A la uneActualité générale.ActualitésActualités Gard.Personnalités.PolitiquePolitique.Société

SUR LE TERRAIN Manuel Valls, ministre de l’Intérieur, à Marguerittes pour le chassé-croisé des vacanciers

P1080954Entre les radars mobiles installés à portée de voix de l'aire de Ledenon et de Nîmes-Est, les motards du groupement de gendarmerie et du peloton autoroutier au grand complet et la Subaru bleue pétrole, prompte à se mettre au train de l'automobiliste un peu trop pressé de rejoindre le littoral, il ne faisait pas bon emprunter l'A.9 ce samedi matin, à hauteur de l'aire de Marguerittes, choisie par Manuel Valls, ministre de l'Intérieur, pour mesurer grandeur réelle, les dispositifs mis en place pour le premier chassé-croisé des vacanciers. Et comme si cela ne suffisait pas à faire lever le pied aux automobilistes impressionnés - on le serait à moins - par un tel déploiement de forces de l'ordre et sécurité , un vacancier que les pompiers ont dit surpris par un coup de pompe, a fait un tonneau à quelques encablures de l'aire de repos. Fort heureusement plus spectaculaire que grave.

Le colonel Pierre Poty, commandant le Groupement de gendarmerie du Gard, a présenté le dispositif à Manuel valls, entouré du préfet du Gard, Hugues Bousiges, et de son ami Jean Denat, vice-président du conseil général du Gard.
Le colonel Pierre Poty, commandant le Groupement de gendarmerie du Gard, a présenté le dispositif à Manuel Valls, entouré du préfet du Gard, Hugues Bousiges, et de son ami Jean Denat, vice-président du conseil général du Gard.

"Je suis venu rappeler les consignes indispensables de prudence en cette journée de grand départ en vacances", a commenté Manuel Valls, accueilli tour à tour sur les stands d'Autoroutes Sud de la France (ASF), de la Prévention routière, de la Croix-Rouge qui avait délégué son président national Jean-Jacques Elegean, de la Sécurité routière, et du Service départemental d'incendie et de secours, qui a réalisé un impressionnant exercice de désincarcération devant le ministre.

Manuel Valls saluant le gendarme, pilote de la puissance Subaru du peloton autoroutier, qui prend en chasse les automobilistes ayant le pied un peu trop lourd sur l'accélérateur.
Manuel Valls saluant le gendarme, pilote de la puissance Subaru du peloton autoroutier, qui prend en chasse les automobilistes ayant le pied un peu trop lourd sur l'accélérateur.

Après avoir rappelé que chaque jour 9 à 10 personnes perdaient la vie sur les routes de France et que 80 étaient blessés- dont certaines très grièvement - Manuel Valls a réaffirmé son engagement à réduire de 50 % le nombre des victimes. "En 2012, nous avons enregistré 3 650 décès dus à des accidents de la route. Mon objectif est de ramener ce triste bilan à 2 000 morts d'ici 2020. Il y a eu des progrès incontestables réalisés ces dix dernières années, mais nous ne devons pas relâcher notre attention", a-t-il affirmé.

Aux côtés du président national de la Croix-Rouge, Jean-Jacques Elegean, le ministre de l'Intérieur a suivi une formation aux premiers gestes de secours.
Aux côtés du président national de la Croix-Rouge, Jean-Jacques Elegean, le ministre de l'Intérieur a suivi une formation aux premiers gestes de secours.

Dans le collimateur des 13 000 policiers et gendarmes mobilisés en ce long week-end de migrations au service des usagers de la route : la vitesse, cause d'un accident sur trois, l'alcool, l'utilisation de téléphones portables au volant, ainsi que la fatigue et la somnolence lors des longs déplacements. Et de conclure sur un message de fermeté : "Depuis une décennie, la baisse significative du nombre des tués de la route est due à l'amélioration des réseaux, aux efforts réalisés en matière de pédagogie... mais aussi à la présence des policiers, gendarmes et radars le long de nos routes. Leur nombre sera augmenté, ils ne sont pas là pour procurer des ressources à l'Etat mais pour faire baisser la vitesse". Voilà qui est dit.

Manuel Valls s'est volontiers prête au jeu de la photo-souvenir, ici avec les bénévoles de la Croix-Rouge et leur président Jean-Jacques Elegean.
Manuel Valls s'est volontiers prête au jeu de la photo-souvenir, ici avec les bénévoles de la Croix-Rouge et leur président Jean-Jacques Elegean.

Etiquette

1 commentaire sur “SUR LE TERRAIN Manuel Valls, ministre de l’Intérieur, à Marguerittes pour le chassé-croisé des vacanciers”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité