Actualité générale.Actualités

ALÈS Mobilisation des parents d’èleves : le carnaval prend des allures de manif !

Le carnaval s'est agrémenté de quelques banderoles à l'école des Promelles d'Alès Photo DR/RM

Le carnaval des enfants de l'école primaire des Promelles à Alès a pris une allure originale ce mardi à 15h00. Les parents d'élèves de l'école poursuivent en effet leur action pour demander le maintien de la 5eclasse de l’école primaire qui compte actuellement 2 classes de maternelle et 3 d'élémentaire pour 97 élèves. Après avoir occupé leur école et retenu la directrice puis demandé (et obtenu) des soutiens du maire d'Alès Max Roustan et du député William Dumas pour intervenir directement auprès du ministre par courriers, les parents ont envoyé une nouvelle lettre au ministre le 22 mars dernier. En effet la décision de la suppression d'un poste ayant été communiquée aux parents le 20 février  (voir nos articles précédents), ces derniers ne peuvent compter que sur une procédure exceptionnelle qui se justifierait selon eux par de nombreux arguments rappelés dans tous leurs courriers: "Les effectifs moyens prévus pour la rentrée de septembre dans notre école sont de 24,25 élèves par classe – il nous manque donc 0,75 élève par classe, soit 3 élèves au total sur l’école pour satisfaire au seuil de 25 élèves recommandé en RRS (Réseau de réussite scolaire). Ce chiffre de 24,25 nous place en outre au-dessus de la moyenne des écoles en RRS selon les propres statistiques du ministère de l’Éducation nationale, ce chiffre ne comprennantdpas nos élèves de Clis, qui ne sont pas pris en compte dans le calcul des seuils". Par ailleurs les parents rappellent "que le quartier des Promelles fait l’objet d’un Contrat urbain de cohésion sociale (CUCS) et que les perspectives sont favorables pour les effectifs futurs (constructions pavillonnaires en cours dans le secteur)." Pour les parents c'est un peu une lutte contre la montre qui s'est engagée. En effet au dela de la possibilité de bénéficier finalement d'un poste à la rentrée (selon les parents 8 postes seraient à la disposition sur le département du Gard pour cela), ils souhaitent en avoir la certitude dès ce jour et ce sans attendre un hypothétique comptage des élèves à la rentrée de septembre. L'enjeu est avant tout éducatif précisent les parents mobilisés en effet "aucun des enseignants en place ne souhaite être chargé du triple niveau qui devrait être mis en place après la suppression d'un poste, ce qui signifie simplement la perte de l'équipe enseignante actuelle". Difficile de savoir si de tels arguments peuvent encore peser dans la balance.

Raphaël MOTTE

raphael.motte@objectifgard.com

Etiquette

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité