Actualité générale.Actualités

POSE DE LA PREMIÈRE PIERRE, CE JEUDI 27 OCTOBRE 2011, DE 11 LOGEMENTS SOCIAUX LIVRÉS A L’ÉTÉ 2012 A MUS …

 

de gauche à droite : Jean-Paul Giral, directeur général de " Un Toit pour Tous", Corinne Giacometti, conseillère régionale du Languedoc-Roussillon déléguée à l'habitat et au logement social, Patrick Bonton, conseiller général du canton Rhôny Vidourle, et Vivette Lopez, maire de Mus.

 

Hier matin, jeudi 27 octobre 2011, Patrick Bonton, conseiller général du canton Rhôny Vidourle, a participé à la pose de la 1ère pierre de 11 logements sociaux qui seront livrés en été 2012 à Mus: 6 logements collectifs (2 T1 bis et 4 T2) et 5 logements individuels (2 T3 duplex et 3 T4 duplex).

 

Ces 11 logements sociaux seront prochainement construits à Mus par la société « Un toit pour Tous » : 6 logements collectifs (2 T1 bis et 4 T2) et 5 logements individuels (2 T3 duplex et 3 T4 duplex). Les travaux ont débuté en septembre dernier. Le chantier sera livré en été 2012.

Deuxième opérateur départemental, « Un Toit pour Tous » dispose d’un parc de 6 500 logements dans le Gard. Sa dynamique de construction est importante avec 500 logements livrés dans le Gard et l’Hérault, l’an dernier.

 

Anciennement rattaché à la CCI, « Un Toit pour Tous » fait partie du groupe LOGIREM, structure immobilière de la Caisse d’épargne. Son président est Eric Giraudier (président de la CCI. de Nîmes Arles Camargue).

 

Le Département qui soutient la création de logements pour les publics les plus défavorisés a subventionné cette opération à hauteur de 20 000 € : 4 logements aidés au titre du prêt locatif aidé d’intégration (PLAI) pour un montant de 5 000 € par logement. Il se porte également garant de l’emprunt à hauteur de 50%.

Au-delà de l’action de ses deux outils que sont « Habitat du Gard » et « la SEMIGA », le Département s’investit depuis longtemps dans une politique volontariste de développement du logement pour tous.

50 000 logements à créer d’ici 10 ans pour répondre à la courbe démographique gardoise : Le taux de logement social, qui indique la capacité d’un territoire à répondre de manière équitable à la demande, est de 13 % dans le Gard contre 17% en France. Ce taux est insuffisant pour répondre à la réalité sociale de notre région où la précarité est plus importante qu’ailleurs.

Une plus forte implication des communes gardoises est nécessaire : A travers son programme départemental de l’habitat (en cours d’élaboration), le Département souhaite convaincre les communes de s’investir davantage dans la politique du logement. En effet, sans une forte implication de celles-ci, notamment pour imposer des règles d’urbanisme qui rendent concrètement possible la réalisation de logements sociaux, il sera de plus en plus difficile de réaliser du logement accessible à tous.

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité