A la uneActualité générale.ActualitésFaits DiversFaits divers.

LE POLICIER FRANCILIEN ACCUSÉ « D’HOMICIDE VOLONTAIRE » SOUTENU DANS LE GARD

Photo / D.R.

Après les manifestations de nombre de fonctionnaires de police depuis mercredi, suite à la mise en examen d’un policier pour homicide volontaire, qui avait abattu un homme de 28 ans, à Noisy-le-Sec (Seine-Saint-Denis), samedi 21 avril, et alors que Claude Guéant semblait attendre que le parquet de Bobigny fasse appel de la décision, en vain, dans le Gard, Cyriel Bouquet, secrétaire départemental d’Alliance police nationale réagi à ce qu’il qualifie de situation « scandaleuse », à propos de la manière dont est traité son collègue francilien.

Rappel des faits :

Samedi soir à Noisy-le-Sec. Un policier tire sur un individu, qui avait bénéficié d’une permission de sortie en juin 2010, et qui était recherché depuis qu’il n’avait pas regagné sa prison. Quand quatre policiers retrouvent le suspect peu avant les faits, au cours d’une poursuite, l’homme se serait débarrassé d’une grenade qui se révélera finalement inoffensive. Par ailleurs, l’autopsie établira que le suspect pourchassé a reçu une balle dans le dos. Pourtant, l’avocat qui défend le fonctionnaire invoque la légitime défense, face à un multirécidiviste, qui était tributaire de 11 condamnations.

Le fonctionnaire gardois, représentant syndical, Cyriel Bouquet, ne décolère pas. Dans le droit fil de sa représentation nationale, ce dernier reste circonspect face à cette affaire. Tout en « respectant le travail de la justice, et la nécessité de l’enquête », il s’insurge face à la qualification des faits : « le collègue a été mis en examen pour homicide volontaire, alors qu’il n’a fait que répliquer à une attaque ». En effet, d’après le syndicaliste, « l’homme recherché était armé d’une arme de poing, et l’objet lancé, même s’il ne s’agissait pas d’une grenade finalement, ne pouvait être identifié comme tel par les policiers au moment des faits ».

Cyriel Bouquet s’émeut qu’ « un juge d’instruction qualifie de meurtrier le collègue policier ayant fait son travail ». Il ajoute : « il y a eu mort d’homme et c’est regrettable. C’est toujours dramatique de devoir ouvrir le feu sur quelqu’un en tant que policier. Il faut vivre avec le reste de sa vie », souligne-t-il.

Un autre point soulève la colère du policier gardois, qui soutient par ailleurs « qu’il n’y a pas de présomption d’innocence pour les policiers » : « les conséquences sont terrible pour lui et sa famille, au-delà de son travail. S’il est suspendu le temps que la justice fasse son travail, durant six, sept mois, comment va-t-il subvenir au besoin de son foyer, sans revenus », s’interroge-t-il. Ajoutant : « s’il est disculpé, la justice lui fera-t-elle de simples excuses, après la pression subie par sa hiérarchie et par l’appareil judiciaire sur sa famille ? ».

A partir de cette affaire et des multiples manifestations, dont celle qui a eu lieu sur les Champs-Elysées, l’Alliance Police Nationale a souhaité interpeller les candidats à la Présidentielle sur le problème, et Nicolas Sarkozy, reprenant une proposition du Front National, a déjà répliqué en proposant d'instaurer une "présomption de légitime défense pour les forces de l'ordre " (en meeting au Raincy), chose que le syndicat Alliance attend du prochain président de la République « de gauche comme de droite », comme le souligne M. Bouquet. Le candidat socialiste, François Hollande, devait recevoir ce jeudi après-midi une délégation de policiers, dans son QG de campagne, à Paris, mais aurait déjà témoigné de sa «compréhension par rapport à leur colère de voir leurs moyens réduits », comme le relaie le journal Libération, ce jour.

Info Plus :

Le syndicat ALLIANCE Police Nationale a prévu d’organiser une consultation nationale, pour demander le soutien de tous les policiers afin qu’ils puissent bénéficier de la présomption de légitime défense et appelle également L’UNSA Police et L’Unité-Police SGP FO à les soutenir.

1 commentaire sur “LE POLICIER FRANCILIEN ACCUSÉ « D’HOMICIDE VOLONTAIRE » SOUTENU DANS LE GARD”

  1. Lamentable en effet que ce policier soit inculpé et sa famille dans le besoin sous peu mais ne risque-t-on pas avec la loi de présomption de légitime défense qui leur serait spécialement réservée (on comprend pourtant l’idée étant donné la dangerosité de leur travail) d’aboutir à de graves dérives? Cela équivaut à les considérer comme des surhommes infaillibles, des êtres à part.. ce qu’ils ne sont tout de même pas. Ne pourront-ils pas alors se tromper (cela arrive même à présent) mais du coup dégainer plus vite.. par erreur? Il faudrait plutôt un moyen terme, plus d’indulgence en effet (ne pas ainsi priver du tac au tac une famille de tout revenu, ça c’est moche) mais les autoriser a priori à tirer en « légitime défense supposée » ça me gêne un peu. Imaginons un flic dépressif, ça arrive dans le boulot, sous médoc, ayant des problèmes de couple (cela aussi leur arrive souvent).. épuisé par des nuits blanches (idem).. qui croit voir une menace, même s’il a quelques raisons de le croire, mais par erreur, et hop.. J’ai failli y passer au Liban (pendant la guerre il est vrai) parce qu’un jeune casque bleu s’est mépris sur un geste, à un check point, il m’avait demandé en arabe ce que je croyais être de « sortir mes papiers » et j’ai mis la main à mon sac, aussitôt entendu le clic d’une arme braquée à 4 cm de ma tempe et en même temps le cri de mon mari « elle n’a pas compris, elle est française » et l’arme de se baisser. Il pensait que j’allais sortir une grenade. Une seconde, quoi.. Une erreur. C’était un brave type et il s’est ensuite excusé comiquement: « Je pouvais pas savoir, tu sais, au Hez aussi, ils en ont des blondes, des jolies comme toi! » (!) Navré il était d’avoir failli descendre un belle femme ! Et cela peut arriver partout, moins fréquemment certes en période de paix mais il s’en faut parfois d’un cheveu. Il n’a pas tiré tout de suite. Hélène Larrivé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité