A la uneActualité générale.Actualités

INONDATIONS 74 millions d’euros pour protéger les populations autour des Gardons

En 2002, le territoire des Gardons connaissait des inondations exceptionnelles. Depuis , quasiment chaque année, le bassin est affecté par des crues de plus ou moins forte intensité qui ont encore parfois de lourdes conséquences pour le territoire et la population. Suite à ces inondations historiques de septembre 2002, des projets inscrits aux Programmes d’Actions de  Prévention des Inondations (PAPI) ont vu le jour entre 2004 et 2012. Ainsi 141 actions ont déjà été mises en œuvre par  l’Etat, le Département du Gard, le SMAGE des Gardons et les communes du bassin versant pour un montant total de 46 millions d’euros.

Le 16 mai prochain à Cassagnoles, les partenaires vont signer une nouvelle convention (PAPI 2) couvrant la période 2013-2016. Cette convention  viendra officialiser le lancement de 61  actions programmées entre 2013 et 2016, pour un budget global de 28 millions d’euros. Elle concerne les 42 000 habitants en zone inondable du bassin versant des Gardons.

La sensibilisation des scolaires. Photo DR

Les actions prévues suivent 7 axes majeurs : La culture du risque, qui permet par exemple de sensibiliser les scolaires aux dangers des inondations mais également, pour le grand public, de  garder la mémoire du risque d’inondation. La surveillance et la prévention, comme c'est le cas avec des outils comme l’APIC (Avertissement Pluies Intenses
à l’échelle des Communes). La gestion de la crise, lors d’événements majeurs où chacun a un rôle à jouer. Le PAPI 2 offre ainsi  la possibilité d’étendre les Plans Communaux de Sauvegarde (PCS) aux communes qui n’en seraient pas déjà dotées.

Le risque inondation dans l’urbanisme avec  le Plan de Prévision des Risques inondation (PPRi)  qui permet d’identifier les zones à risque pour les prendre en compte dans les documents d’aménagement du territoire. La vulnérabilité des personnes et des biens. avec la fin des opérations de relocalisation des propriétaires des logements jugés dangereux. A noter également que le  succès du programme d’Accompagnement pour L’Adaptation du Bâti au Risque Inondation (ALABRI) en Gardonnenque, a encouragé le SMAGE des Gardons à déployer  ce dispositif sur les communes riveraines du Gardon d’Alès, de Comps, Aramon et Anduze. Plus de 8 800 personnes sont concernées par cette extension du périmètre d’intervention.

Viennent enfin les axes concernant L’entretien des rivières mais également L’aménagement de protections collectives des lieux d’habitation. Cette nouvelle convention met en effet l’accent sur l’entretien, le suivi et la sécurisation des ouvrages existants (Alès, Anduze, Saint Jean du Gard). Elle  prévoit également des ouvrages neufs comme le prolongement de la digue d’Anduze, la création de l’endiguement  rapproché de Théziers et la protection de berges de la digue de Remoulins.

 

 

 

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité