ActualitésPolitique

LE 7H50 de Joëlle Murré : « Est-ce à l’Europe de s’occuper de l’heure d’été ? »

Le 26 mai, les électeurs seront appelés aux urnes pour les Européennes. Dans le Gard, les candidats inscrits sur les listes nationales répondent à votre journal quotidien.

Élue conseillère municipale en 1977, Joëlle Murré est restée 31 ans à la mairie de Garons. En 2008, elle remplace Jean Yannicopoulos au conseil départemental avant d’être réélue en 2015 (Photo : droits réservés)

La conseillère départementale du canton de Marguerittes a accepté d’être candidate sur la liste UDI (Union des démocrates et indépendants) pour les Européennes du 26 mai.

Objectif Gard : Vous êtes présente sur la liste UDI de Jean-Christophe Lagarde. Pourquoi avoir accepté d’être candidate ?

Joëlle Murré : J’ai été proposée par Thierry Procida, avec qui je siège au conseil départemental du Gard. Je suis une européenne convaincue et si j’ai accepté d’être sur la liste, c’est pour défendre l’Europe.

« Je n’ai pas l’ambition d’être députée »

Justement, vous êtes à la 52e position. Très franchement, vous n’avez pas de grande chance d’être députée européenne…

Oh, mais je n’ai pas l’ambition de l’être ! Ma candidature est une candidature de conviction. Je reviens de Paris, j’étais au grand meeting où Jean-Christophe Lagarde a présenté la liste avec ceux qui l’entourent, comme Louis Giscard d'Estaing. Je rencontre des gens, nous allons tracter… Après c’est une campagne nationale. Ce que nous demande notre parti, c’est de faire jouer nos réseaux, nos amis et tous ceux qui nous aiment bien.

L’Europe dont vous êtes convaincue n’a pas le vent en poupe auprès des électeurs. Alors qu’est-ce qui vous convainc ?

L’Europe, c’est d’abord la paix. Ensuite, je pense que la France seule, face aux grandes puissances, ne peut pas grand chose. Nous devons être unis face à l’Inde, la Chine ou les États-Unis.

L’union fait la force. Mais pourquoi ?

Parce que l’Europe avec son intelligence, sa culture, son histoire peut faire face aux nouveaux défis. Seulement, nous devons nous recentrer sur des missions essentielles.

C'est à dire ?

L’Europe ne doit pas s’occuper de choses qui l’éloignent de nos concitoyens. Est-ce à l’Europe de s’occuper de l’heure d’été ? Est-ce à l’Europe de s’occuper du nom des poissons en latin dans les poissonneries ? C’est stupide… Elle devrait se concentrer sur les problèmes économiques ou ceux liés à l’immigration.

Que proposez-vous dans votre programme ?

Concernant la sécurité, nous avons besoin de véritables gardes-côtes pour protéger nos frontières extérieures. On voudrait aussi augmenter la PAC (Politique agricole commune) pour les agriculteurs. Il faut d'ailleurs que les produits que nous importons sur notre territoire respectent les mêmes règles imposées à nos producteurs. Ne soyons pas naïfs ! On peut aussi citer la création du « livret E » à l’échelle de l’Union européenne : de la même façon que le livret A sert à financer le logement, le livret E serait utiliser pour financer de grands projets sur l’environnement.

Votre liste propose aussi le billet à 1€ . De quoi s’agit-il ?

Quand vous allez à l’étranger et que vous ramenez des pièces, vous ne pouvez pas les échanger contrairement aux billets. Bon, c’est plus anecdotique que le livret E…

« Les vrais centristes, c’est nous ! »

Enfin parlons des centristes, ils sont sur beaucoup de listes : celle des Républicains, celle d’En Marche… Alors, où sont les vrais ?

C’est nous ! J’ai adhéré à l’UDI lors de sa création en 2012 par l’ex-ministre Jean-Louis Borloo. Jean-Christophe Lagarde a pris la mesure de la gravité de l’élection, avec notamment la menace des candidats eurosceptiques. Attention, les Européennes ça n'est pas un duel ! C’est une élection proportionnelle à un tour. C’est à dire que chaque liste peut s’exprimer et faire élire des députés européens avec des convictions.

Votre liste espère faire 5%, ce qui pourrait faire élire cinq députés...

Oui, c’est ça. Des députés avec de vraies convictions européennes !

Propos recueillis par Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com

Lire aussi :

FAIT DU JOUR Qui sont les Gardois candidats aux élections européennes ?

Le 7H50 de Franck Proust : « Les Européennes ne sont pas le match retour de la Présidentielle »

Le 7H50 de Michel Cegielski : « L’Europe ? On s’excite un mois avant et on pleure un mois après… »

Le 7h50 de Nelly Paté : « La France doit sortir de l’Union européenne… »

 

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité