Faits Divers

BAGNOLS : UNE TRENTAINE DE TRAFIQUANTS DE MÉTAUX INTERPELLÉS

Photo © objectifgard.com / MA

Une opération d’envergure a été déclenchée ce lundi matin vers 8h30 par les gendarmes de la compagnie de Bagnols-sur-Cèze suite à de nombreux vols de métaux dans plusieurs déchetteries placées autours de Bagnols, ainsi que du vol de carburant, une zone qui s’étendait jusque dans le Vaucluse et en Ardèche.

Dans un camp de Roms installé illégalement sur le terrain d’un vieux mas laissé en friche (appartenant à des propriétaires parisiens), les militaires ont retrouvé 600 tonnes de métaux, soit l’équivalent de 100.000 euros de manque à gagner pour les diverses déchetteries, en grande difficulté économique depuis le mois de janvier que les gendarmes suivent les agissements d’une trentaine d’individus, n’ayant pas d’autorisation de séjourner sur le sol Français, qui, à l’aide de six véhicules, « partaient tous les soirs faire leur petit périple » afin de récolter leur stock de métaux. Et, comme une source proche de l’enquête nous le confiait « ils étaient bien organisés, avec une sorte de chef, qui envoyait une partie des fruits de la revente dans son pays d’origine ».

Parmi les diverses déchetteries victimes de ce trafic, une dizaine se trouvaient dans la partie gardoise de la zone qui englobe l’agglomération Bagnolaise, ils s’adonnaient aussi au vol de gazole. Les gendarmes ont retrouvé ce matin et évalué le préjudice à environ 10.000 litres de gazole. Au prix de ce carburant actuellement dans la région, cela pourrait représenter près de 15.000 euros. En ce qui concerne les vols de métaux, l’évaluation du préjudice n’est pas terminée, puisque les gendarmes ont retrouvé, parmi les six véhicules saisis, deux camionnettes remplies de métaux non-revendus.

L’enquête est donc en cours. Douze membres de ce groupe de délinquants ont été placés en garde à vue. Les 15 autres ont été entendus dans le cadre de l’occupation illégale d’un terrain privé, de leur présence illégale sur le sol Français et de recel de biens provenant de vols. Ils ont reçu une notification d’Obligation de Quitter le Sol Français (OQTF), un acte préfectoral.

Les déchetteries n’étaient pas les seuls lieux de « visite » du groupe de malfrats, puisque des carrières d’extraction et des usines notamment étaient aussi prisées par les trafiquants pour le carburant qu’ils pouvaient y trouver.

Les filatures et enquêtes menées depuis le mois de janvier dernier ont donné lieux à une série d’interpellations et de perquisitions ce matin par la compagnie de gendarmerie de Bagnols, dont l’enquête a été dirigée par la communauté de brigades de Laudun. La cinquantaine de gendarmes a bénéficié du renforcement du Psig de Vauvert (Peloton de surveillance et d'intervention de la gendarmerie), de la brigade de recherche, d’un chien « fiduciaire », de la PAF (Police aux Frontières), de la BCR de Nîmes (Recouvrement d'impayés et de créances civiles et commerciales) et des hommes du commissariat de Bagnols-su-Cèze.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité