A la uneActualité générale.ActualitésCultureFéria d'Alès.

FERIA D’ALÈS Les taureaux menés avec talent dans le coeur de ville

Point délicat : négocier le tour de la place Gabriel Péri pour neuf cavaliers et cinq taureaux.Photo DR/RM

Sept manades s'affrontaient ce matin sous le soleil à Alès pour un 23eme concours d'abrivado dans les rues de la ville devant un public conquis.

La Camargue est à l'honneur de cette journée de jeudi à la Feria Alès. Dès 9h15 les alésiens ont investi la Cathédrale St Jean pour la traditionnelle Messe Provençale animée cette année par le groupe Flour d'Inmourtalo, ensemble d'art et tradition du terroir Provençal basé à Nîmes. C'est ce même groupe qui animera la messe lors de Feria de Nîmes. Lever à l'aube pour les "arlésiennes" du groupe dont le costume, entièrement tenu par des épingles nécessite des heures de préparation.

La bénédiction des chevaux à l'issue de la Messe Provençale. Photo DR/RM

A l'issue de la messe, les chevaux des sept manades en courses étaient présentés pour la bénédiction, tirés à quatre épingles eux-aussi tout comme leurs cavaliers. Et ce pour une simple raison, après la danse du cep effectué par le groupe folklorique autour du bûcher selon une vieille tradition du terroir, les manades ont été présentées au public et au jury pour enregistrer les première notes (en réalité des pénalités) concernant l'habillement des cavaliers (-20 pts) et l'harnachement, la présentation et la propreté du cheval (-20 pts). Le jury composé de huit membres officiels était d'ailleurs complété par des jeunes passionnés "afin d'assurer la relève en matière de connaissances sur ces usages.

Présentation de la manade Lou Simbeu à La Calmette, créée en 1989 et repris par Murielle Manse en 1999. Photo DR/RM
Présentation de la manade Lou Simbeu à La Calmette, créée en 1989 et repris par Murielle Manse en 1999. Photo DR/RM
Manade Leron Teissonnier, St Gilles. créée en 2001. Photo DR/RM
Manade Lescot, St Martin de Crau, crée en 1875. Photo DR/RM
Manade Chaballier Claude à Lunel Viel créée en 1996. Photo DR/RM

 

Manade Chaix à Tarascon, créée en 1975. Photo DR/RM
Manade du Seden à Castelneau Valence, créée en 2003. Photo DR/RM
Manade Lafon à St Nazire de Pezan issue du rachat dela manade Zucarelli en 1979. Photo DR/RM

Une fois les présentation faites, le public s'est dispersé le long du parcours pour laisser travailler les manadiers. Premier départ pour la manade Lou Simbeu, 9 cavaliers et cinq taureaux. Lou Simbeu, comme toutes les manades sans exception d'ailleurs,  va parvenir à "ammailler" (regrouper) les bêtes dans les trente premiers mètres (et éviter ainsi une première pénalité). Au cours de la course les manadiers vont toutefois laisser un taureau en arrière avant de parvenir à regrouper l'ensemble. Au final Lou Simbeu se classera à la 4ième place.

La Manade Leron Teissonnier prend la suite avec déjà beaucoup d'attrapaïres sur le parcours. Mais le rythme semble un peu rapide pour ce parcours sans faute. Ce qui lui vaudra sans doute sa 3eme place.

Vient le tour de la manade Lescot qui va laisser échapper deux taureaux Place Gabriel Péri, à la hauteur du Gambrinus avant de les reprendre. Une pénalité difficile à rattraper au au classement et qui lui conférera la 6eme place, tandis que l'abrivado doit être interrompu pendant une dizaine de minutes pour évacuer un blessé sur le parcours.

A la reprise, c'est la manade Chaballier qui s'élance. Ralentie par un premier attrapaïre Place Gabriel Péri, ce qui  va permettre à deux taureaux de se libérer. Un deuxième attrapaïre sur le retour rue de la Meunière relèguera la manade en 5eme position.

la Manade Chaix n'était pas à la chance à Alès, avec quatre taureaux partis en avant en vue de Gabriel Péri, puis un derrière sur le retour rue de la Meunière, il a fallu travailler dur pour revenir au camion et hériter de la dernière et septième place.

Enfin la manade Lou Seden s'est élancée en sixième position avec un rythme soutenu et régulier, les attrapaïres sur le parcours étant plus décidés que jamais à tenter leur chance . Un parcours impeccable avec un taureau qui se décale à la Meunière mais qui est vite ramené dans le lot. Un abrivado agréable et qui vaudra à la manade Lou Seden d'emporter ce 23eme concours d'abrivado de la ville d'Alès.

Dernière en lice, la manade Lafon a du se frayer un passage au milieu des attrapaïres, un taureau sera d'ailleurs attrapé mais relâché rapidement sans trop pénaliser l'ensemble de la course, et ce malgré un cavalier peut-être légèrement en arrière place Péri. A l'arrivée la manade Lafon se classe à la second place.

Il est 12h45, les manadiers et le jury  se donnent rendez vous dans les jardins de la mairie pour la remise des trophées.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité