A la uneActualité générale.ActualitésActualités Gard.EconomieEconomie.Personnalités.PolitiquePolitique.Société

VISITE Manuel Valls, ministre de l’Intérieur, vient prendre la mesure des premiers effets de la ZSP

P1090217Sept mois après l'installation de la Zone de Sécurité Prioritaire du Chemin-Bas d'Avignon et du Mas de Mingue à Nîmes qui succédait à la création sur les communes de Saint-Gilles et Vauvert, de la toute première ZSP de France, Manuel Valls, ministre de l'Intérieur a consacré son vendredi après-midi à dresser le premier bilan de la mobilisation hardie des divers partenaires (justice, police, associations, comité de quartiers, habitants...) autour du retour de la sécurité quotidienne des biens et des personnes, dans ces quartiers regroupant 6 % de la population de la circonscription mais 7 % de la délinquance, 12 % des mis en cause, voire 17 %  lorsqu'on ne considère que les mineurs.

le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, ici en compagnie de la députée du Gard, Françoise Dumas, a salué un à un les commerçants du Carré Saint-Dominique
le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, ici en compagnie de la députée du Gard, Françoise Dumas, a salué un à un les commerçants du Carré Saint-Dominique

L'installation de cette Zone de Sécurité prioritaire avait été décidée après deux événements qui avaient somme toute traumatisé les riverains du Mas de Mingue et du Chemin-Bas d'Avignon : l'incendie criminel du magasin Leader Price, ainsi que le braquage de plusieurs personnes âgées, détroussées de leurs maigres biens (argent, bijoux, cartes de crédit, chéquiers...) alors qu'elles jouaient paisiblement au loto. Si l'on en croit les premières statistiques présentées au ministre par la Direction départementale de la sécurité publique, les faits de délinquance de voie publique auraient baissé (de 250 à 242), même si le recul est plus sensible au Mas de Mingue qu'au Chemin-Bas d'Avignon. Dans les deux quartiers, le taux d'élucidation des affaires est, par contre, passé de 7,4 % à 10 %.

Au nom de la ville de Nîmes, c'est Franck Proust, premier adjoint ai maire, qui a accueilli Manuel Valls, en l'absence du sénateur-maire Jean-Paul Fournier.
Au nom de la ville de Nîmes, c'est Franck Proust, premier adjoint ai maire, qui a accueilli Manuel Valls, en l'absence du sénateur-maire Jean-Paul Fournier.

Pour chacun des objectifs prioritaires, les résultats ont enregistré des reculs sensibles : atteintes volontaires à l'intégrité physique (de 73 en 2012 à 65 en 2013, pour la même période concernée, taux d'élucidation de 53 % à 83 %); usage et trafic de stupéfiants (de 29 à 2012 à 24 en 203); violences urbaines (de 86 en 2012 à 73 en 2013). Par ailleurs, depuis le 1 er janvier dernier, 26 opérations généralistes ont été menées (contrôles routiers, vérifications d'identité) et 16 opérations thématiques engagées (établissements scolaires, descentes dans les caves et parties communes, contrôles de commerces avec les services des impôts, douanes, services fiscaux, opérations coups de poing ciblées sur les stupéfiants et recels de vols...).

A la sortie du centre social du Mas de Mingue, Manuel Valls a été interpellé par des jeunes du quartier. Au coeur de leurs préoccupations, l'emploi, encore et toujours l'emploi/.
A la sortie du centre social du Mas de Mingue, Manuel Valls a été interpellé par des jeunes du quartier. Au coeur de leurs préoccupations, l'emploi, encore et toujours l'emploi/.

Plusieurs opérations judiciaires d'envergure ont été réalisées dans ces deux quartiers avec, au final, l'interpellation de 21 malfaiteurs pour détention d'arme de poing et de fusil à lunette, trafic de stupéfiants (30 kg de résine de cannabis et 3 kg de cocaïne saisis), recels d'objets volés (matériel de chantier, bijoux..). Ces chiffres rassurants quant à la pertinence et l'efficacité des zones de sécurité prioritaire, ont été confirmés par Marie-Laure Beccuau, procureur de la République, animatrice du groupe de suivi de la ZSP, qui analyse, chaque mois, les résultats. "Coopération et confiance sont les maîtres-mots de ce dispositif. Il s'agit de mieux nous connaître, nous comprendre pour mieux réagir ensemble", a t-elle commenté, avant de préciser - à l'attention de ceux qui daubent le plus souvent la Justice pour sa lenteur et son laxisme - "que toutes les interpellations avaient été le plus souvent suivies de présentations au Parquet". Avec condamnations et incarcérations à la clé.

Du côté des comités de quartier, Mme Gallice (Mas de Mingue) a témoigné d'un retour à la tranquillité, même si les incivilités et nuisances demeurent, hélas, trop courantes. Au nom des riverains, elle s'est faite l'interprète de deux à trois exigences : engager au Mas de Mingue des opérations de renouvellement urbain (les dernières rénovations datent de 1983), améliorer les équipements sportifs (le gymnase Marcel-Cerdan sera ré-ouvert en septembre et le collège promis à reconstruction), doter les clubs de sport d'animateurs puis, enfin, intensifier les opérations de prévention auprès des plus jeunes. Même appréciation du côté du comité de quartier du Chemin-Bas d'Avignon, dont la présidence vient d'être confiée à M. Ramzy, qui a toutefois modulé sa satisfaction de trois bémols : "les contrôles abusifs et renouvelés" dont seraient victimes les jeunes, l'absence de médiateurs de quartiers ainsi que la discrimination à l'emploi dont souffriraient les habitants, jeunes ou aînés, domiciliés au Chemin-Bas d'Avignon. Autre résultat somme toute encourageant de cette ZSP urbaine : la diminution sensible du nombre de caillassages des bus Tango et des agressions physiques commises sur leurs conducteurs.

Le salut de Manuel Valls à un jeune qui vient d'ouvrir une supérette dans le quartiers du Chemin-
Le salut de Manuel Valls à un jeune qui vient d'ouvrir une supérette dans le quartiers du Chemin-Bas d'Avignon.

A l'heure de dresser un premier bilan, le ministre Manuel Valls qui était accompagné du préfet Christian Lambert, chargé de suivre les 64 Zones de Sécurité prioritaires installées à ce jour en France, a souligné : "Il faut du temps, de la persévérance et de la volonté, à commencer par celle de mieux faire travailler ensemble Police et Justice. La crise économique grave que nous traversons, touche plus encore les quartiers tels que le Chemin-Bas d'Avignon ou Le Mas de Mingue, mais nous ne vous laisserons pas tomber. En septembre, dix policiers supplémentaires seront affectés à Nîmes, même si la Police ne peut parvenir seule à rétablir la paix publique. il faut le concours de tous les partenaires, l'implication de tous les habitants. Par ailleurs, nous ne saurions que trop encourager les collectivités locales ( suivez notre regard du côté de la municipalité de Nîmes) et associations à recruter des emplois d'avenir, ils sont faits pour les jeunes des quartiers en difficulté", a-t-il souligné. Pour l'immédiat, aucune ZSP supplémentaire n'est prévue dans le Gard.

Etiquette

5 réactions sur “VISITE Manuel Valls, ministre de l’Intérieur, vient prendre la mesure des premiers effets de la ZSP”

  1. C’est sur l’emploi, notamment, que les Français attendent le Gvt. Le bilan est, en la matière, catastrophique. La fuite en avant dans cette UE ne répond en rien aux exigences économiques et donc sociales des citoyens.
    Ici, dans le Gard c’est Tamaris, Shelbox, Richard-Ducros, Call-expert, Jallatte, les Salins…mais aussi les services publics qui subissent les conséquences de cette politique.
    STOP !

  2. On peut constater que l’objectif prioritaire est d’abord celui des photographes ou chacun et surtout chacune rivalise d’adresse au jeu du coude dans le gras du bide. Toutes nos félicitations à madame Dumas pour sa virtuosité, Aragon avait-il raison ? La femme est l’avenir de l’homme ou l’homme de l’avenir.

  3. bonjour
    le député W DUMAS au lieu de se montrer devant les caméras aux cotés du Ministre de l’intérieur, il devrait s’occuper de sa circonscription: la 5 où il est absent, or Nîmes n’est pas dans la 5… Cela fait bien mare cette comédien des politicards ne trainant pas le problème, faisant croire qu’ils s’occupent de l’insécurité… Or l’insécurité explose: agression des conducteurs de bus, délinquance… Sans oublier une autre délinquance et insécurité peu médiatisée:  » la routière » où je constatai une aggravation des conducteurs fous, doublant en prenant des risques mais peut etre c’est à cause de la consommation du cannabis car fumer du cannabis a les mêmes effets que boire de l’alcool.
    Et Gilbert COLLARD est absent? Car si DUMAS W était présent, Collard aurait du être présent, non?

  4. Le Ministre semble se féliciter de l’amélioration du « taux d’élucidation des affaires [qui] est passé de 7,4 % à 10 % » et des faits de délinquance qui ont, semble-t-il, diminué.
    Pourtant quand on vit au Mas de mingue, on voit autre chose : 2 à 3 cambriolages par semaine chez des habitants du quartier, des fusillades, du trafic de drogue dans les entrées d’immeuble (qu’Habitat du Gard avait promis de doter d’interphones depuis des années, ce qui est toujours une fiction), des policiers qui ne « peuvent pas » venir constater un cambriolage avec porte forcée lorsqu’on les appelle…. Et, non, je n’exagère pas, il suffit de demander à n’importe quel habitant pour avoir confirmation, vivre dans ce quartier est en train de devenir une punition!
    Donc je suis extrêmement sceptique quand à toutes ces belles paroles, tout le monde sait bien qu’elles ne représentent pas la réalité, Monsieur le Ministre, on vous raconte n’importe quoi!
    A quand de vraies actions en faveur d’une sécurité accrue (remettre en place le poste de police déserté par exemple), en faveur d’un habitat plus digne ou d’une meilleure insertion professionelle de nos enfants ?

  5. bonjour

    a aucun moment j ai dit qu il y avait un manque de médiateurs dans le quartier donc je vous demanderai de bien écrire se que je dit seulement sa porte confusion a mes amis médiateur qui sont bien en poste au chemin bas et qui font un très bon boulot au sein de notre quartier merci

    Hassan RAMZI
    president du comité de quartier chemin bas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité