Actualité générale.Actualités

ALÈS « La Nuit des Camisards » à la conquête de 16200 spectateurs

Les protagonistes de "La Nuit des Camisards" réunis au Cratère. Ph DR/RM

La reprise du spectacle "La Nuit des Camisards" entre le 16 juillet et le 15 août en plein air sur les hauteur d'Alès constitue un véritable pari pour la ville.

Il s'agit d'amener 600 spectateurs chaque soir au pied du mont Ricateau soit plus de seize mille spectateurs cette année, et autant dans les deux années qui suivront (voir notre article). L'ambition est clairement affichée, il faut inscrire "La Nuit des Camisards" dans le paysage estival alésien à l'instar d'autres grandes réussites comme les "Fous Chantants". Tout est mis en œuvre pour contribuer à ce succès avec notamment la création d'une association, "Les amis de la Nuit des Camisards"  doublement présidée par Henri Mouysset, l'auteur du roman qui a inspiré Lionel Astier, et Claude Savy. Lundi soir à Alès, tous les protagonistes du spectacles se sont retrouvés au Cratère pour une soirée de promotion animée par Christophe Rivenq, chef de cabinet.

Tour à tour Denis Lafaurie, directeur du Cratère, Régis Cayrol, président du conseil d'administation, Max Roustan, maire, ont exprimé devant un public composé d'abonnés du Cratère t de responsables associatifs et culturels leur bonheur de voir renaître à Alès ce spectacle et de pouvoir revire les moments exceptionnels vécus lors de la création en 2008 et 2009 à St Jean du Gard.

Sous la forme d'un happening, Henri Mouysset a  ensuite plongé le public dans l'ambiance de ce 23 juillet 1702 en faisant découvrir quelques pages de son roman. Gilbert Rouvière, metteur en scène, a replacé le spectacle dans le cadre voulu exceptionnel : "La montée à pied dans un site naturel vers un premier espace de rencontre (librairie, bar, restauration et lieu d'échanges), puis un cheminement avec les acteurs vers une scène sans gradins et sans projecteurs qui place le public au cœur de la mêlée".

L'auteur, Lionel Astier, parle de cette "trahison" que constitue toute fiction : "Comment raconter deux ans de guerre avec 13 acteurs si ce n'est tentant d'écrire la densité. J'ai choisi ce moment où tout va basculer, au moment d'une persécution violente et répressive, naît l'idée que mieux vaut résister que subir". "C'est heureux qu'Alès porte cela dans son histoire et j'espère que cette pièce donnera l'envie au public de se renseigner sur cette partie de notre passé." commente Lionel Astier.

Avec l'aide des acteurs venus en renforts, l'ensemble des intervenants s'est ensuite prêté au jeu de la lecture de deux extraits du spectacle. Fidèle à son rôle d'animateur, Christophe Rivenq a terminé  la présentation en rappelant l'importance que chacune des personne présente se fasse l'ambassadeur du spectacle : "Nous avons besoin du bouche à oreille, du concours des médias, des adhésions à l'association, des souscriptions et dons...", renvoyant le public vers l'office de tourisme et les différents sites internet de la ville et du spectacle. "Et nos aurons aussi besoin de bras pour accueillir tout le public là-haut" a lancé également Claude Savy avant le coktail prévu dans le hall du Cratère. "La Nuit des Camisards" s'annonce décidément comme la grande aventure de l'été !

Lionel Astier, Jean-Marie Frin et Gilbert Rouvière, complices lors d'une lecture de texte. Ph DR/RM

Raphaël MOTTE

raphael.motte@objectifgard.com

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité