PolitiquePolitique.

GARD : UNE PREMIÈRE DÉCISION MODIFICATIVE DU BUDGET VOTÉE À LA QUASI-UNANIMITÉ

L’assemblée du département s’est réunie dans une « chaude » ambiance ce jeudi 9 février 2012 lors d’une séance publique.

L’assemblée de 46 conseillers généraux, dont 13 élus d’opposition (Intergroupe Républicain et Libéral) a voté la majorité des rapports à l'unanimité hormis ceux qui portaient :

- sur la direction de la communication, voté à la majorité, avec l’abstention de 7 élus de l'intergroupe républicain (Marie- Chantal Barbusse, Catherine Jehanno,  Laurent Burgoa, Léopold Rosso, Patrick Vacaris, Jacques Sauzet, Thierry Procida)

- sur l'avis réservé par le département sur le futur plan régional de santé du Languedoc-Roussillon, voté à la majorité. 7 membres de l'intergroupe républicain et libéral ( Marie- Chantal Barbusse, Catherine Jehanno,  Laurent Burgoa, Léopold Rosso, Patrick Vacaris, Jacques Sauzet, Thierry Procida) se sont abstenus sur l'avis réservé.

- Et la décision modificative du budget 2012 a été votée à la majorité.  7 membres de l'intergroupe républicain et libéral( Joëlle Murre,  Gérard Blanc, Olivier Lapierre, William Portal, Thierry Procida, Gérard Roux et Thomas Vidal) se sont abstenus  et six membres de ce même groupe (Marie-Chantal Barbusse, Catherine Jehanno, Laurent Burgoa, Léopold Rosso, Jacques Sauzet, Patrick Vacaris)  ont voté contre.

L’assemblée départementale a voté par ailleurs  à la majorité le vœu demandant l'abrogation de la loi relative aux certificats d'obtention végétale.  4 membres de l'intergroupe républicain et libéral (MC Barbusse, L. Bugoa, L.Rosso, J. Sauzet) se sont abstenus.

A ce propos, d’après la majorité départementale : " la loi relative aux certificats d'obtention végétale adoptée le 28 novembre 2011, bafoue la liberté d'entreprendre et  menace la biodiversité agricole. Elle porte atteinte au droit des paysans de maitriser leurs productions,  en leur imposant de  verser aux industries semencières une dîme sur les fruits des récoltes. Se servir de ses semences propres, qui est un  droit fondamental et ancestral dans le métier des agriculteurs, est aujourd'hui remis en cause".

Info Plus :

Concernant l’accessibilité du réseau de transport Edgard pour les personnes à mobilité réduite, celle-ci doit être opérationnelle d’ici 2015 pour être en conformité avec la loi de février 2005.

Il s’agit pour le réseau de transport du département de répondre à 7 axes de priorité dont l’équipement de 110 véhicules de lignes régulières, la possibilité de réserver sa place pour les personnes en fauteuil roulant, l’aménagement des arrêts sur une centaine d’arrêts fondamentaux, la formation des agents d’accueil et des conducteurs, ou l’information des usagers via une campagne d’information… Le tout pour un coût total de près de 1.500.000 euros en investissement et de 6.777.344 euros  en fonctionnement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité