Faits DiversJustice.

JUSTICE Trois cégétistes présentés à la barre cette semaine…

Photo DR/

Trois cégétistes seront présentés à la barre des tribunaux de Nîmes et d'Alès cette semaine. Trois hommes pour deux affaires différentes. La première met en cause la fédération CGT du commerce et des services face à un de ses employés, Olivier Bireaud. La deuxième concerne Sébastien Migliore et Cédric Valéro, les deux représentants de l'union locale CGT d'Alès qui avaient refusé de se soumettre à un prélèvement d'ADN suite aux actions menées en 2010 sur le bassin Alésien contre la réforme des retraites.

Dans ces deux affaires, deux larges comités de soutien se sont formés et appellent au rassemblement. Pour l'Alésien Olivier Bireaud qui sera convoqué ce mercredi 13 mars à 14 heures devant la cour d'appel de Nîmes, quarante syndicalistes du tout Alès, cheminots, mineurs, retraités, enseignants etc, ont appelé à la mobilisation pour dénoncer "l'acharnement inadmissible des dirigeants de la fédération CGT du commerce et des services à l'encontre de notre camarade Olivier Bireaud, dont il est salarié [...] Olivier Bireaud devrait-il être sanctionné par la perte de son emploi car ses prises de positions légitimes et naturelles dans le débat de la CGT n'étaient pas celles de la direction sortante lors du congrès fédéral de Poitiers (mai 2011)" Le 18 juillet 2012, le Conseil des prud'hommes avait ordonné la réintégration du salarié suite à son licenciement condamnant la fédération CGT pour "discrimination politique et syndicale." La CGT avait fait appel de cette ordonnance... La suite ce mercredi 13 mars.

Retour à la case tribunal

Sébastien Migliore, membre du bureau de l’Union locale CGT d’Alès est un habitué des tribunaux. Il ne se passe pas un mois sans qu'il n'y soit convoqué. Au mois de février, il comparaissait au tribunal de Nîmes dans le cadre du jugement en appel pour des “violences” envers les forces de l’ordre lors du conflit portant sur la réforme des retraites en 2010 (lire notre article ici). Ce mois-ci, ce vendredi 15 mars au matin, il devra se présenter devant le parquet d'Alès, aux côtés de Cédric Valéro, pour avoir refusé, en 2010, de se soumettre à un prélèvement d'ADN destiné au Fichier national automatisé des empreintes génétiques. Là encore nombreux seront les camarades des deux cégétistes à se réunir sur le parvis du tribunal d'Alès ce vendredi dès 9 heures.

Stéphanie MARIN

stephanie.marin@objectifgard.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité