ActualitésCulture

BEAUCAIRE À la découverte de son centre-ville historique

Les cours recèlent de surprises (photo Franck Chevallier / Objectif Gard)

La ville de Beaucaire est une ville chargée d'histoire et son centre-ville regorge de surprises, église, place, collégiale, hôtels particuliers... et même un monstre aquatique ! Le meilleur moyen de le découvrir est bien de suivre une des visites guidées de l'office du tourisme.

Dés le lieu de rendez-vous, dans la Maison du Tourisme et du Patrimoine rue Victor Hugo, les visiteurs sont plongés dans l'histoire d'une très belle demeure du XVe siècle. Des expositions y sont installées avec des films sur la ville, une ancienne cuisine, avec une cheminée, trois feux de cuisson et une glacière enterrée. La guide, Véronique Martin explique comment les pains de glace y étaient conservés. En levant la tête, dans la cour entière, on y voit aussi des impressionnantes gargouilles reconstituées.

À deux pas de là se trouve la place de la république... on y apprend que les Beaucairois la connaissent tous sous le nom de place vieille, de l'histoire, des anecdotes nourrissent la visite. Le groupe fait aussi la connaissance du Drac, un monstre mythique qui vivait au fond du Rhône et faisait parfois disparaître des jeunes femmes au Moyen-âge.

Le Drac fait partie de la visite du centre historique (photo Franck Chevallier / Objectif Gard)

Beaucaire est donc fondée au VIIe siècle av. J.-C.. Elle est connue comme un relais sur la voie Domitienne, qui reliait l’Italie à l’Espagne, en 121 av. J.-C.. À cette époque Beaucaire, qui signifie « belle pierre », s’appelait Ugernum.

Au Moyen-âge se construit le premier rempart et s’effectue l’agrandissement du château. Au XIIIe siècle, Louis IX se rendit plusieurs fois à Beaucaire. La ville s’étend et sa population augmente. Malgré la guerre de Cent Ans et les guerres de Religion (XIV, XV et XVIes siècles), le faste et le raffinement de l’architecture s’amplifie parallèlement à la richesse des marchands beaucairois.

Comme l'explique Véronique au fur et à mesure de la visite, avec des comparaisons en euros, la foire de la Madeleine a vraiment bouleversé la ville. Au plus fort de la foire, plus de 300 bateaux étaient stationnés le long du Rhône. Le pont flottant et mobile, reliant Beaucaire à Tarascon, sur la rive d'en face, faisait 900 mètres linéaires. Pour accueillir les marchands et les clients tout se louer, des maisons, mais aussi des cages d'escalier, des caves... !

La mairie a était le « bureau des juges conservateurs des privilèges de la foire » (photo Franck Chevallier / Objectif Gard)

Du XVI au XIXe siècle, la foire, qui se tenait en juillet a apporté à Beaucaire un rayonnement international. Dix jours de foire franche généraient un volume d’affaires comparable à celui du port de Marseille en une année. La Révolution de 1789 n’a pas détruit l’activité des marchands. Alors c'est à cette époque que s’édifièrent les plus beaux hôtels particuliers et demeures dont l’Hôtel de Clausonnette et l’Hôtel de Ville, sujets de la visite guidée.

On découvre donc l’église Saint-Paul, l'immense collégiale Notre-Dame des Pommiers construite pour pouvoir recevoir 10 000 personnes. Ou encore le « bureau des juges conservateurs des privilèges de la foire », qui est devenue l'actuelle mairie.

La collégiale Notre-Dame des Pommiers devait pouvoir recevoir 10 000 personnes (photo Franck Chevallier / Objectif Gard)

D'une façade à l'autre on rivalise d'imagination dans la décoration avec forces médaillons, statues, blasons, éléments mythologiques... En poussant de lourdes portes, la guide découvre des cours intérieures impressionnantes et même des chinoiseries, comme une grande tour, qui était un élément de décoration de jardin.

Une ballade à réaliser pour mieux découvrir Beaucaire. L'arrivée du chemin de fer et l’arrêt du commerce fluvial ont doucement anéanti la Foire de la Madeleine. Toutefois aujourd’hui, en hommage et en souvenir de cette période hors du commun, chaque 21 juillet est donné le coup d’envoi des Fêtes de la Madeleine.

Franck Chevallier

Sur réservation au 04 66 59 26 57 ou patrimoine@laterredargence.fr
Livret-jeux distribué à chaque enfant suivant la visite.
- 10h : mardi 13, 20 et 27 août, 24 septembre.
- 14h30 : mardi 1, 8, 15, 22 et 29 octobre

RDV à l'accueil de la Maison du Tourisme et du Patrimoine, 8 rue Victor Hugo

Etiquette

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité