ActualitésPolémique.

UZÈS : LA MAIRIE REFUSE DE SOUTENIR PONT-DES-CHARRETTES

Photo © objectifgard.com / MA

Le rendez-vous qui a eu lieu ce mercredi matin, entre 9h et 9h45, entre les parents d’élèves et le maire, Jean-Luc Chapon, n’a pas permis de donner un nouvel espoir avant la prochaine réunion de lundi 30 janvier à l’inspection d’académie. En effet, d’après la présidente de l’association des parents d’élèves, Mme Boissière, présente lors de l’entretien de ce matin, « Monsieur Chapon a clairement dit qu’il ne soutiendrait pas l’école », malgré l’argumentaire des défenseurs de cet établissement « qui fait partie du patrimoine local » puisqu’il est âgé de cent ans, et qui portait sur la qualité de son enseignement et de la spécificité de son public.
« Pour le maire, notre école ne mérite pas d’être défendue, mais il ne la connaît même pas finalement », dixit Mme Boissière.

Aux questions concernant l’avenir du bâtiment, si fermeture de la classe unique il y avait, le maire aurait botté en touche lors de cette réunion, de même que pour l’avenir de l’employée municipale vacataire, rattachée contractuellement à l’avenir de Pont-des-Charettes.

A noter que M. Pellicone, directeur-enseignant, qui a voulu se joindre, à la dernière minute, à la petite délégation de parents d’élèves, en mairie, en a été empêché : « sans arguments clairs, M. Chapon est resté fixé sur le conflit qu’il semblait avoir envers le directeur de l’école, ce qui n’était pas l’objet de la réunion », a rajouté Mme Boissère.

La suite des évènements ?

Les parents d’élèves poursuivent donc l’occupation des locaux, et à tour de rôle, dormiront sur place, dans leur tentes, installées hier soir (mardi 24 janvier). Et ceux-ci se rendront devant l’inspection académique à Nîmes, jeudi 26 janvier à 15h30. Un appel à mobilisation a donc été lancé pour l’occasion à l’attention des parents d’élèves, des anciens parents et des anciens élèves de cette petite école centenaire, ainsi que les amis et partisans de l’école de Pont-des-Charrettes, comme des écoles à classe unique ou petites école de quartiers. Ils sont invités à se rendre sur place, à Nîmes, demain.

Et le rendez-vous est pris également pour le lundi 30 janvier avec M. Dijon, l’inspecteur adjoint d’académie, à  17h00.

Etiquette

1 commentaire sur “UZÈS : LA MAIRIE REFUSE DE SOUTENIR PONT-DES-CHARRETTES”

  1. A l’heure des coupes budgetaires l’éducation de nos enfants est bradée,quel avenir souhaitons nous pour notre pays? c’est la relève!.Lorsque des enseignants se battent pour lutter et revendiquer un enseignement de qualité,lorsque des enfants crient de laisser tranquile leur école qu’ils affectionnent , où ils sont heureux d’aller apprendre ,on nous répond que 38 postent doivent « sauter » par directives de l’état ,il faut faire des « économies »!!! Nos enfants n’ont pas à subir les dépences exorbitantes de notre état dans divers domaine comme par exemple l’armement!!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité