Economie

DOSSIER COMPLET : LA RÉGION LANGUEDOC-ROUSSILLON LANCE UN NOUVEAU CONTRAT CADRE 2011–2015 POUR LA FORMATION PROFESSIONNELLE

El Merenciano (Photo Anthony Maurin).

 

La Région Languedoc-Roussillon soutient les projets professionnels de ses habitants et contribue à donner aux entreprises les moyens d’innover. Dans le cadre de la loi du 24 novembre 2009 relative à l’orientation et à la formation professionnelle tout au long de la vie, la Région a élaboré un nouveau contrat : le contrat de plan régional de développement des formations professionnelles.

Après un an de concertation avec les services de l’Etat et les partenaires sociaux, ce contrat trace la route pour les cinq années à venir, afin d’accompagner le développement économique du Languedoc-Roussillon, de sécuriser les personnes dans leur parcours professionnel, d’impulser les dynamiques territoriales et d’organiser la gouvernance de la formation professionnelle.

 

Plus de 100 000 personnes seront concernées chaque année.

Décliné en programmes d’actions ciblées, le contrat de plan régional de développement des formations professionnelles fera l’objet d’un suivi régulier permettant un meilleur accès à l’emploi pour tous, enjeu majeur pour le Languedoc-Roussillon.

 

La Région qui consacre, en 2011, plus de 216 M€ à la formation professionnelle, conforte ainsi son rôle de chef de file par :

> la structuration du réseau d’accueil, d’information et d’orientation en proposant une offre de services de qualité,

> la diversification de l’offre de formation professionnelle (augmentation des places en apprentissage et nouveau dispositif pour les jeunes demandeurs d’emploi sans qualification),

> de nouvelles mesures d’accompagnement pour les lycéens (LoRdi), les apprentis (aide au permis de conduire), les salariés (Pass LR Pro),

> l’animation des territoires pour accompagner leur développement.

 

www.objectifgard.com vous propose de découvrir le dossier complet consacré à ce sujet :

 

 


Plus de 3 M€ pour les Ecoles de la 2ème Chance


Les Ecoles Régionales de la 2ème Chance (ER2C), mises en place en 2006, sont aujourd’hui reconnues unanimement comme un complément essentiel du dispositif régional de formation.

 

Les ER2C aident les personnes à développer des compétences personnelles et professionnelles afin d’améliorer leur chance d’insertion sur le marché du travail. Le réseau des ER2C n’a cessé de se développer et compte aujourd’hui neuf implantations, ce qui porte la capacité annuelle d’accueil à 565 élèves.

 

La Région a consacré, en 2011, à ces Ecoles, plus de 3 M€, dont 50 % sont pris en charge par le Fonds Social Européen.
Au total, ce sont plus de 2 100 jeunes demandeurs d’emploi qui ont suivi un parcours de formation au sein d’une ER2C depuis 2006. Les résultats sont prometteurs : entre 58 % et 64 % des stagiaires ont pu soit poursuivre une formation complémentaire, soit décrocher un contrat de travail de plus de 6 mois.

 

 


La Région mise sur la qualité de l’offre de formation


L’une des priorités de la Région en matière de formation professionnelle est de favoriser l’égalité d’accès à un emploi pérenne en proposant une formation adaptée à la situation personnelle de chacun et au marché de l’emploi. Elle mobilise pour cela différents dispositifs et structure son appareil de formation afin de garantir une offre de formation de qualité.

Le Programme Régional Qualifiant (PRQ), doté d’un budget de 48 M€, permet chaque année à plus de 10 000 demandeurs d’emploi de suivre une formation professionnelle diplômante ou qualifiante, et d’augmenter leur chance d’accéder à un emploi durable.

 

En 2012, avec des crédits votés qui s’élèvent à plus de 47,7 M€, 746 actions de formation seront proposées sur tout le territoire du Languedoc-Roussillon, dans les grands bassins (Montpellier, Perpignan, Nîmes), mais aussi dans les petits bassins tels que Prades, Lodève, Bagnols-sur-Cèze.

 

Cela permettra à 10 300 demandeurs d’emploi de suivre une formation.
La Région prend également en compte les publics éloignés de l’emploi, dont certains n’ont aucune qualification : actions de re-mobilisation autour d’un projet professionnel, actions spécifiques et personnalisées proposées par les Aides Individuelles à la Formation ou les Ecoles Régionales de la Deuxième Chance.
Le Programme d’Actions Préparatoires à l’Insertion, pré-qualification (API) place ces publics dans une dynamique d’insertion afin de favoriser l’accès direct à un emploi ou l’intégration sur une formation qualifiante. En 2012, les crédits votés au titre de l’API s’élèvent à plus de 14,7 M€, pour environ 7 000 stagiaires demandeurs d’emploi.

 

 


La Région s’engage pour les apprentis

 

La Région mène une politique ambitieuse en faveur de l’apprentissage, voie d’excellence d’insertion professionnelle des jeunes. Un objectif régional partagé avec l’Etat de 22 500 apprentis à l’horizon 2015 a été fixé dans le cadre du Contrat d’Objectifs et de Moyens 2011-2015 qui a mobilisé 140 M€ à parité. A la rentrée 2011, on enregistre une croissance des effectifs de + 3,7%, soit près de 580 apprentis supplémentaires.

→ 1,5 M€ pour financer le permis de conduire
La Région agit sur la mobilité des jeunes, leur pouvoir d’achat et celui de leur famille. En plus des aides transport, hébergement, restauration et achat de matériel professionnel déjà proposées aux apprentis, la Région a décidé de participer au financement du permis de conduire des jeunes apprentis de niveau 5. Environ 3 000 jeunes pourraient bénéficier de cette nouvelle aide qui s’élèvera à 500 € maximum.

→  35 M€ pour le fonctionnement des CFA
L’évolution et l’adaptation de l’offre de formation sont au cœur de la politique régionale de développement de l’apprentissage. Ce sont près de 800 nouvelles places qui ont été ouvertes dans les CFA du Languedoc-Roussillon à la rentrée de septembre 2011, correspondant à plus de 50 diplômes : 10 places supplémentaires au CFA Institut de Formation Régional Industries Alimentaires (IFRIA) sur la formation « responsable de développement en agro alimentaire », une délocalisation de la formation « diplôme supérieur comptabilité gestion » du CFA UM1 à Narbonne et une ouverture d’un nouveau diplôme « BTS fluide, énergie et environnement option génie frigorifique » au CFA d’Alzon à Nîmes. La Région soutient également deux CFA (BTP 30 et Chambre de Métiers 66), en réajustant leur subvention de fonctionnement pour un montant total de près de 550 000 €.

→  plus de 4,6 M€ pour la modernisation des CFA
La Région s’est engagée dans la modernisation de l’appareil de formation par apprentissage à travers son programme d’investissements dans les CFA. Le Contrat d’Objectifs et de Moyens signé avec l’Etat contribue au financement de ce programme à parité avec la Région : 48 M€ sur la période 2011-2015.
Le programme spécifique « investissement d’avenir » permet de concrétiser des projets régionaux. Deux projets sont soutenus par la Région : la construction d’un nouvel internat au CFA Interprofessionnel de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat de l’Aude (200 lits) à hauteur de 2,19 M€ et la création d’un Centre des Formations Industrielles à hauteur 2,497 M€. Le montant total de ces projets s’élève à près de 17 M€.

 


La Région renforce sa coopération avec les Conseils généraux

Alors que des réformes tentent actuellement d’engager un profond bouleversement dans le jeu institutionnel entre les collectivités, la Région, chef de file de l’aménagement du territoire, a proposé à ses partenaires un cadre de coopération pragmatique et volontariste au service du développement du Languedoc-Roussillon et de l’avenir de ses citoyens.

C’est à ce titre que la Région travaille notamment en lien étroit avec les Conseils généraux, dans des secteurs aussi divers que l’action culturelle, le haut débit, le développement économique ou encore les transports.

Aujourd’hui, la Région entend aller plus loin au travers de la mise en place de protocoles annuels de coopération avec les Départements. Cette nouvelle démarche de partenariat vise notamment à :
> formaliser les engagements réciproques des collectivités régionale et départementales afin d’optimiser leurs politiques publiques,

> répondre à la nécessité de regrouper et d'optimiser les moyens financiers publics face à la raréfaction des ressources ; les protocoles annuels permettent, par la visibilité qu’ils offrent et le dialogue qu’ils organisent, une bonne gestion des deniers publics et la mise en œuvre de leviers,

> porter une ambition partagée pour le développement du territoire sous tous ses aspects : économique, social, culturel et environnemental.

En 2011, trois protocoles ont pu être signés d’un commun accord avec les Conseils généraux de l’Aude, du Gard et des Pyrénées-Orientales.
Ce partenariat a vocation à se poursuivre dans les années à venir et à être étendu à l’ensemble des Départements du Languedoc-Roussillon.

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité