A la uneActualité générale.Actualités

NÎMES : La braderie de l’été satisfait les uns, mais pas toujours les autres…

Mercredi 11 juillet 2012 : jour de la braderie d'été de Nîmes - Photo © objectifgard.com / MA

La braderie de l’été de Nîmes est attendue chaque année par les commerçants et par le public qui profitent souvent des vacances pour déambuler dans les rues du centre-ville de Nîmes et le long des boulevards qui font le tour de l’Ecusson. Samia (28 ans) et Siham (17 ans), deux sœurs qui résident toutes deux dans la capitale gardoise ne sont pas en reste lorsqu’il s’agit de shopping. D’ailleurs, Samia nous confie qu’elle se rend à la braderie « pratiquement chaque année depuis qu’elle existe », et se retrouve déjà au bout de 30 minutes avec quatre articles achetés (des vêtements et des chaussures). Une braderie où l’on retrouverait « en partie les mêmes marchands » d’une année sur l’autre. Des marchands qui « proposent des choses différentes par rapport aux marchés classiques, parce qu’ils viennent de partout, et à des tarifs intéressants ». Mais celle qui n’a pas de budget prédéfini ne cherche pas seulement la bonne affaire. La qualité doit aussi être au rendez-vous. D’ailleurs, elle ne se dit « pas déçue jusque-là ».

Emplacement de vente de vêtement (braderie de l'été 2012 à Nîmes) - Photo © objectifgard.com / MA

Côté commerçants, tout n’est pas toujours « rose »… Ce midi, l’un d’eux, Kahlaoui, qui vend essentiellement des vêtements féminins, était inquiet : « c’est calme », dit-il, tristement, alors qu’il a fait la route depuis Valence (Drôme)… Il s’est installé dans l’avenue Amiral Courbet « dès 3h00 du matin ». L’absence de client pour ce qui le concerne est d’autant plus préjudiciable qu’il trouve le tarif réclamé par la municipalité élevé : « 18,40 euros le mètre », se plaint-il. Il n’en demeure pas moins que les rues du centre-ville étaient pleines de monde. Kahlaoui, pour qui ce n’est pas une première braderie de Nîmes, reste philosophe : « Je ne suis pas placé au même endroit que l’année dernière. Et la réussite ? On verra. Cela dépend… Chaque année est différente », conclut-il.

Vous aimeriez aussi

1 commentaire sur “NÎMES : La braderie de l’été satisfait les uns, mais pas toujours les autres…”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité