A la uneActualité générale.ActualitésEconomieEnvironnementFaits DiversInsoliteOG, trait pour trait

TRAIT POUR TRAIT Des regards en chiens de faïence

Un p’tit coup de matraque par ça, un p’tit jet de gaz lacrymogène par là… ce samedi en fin d’après-midi – et sans doute ce dimanche aussi – les confrontations entre forces de l’ordre et manifestants anti-corrida ont parfois été tendues, sans qu’il n’y ait eu, toutefois, d’incidents notables à regretter. Certes, on s’est regardé en chiens de faïence du côté des Arènes du Tempéras que les anti étaient parvenus à atteindre, mais avec le savant itinéraire qui avait été tracé via les rues annexes, manifestants et aficionados ne se sont à aucun moment croisés. Et il en fut tant mieux ainsi ! Seul petit coup de chaud lorsque un adjoint à la ville de Nîmes, aficionado devant l’éternel, a été repéré alors qu’il tentait de récupérer sa voiture. Le sang de Garrigues n’a alors fait qu’un tour, voyant en cette apparition une provocation. Une sorte de pied de nez aux abolitionnistes de la corrida dont certains auraient, alors, bien volontiers perdu leur sang froid.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité