploi et donc le territoire. Sur ce point, la Cleantech vallée compte créer un langage commun aux entreprises du territoire, faire du benchmarking des autres initiatives territoriales potentiellement intéressantes, et proposer une offre globale, une sorte de « pack » du territoire, avec le travail, le logement, la culture ou encore les loisirs en famille. Toujours dans cette optique, la Cleantech vallée va faire dans l’hébergement de talents, de demandeurs d’emploi pour une durée limitée, financer des brevets en contrepartie de l’installation de l’entreprise sur le territoire ou encore proposer une labellisation, des concours et des prix.

Un premier projet est déjà lancé. Il s’agit du Cleantech booster, un programme d’accélération de croissance unique en France dans son domaine. L’objectif : accélérer la croissance et le développement des entreprises gardoises en créant des emplois qualifiés. Pour ce faire, le Cleantech Booster dispose de son propre lieu, à Aramon, en plein dans l’écosystème local des clean techs. Cet accélérateur est ouvert à toutes les start-ups, TPE ou PME qui ont un projet à potentiel dans les domaines des clean techs. Il va proposer un parcours de formation de six à neuf mois, des séances de créativité menées par des spécialistes, un accompagnement personnalisé assuré par les grands groupes partenaires, des séminaires et conférences animées par des experts et des séances de mise en réseau. Les entreprises intégrées dans le Booster pourront donc profiter à plein d’un écosystème où collectivités et grands groupes tirent dans le même sens et de services et de moyens leur permettant de se développer plus rapidement.

La première promotion du Cleantech Booster doit démarrer dans les prochaines semaines.

Pour aller plus loin 

Lire aussi : ÉCO STORY Gard rhodanien : le Contrat de transition écologique, déjà du concret et ÉCO STORY Le Cleantech Booster : un projet novateur et concret

Vous avez un projet de création ou de reprise d’entreprise ? L’Office des entreprises de l’agglomération du Gard Rhodanien est situé à la Maison de l’entreprise, rue Fernand-Jarrié à Bagnols. Il est ouvert du lundi au jeudi de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 17h30, et le vendredi de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 16h30. Plus d’informations sur le site internet de l’Office, au 04 66 79 38 00 et par mail à l’adresse suivante : contact.eco@gardrhodanien.com.

* Transports propres, Bâtiments économes smart grid / IOT, économie circulaire, chimie verte / cycle de l’eau, énergie décarbonnée, déconstruction.

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité