Actualités

ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE 2012 : LE FRONT NATIONAL DÉJÀ PRÊT POUR LES LÉGISLATIVES

Photo DR
Julien Sanchez - Photo © objectifgard.com / MA

25, 51% des votes dans le Gard. Voilà un pourcentage -- estimations délivrées à 23h15 par la préfecture du Gard -- qui a de quoi redonner le sourire aux militants gardois du Front National. Et ce malgré la défaite de Marine Le Pen qui s'est classée, lors du premier tour de l'Élection présidentielle 2012, à la troisième marche du podium avec 18,50% des votes (national) derrière Nicolas Sarkozy, le président sortant UMP (26,10%) et François Hollande, le candidat socialiste avec ses 28, 80%. Une défaite qui en réalité, d'après les propos tenus par la candidate du Front National, n'en est pas une : "Il ne s'agit que du début... Le début de la vague bleue Marine qui fait trembler le système" a-t-elle lancé lors de son discours à l'issue de l'annonce des résultats du premier tour de la Présidentielle. Un enthousiasme du parti porté par un nombre de votes record recueilli le Front National.

Alors, non, Julien Sanchez, Conseiller régional de Languedoc-Roussillon, membre de l'équipe de campagne de Marine Le Pen et candidat à la députation - Gard, 1ère circonscription, le confirme, "ce n'est pas une défaite." Non, l'heure n'est pas à la déception, mais à la joie. "En 2007, Nicolas Sarkozy disait qu'il avait tué le Front National. Pour un parti mort je le trouve bien vivant et actif. Aujourd'hui, nous avons prouvé que nous faisons partis des trois grands blocs politiques de France. Marine Le Pen a su, tout au long de sa campagne, montrer aux gens qu'elle était proche d'eux et qu'elle s'intéressait à leurs problèmes" confiait Julien Sanchez par téléphone en direct de Paris, quelques minutes après l'annonce des résultats.

18, 50% en France, 25, 51% dans le Gard, le Front National se sent plus fort que jamais, assez en tout cas pour affronter une nouvelle épreuve avec assurance : les législatives. "On prévoit 31% de votes pour le Front National, glisse, entre humour et certitude, Yoann Gillet, directeur de campagne de Julien Sanchez, candidat pour la 1ère circonscription du Gard. C'est un très bon score que réalise Marine Le Pen au niveau national comme départemental. Nous sommes la troisième force en France et nous avons de bons pressentiments pour les législatives. Au mois de juin nous aurons des députés FN à l'Assemblée nationale et on pèsera face au président qui sera élu le 6 mai. Si c'est Nicolas Sarkozy, nous lui imposerons d'agir en notre sens, si c'est François Hollande nous nous opposerons à sa politique, car nous sommes les seuls à pouvoir peser face à la Droite et la Gauche."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité