A la uneEcologie.Economie

ALÈS/TROPHÉE SIA : Les élèves-Ingénieurs de l’Ecole des Mines présenteront à Versailles la « voiture propres de demain »

Photo / D.R.

L’Ecole des Mines d’Alès (EMA) ne compte pas faire de la figuration ce vendredi 1er et samedi 2 juin 2012, lors du « Trophée SIA » (Société des Ingénieurs de l’Automobile), qui se tiendra sur le circuit de Versailles Satory (Ile-de-France). Rappelons qu’il s’agit d’un concours, ouvert à tout étudiant, futur technicien ou ingénieur, passionné par la technologie automobile. Des équipes compétentes sur plusieurs disciplines conçoivent et construisent un véhicule qui doit respecter un mode de fonctionnement respectant un règlement spécifique, lié aux préoccupations environnementales.

- les émissions, en particulier en zone urbaine,

- la consommation, énergétique et de matières premières,

- la sécurité, tant passive qu’active.

Il faut rappeler qu’en 2010, les élèves-ingénieurs de l’EMA avaient décroché le Trophée SIA, avec leur prototype Lotus Elise. Cette fois-ci, ils comptent bien convaincre le jury de professionnels  et d’expert (parmi lesquels seront représentés les industriels de PSA-Peugeot Citroën, Renault etc.) avec un prototype de PGO électrique Hemera.

Le projet des élèves ingénieurs Cévenols : une voiture innovante et respectueuse de l’environnement, fonctionnant avec un moteur essence, comme un générateur, capable de prolonger l’autonomie du véhicule. Et pour améliorer la performance, la voiture a été allégée et le plancher modifié pour pouvoir y loger les batteries. La PGO peut aller jusqu’à 120 km/h, et est dotée d’une heure d’autonomie à 90 km/h. Sa carrosserie (amovible) est en fibres de lin et l'intérieur est recouvert d'un tissu à base de liège.

Ajoutons que le moteur essence, qui a été fourni par Lombardini, fonctionne au bioéthanol. Les pneus Yokohama sont en partie constitués d'huiles d'agrumes et sont à faible coefficient de frottement.

Pour la carrosserie, Ashland a fourni une résine en partie biosourcée, le groupe Dehondt a fourni les fibres de lin et la société PGO a mis le tout en forme dans ses ateliers.

Le CFA d'Alès, partenaire pédagogique du projet, s'est chargé de la peinture : un apprêt recyclé à base de PET, fourni par PPG, une peinture en base aqueuse et un vernis respectueux de l'environnement. L'IUT de Nîmes s'est chargé de la partie électrique.

Infos Plus :

En marge du Trophée SIA, le prototype PGO électrique Hemera mis au point par les élèves-ingénieurs de l’EMA vient d’être sélectionné pour participer à trois événements automobiles notoires : le Rallye de Monte Carlo en Energies Alternatives, le Mondial de l’Automobile de Paris, les Rencontres Internationales des Véhicules Ecologiques à Alès.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité