Actualité générale.Actualités

NERS Près de 3000 visiteurs pour la fête de l’âne et de la mule

DSCF7051
De l'insolite et de l'étrange au cours de ces deux journées dédiées à l'âne à Ners. Ph. DR/RM

Vu le nombre de participants à cette seconde édition de la fête de l'âne à Ners, l'âne est une vedette qui réunit petits et grands. Il est vrai aussi qu'il y a peu de fêtes de l'âne dans cette plaine entre Alès et Nîmes.

Pourtant Monique Gras n'a pas fait une étude de marché avant de se lancer dans l'aventure. Présidente de l'association "Une chance pour tous Gard" une petite structure qui assure un travail d’accueil et d’accompagnement pour les personnes handicapées. Elle explique : "Nous agissons pour favoriser l’insertion sociale et professionnelle en promouvant leur autonomie, tout en insistant sur la reconnaissance de leur citoyenneté. Pour donner corps à ses buts, l’association monte des animations, et comme nous aimons les ânes et qu'ils nous aident dans notre travail, nos avons eu l'idée d'organiser cette fête". Rien ne semble émouvoir Monique Gras qui parle d'un budget de 30.000 € pour accueillir tous les intervenants qui viennent des quatre coins de France avec des baudets du Poitou, des "grands noirs" du Berry ou encore des ânes Normands, de Provence ou des Pyrénées...

Le résultat est surprenant, un peu chaotique question parking - (il semblerait que la consigne n'ait pas été comprise, bien que l'association ait mis à la disposition des visiteurs des navettes automobiles et en traction animale, pour le plus grand plaisirs des plus petits) -, la fête est pleine de surprises, alliant démonstrations, ventes professionnelles, métiers annexes mais également animations (danses, échasses, spectacles moyenâgeux...). Un patchworks dans

lequel le public ravi semble trouver son compte. Personne ne semble d'ailleurs surpris de voir déambuler ici une troupe de lama.

"Je voudrais démystifier la réputation de l'âne" explique Monique Gras qui rêve de voir

à nouveau l'âne travailler dans les champs. "Aujourd'hui il y a une association qui donne des ânes à ceux qui veulent bien s'en occuper. Pourquoi les mairies ne se prêteraient pas des ânes pour désherber les terrains" explique Monique qui cherche des partenaires. Aujourd'hui elle s'étonne simplement que tous ne partagent pas sa passion. "Cette année seulement deux écoles d'Euzet et de Ners ont participé au concours de dessin. Pourtant, c'est un sujet de travail génial pour les enfants" . La météo a également été très clémente avec les ânes, si la randonnée médiévale sur le chemin de Regordane a du être interrompue samedi après midi, après la boucle réalisée en matinée, dimanche Ners est resté à l'abri des orages qui ont balayé Alès et le grand défilé du matin dans les rues à été un réel succès... de mémoire d'âne !

DSCF7056
Monique Gras devant quelques dessins des enfants des écoles. Ph DR/RM

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité