A la uneSports Gard

ÉTOILE DE BESSÈGES : UNE VERSION 2012 SANS ARRIVÉE A BESSÈGES

Photo © objectifgard.com

La première course à étape de cyclisme du calendrier international Europe Tour, qui se déroulera du 1er au 5 février 2012 ne se terminera pas sur une étape d’arrivée à Bessèges. Une première que le maire et vice-président du département Bernard Portalès n’a pas particulièrement apprécié, comme il l’a rappelé lors de la présentation de l’Étoile de Bessèges ce mercredi soir à Alès. « Au départ, je n’étais pas très chaud, lorsque les organisateurs m’ont annoncé qu’on ne ferait pas l’arrivée de la course à Bessèges ». C’est en effet, la ville d’Alès qui organisera la 5e et dernière étape lors du « Grand prix d’Alès en Cévennes » particulièrement éprouvant pour les coureurs, avec deux demi-étapes « de montagne ». La première de 82 km, avec un départ de la mairie d’Alès, un passage par Les Fumades, Cendras, les Salles-du-Gardon, sans omettre le Col de la Baraque, pour finir quai Boissier de Sauvages (à Alès) vers 11h20. La deuxième et dernière étape, un contre la montre individuel inédit d’après Luc Leblanc, un des 8 champions du monde Français, consacré 14 ans après Bernard Hinault), et habitué de l’Étoile. Celui qui participe depuis 20 ans à cette course devenue mythique (10 fois en tant que coureur, et 11 fois en tant qu’encadrant) nous a même précisé : « moi, si j’avais été coureur, je n’aurais pas forcément été très favorable à cette arrivée en bosse sur Alès, avec un chrono individuel, une étape tôt le matin, avec le froid, en début de saison » […] Mais, par contre, il ne manque pas de souligner l’intérêt pour la course : « Cela va changer sa physionomie. Ce ne sera pas un sprinter qui remportera cette 42eEtoile de Bessèges. C’est certain ».

Photo © objectifgard.com

Pour Rolland Fangille, ancien coureur, président de l’Union Cycliste Bessègeoise et président fondateur de l’Étoile de Bessèges (créée en 1971), cette prochaine édition présente une vraie originalité : l’arrivée organisée à Alès, un dimanche, et « finir par un contre la montre qui nous mènera à la cime de l'Ermitage» [...] « quelque chose de nouveau et de spectaculaire ».

Le commissaire général de course a tout de même évoqué les difficultés qu’il faut affronter chaque année pour monter cet évènement avec une petite équipe de bénévoles, passionnés de vélo : « tous les ans on se demande, on y va, on y va pas ? Mais après discussion avec les différents partenaires privés et les collectivités, on finit par trouver le financement" (plus de 520.000 euros). Un budget qui ne cesse d’augmenter, avec 20.000 euros de plus pour cette édition 2012 par rapport à 2011.

A noter que lors de la promotion de la 42e édition de l’Étoile de Bessèges, une rétrospective de la dernière édition s’est tenue avec, en image, le retour sur les victoires d’étapes et le vainqueur de la course Anthony Ravard, Thomas Voeckler ayant remporté la 4e étape autour d’Alès, une journée marquée aussi par l’interdiction de l’utilisation des fameuses « oreillettes » par les coureurs.

Enfin, mercredi soir était également l’occasion d’une présentation du Grand prix de la Marseillaise, inscrite comme première manche de la coupe de France. Il s’agit de la traditionnelle « ouverture » de l’Étoile de Bessèges, puisque cette course ouvrira la voie le dimanche 29 janvier 2012, et a grandi grâce aux structures de l’Étoile, comme l’ont indiqué les organisateurs, Roland Villalonga, directeur des ventes et de la promotion de " La Marseillaise " en tête.

Voir le détail du parcours 2012 sur le site de l’Étoile de Bessèges.

L’Étoile de Bessèges en Chiffres :

- 1ere course à étape du calendrier international Europe Tour

- 5e course à étape professionnelle en France (en nombre de jours de course)

- 1ère course par étape de la saison cycliste en France

- 5 jours de courses sur 750 kms dans la région Languedoc-Roussillon, dans le Gard, en Cévennes

- Un budget de 525.471 euros (dont 60.000 à 80.000 euros pour les frais d’hébergement, et plus de 80.000 euros de cotisations et de prélèvements divers

- un déficit mesuré cette année de 4900 euros

- 17 équipes professionnelles

- 136 coureurs

- 6 véhicules médicaux, 2 ambulances, 4 VSL

- 10 commissaires de l’UCI

- 100 véhicules accompagnateurs

- 90 bénévoles

- 500 personnes présentes sur 7 jours pour participer à l’économie de la région

- 20 motocyclistes et entre 30 et 40 gendarmes selon les étapes (pour la sécurité des coureurs, des spectateurs et des usagers de la route).

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité