Ecologie.Economie

DOSSIER COMPLET : PRÉSENTATION DE LA FUTURE VOIE VERTE QUI RELIERA LA PLAGE DE L’ESPIGUETTE AU CŒUR DU GRAU-DU-ROI

Jean-Denat-et-Leopold-Rosso-devant-la-future-Voie-verte.jpg

 

 

 

Jean Denat, vice-président du Conseil général du Gard, délégué aux infrastructures et aux déplacements, a présenté, ce lundi 23 mai 2011 à Nîmes, la voie verte qui reliera la plage de l’Espiguette au cœur du Grau-du-Roi.

 

Ces 6,4 kilomètres de voie permettront aux cyclistes, aux piétons et aux cavaliers de circuler en toute sécurité dans les deux sens de cet axe.

 

Le 1er tronçon de ce projet sera réalisé en partenariat avec la commune du Grau-du-Roi, et avec le soutien de l’Etat, la Région Languedoc-Roussillon ainsi que de l’Europe.

 

Il intègre, in fine, le projet de véloroute « ViaRhôna » qui empruntera successivement les berges du Rhône, puis les berges du canal du Rhône à Sète pour relier le lac Léman en Suisse au littoral gardois.

Cette voie assurera la circulation des piétons, cycles et cavaliers dans les deux sens de circulation sur l'ensemble du linéaire.

 

www.objectifgard.com vous propose de découvrir le dossier complet réalisé dans le cadre de ce projet :

 


Présentation détaillée 

 

 

Ce projet a fait l’objet d’une étroite concertation entre le Syndicat Mixte pour la Protection et la Gestion de la Camargue Gardoise (S.M.C.G.), la commune du Grau du Roi, le Conseil général du Gard, les services de l’Etat (services de la direction régionale de l’environnement de l’aménagement et du logement, de la direction départementale des territoires et de la mer), le conservatoire du littoral, le conservatoire botanique de Porquerolle.

 

La 1ère tranche de ce projet fait 2,65 kms, entre le rond point de la déchetterie sur la RD 255 b et le parking des Baronnets, dit de l’Espiguette.

 

Elle longe la RD 225 b sur 1,4 km puis la voie communale sur 1,25 km. Sa largueur passera de 4 mètres à 3 mètres en site classé.
Son but :
- améliorer les déplacements des cycles sur cette zone en assurant la continuité cyclable sur l’ensemble du linéaire ;
- sécuriser le déplacement, les traversées piétonnes et les traversées équestres ;
- limiter les stationnements sauvages à l’approche du parking de l’Espiguette ;
- assurer le rétablissement des accès et créer des accès sécurisés des ranchs ;
- maintenir un fort potentiel touristique tout en préservant les biotopes et les biocénoses présentes sur le parcours

 


Un projet classé « opération Grand Site Camargue gardoise » pour réhabiliter et valoriser un patrimoine protégé

 

La voie verte dite de l’Espiguette présente la particularité d’emprunter le site classé du même nom. D’une distance totale de 6,4 kms, elle longera la RD 255 b et la voie communale du Grau-du-Roi entre la RD 979 et le parking de la plage de  l’Espiguette. Sa largeur passera de 4 mètres à 3 mètres en site classé.

 

 


Des aménagements paysagers spécifiques
Le revêtement de la voie verte sera en liant végétal de couleur ocre pour mieux se fondre dans le paysage.

 

Une passerelle pour franchir le canal au lieu-dit La Mayroquie » fera 4 mètres de large. Ses garde-corps seront en bois de châtaignier imputrescible et non verni.
Un espace séparatif « végétalisé » ou aménagé avec des potelets en bois, en forme de vague marquera la séparation entre la route et la voie verte.

 

Les espèces autochtones seront privilégiées et la disposition des végétaux est étudiée pour se fondre dans le paysage.

 

 

 


4 années d’études nécessaires
Le littoral, la zone « site classé » et la zone de Protection Spéciale (NATURA 2000) font l’objet d’une réglementation très stricte qui a imposé 4 ans d’études environnementales et de nombreuses procédures à respecter avant de pouvoir
réaliser les travaux.
La présence d’une espèce protégée « la Saladelle de Girard (Limonium girardianum) » a nécessité également la réalisation d’inventaires de terrain plus poussé.

 

Un suivi scientifique et des propositions de gestion conservatoire vont être également réalisés sur plusieurs parcelles, sur des terrains situés à proximité de l’opération.
L’objectif de cette surveillance est d’assurer sur ces parcelles, de manière pérenne, la conservation des populations de Limonium girardianum.

 


Chiffrage et perspectives

 

Les études de maîtrise d’œuvre pour la conception de cette voie verte sont terminées et la réalisation des travaux est programmée à l’automne 2011 pour une durée de 6 mois. Le coût global pour cette 1ère tranche est de 2,1 M€.

Cette voie verte s’inscrit dans un projet plus vaste qui consiste à relier Saint-Laurent-d’Aigouze à l’Espiguette, via un itinéraire cyclable continu.

 

Ce projet cyclable est un des volets de « l’ opération Grand Site » qui a pour objectif de réhabiliter et de valoriser 3 sites classés : les Marais de la Tour Carbonière, le site d’Aigues-Mortes et la plage de l’Espiguette.

Enfin, le tronçon de voie verte Aigues-Mortes/plage de l’Espiguette fait partie des aménagements liés au projet de véloroute qui empruntera successivement les berges du Rhône (de Pont-Saint-Esprit à Beaucaire, sur 73 kms), puis les berges du canal du Rhône à Sète (de Beaucaire au Grau du Roi, sur 62 kms).

 

Il est baptisé « ViaRhôna » et a pour objectif, in fine, de relier les berges du Lac Léman à la mer Méditerranée et traversera donc le Gard.

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité