Faits Divers

ALÈS : ÉPINGLÉE SUITE À « UN TRAFIC » DE DÉVELOPPEMENT DE PHOTOS…

À Alès, un petit trafic de développement de photos sévissait depuis déjà quelques mois, et a pris fin ce vendredi 20 avril après l’interpellation (ce jeudi 20 avril), par des agents de police du commissariat d’Alès, d’une salariée d’un magasin de photo, âgée de 48 ans, un des deux seuls équipés d’un « labo photos » permettant de sortir les clichés réalisés à partir d’un appareil argentique, comme nous le confirme une source proche de l’enquête. La présumée auteure a été inculpée de vol et abus de faiblesse à destination du propriétaire qui avait déposé plainte depuis quelques semaines déjà, se doutant du délit que commettait sa salariée : cette-ci puisait dans la caisse d’une part, et faisait profiter son époux, gérant un autre magasin de photographies (dépourvu de labo de développement) d’autre part, du matériel et du papier nécessaire au développement, sans le facturer au magasin de destination.

Lors des gardes à vue des deux époux et des auditions réalisées une partie de ce jeudi et de ce vendredi par les fonctionnaires de police, l’épouse aurait déclaré qu’elle ne tenait pas son époux au courant de cette non-facturation des prestations, ce qui pourrait disculper le mari âgé de 50 ans de toute complicité, alors que son épouse aurait reconnu les faits.

Pour la petite histoire, le propriétaire du magasin, dans lequel travaillait l’auteure présumée, a finalement surpris sur le fait son employée, hier, avec ses travaux de développement non facturés en main, ce qui a entraîné son arrestation et sa mise en garde à vue l’après-midi même. Il se trouve que le gérant du magasin victime de cette malversation s’est aperçu que, sur plusieurs mois, son chiffre d’affaires diminuait, tandis que le coût d’utilisation de son matériel et de sa consommation de papier photo augmentait.

Le magistrat chargé du dossier, a quant à lui, levé la garde à vue ce vendredi, et réclamé la poursuite des investigations afin d’évaluer le montant des préjudices avant les probables poursuites judiciaires.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité