Actualité générale.ActualitésEconomieEconomie.Personnalités.Polémique.PolitiquePolitique.Société

ALÈS Francis Cabanat s’oppose au sabordage de l’apprentissage

Photo © objectifgard.com / MA
Photo © objectifgard.com / MA

Francis Cabanat  Président de la CCI Alès Cévennes partage et relaye la position d’André Marcon, président de CCI France qui s'est opposé fermement à la volonté du Gouvernement de limiter aux seules entreprises de moins de 10 salariés l’indemnité compensatrice dont bénéficiait jusqu’à présent l’ensemble des entreprises. Dans un communiqué, le président rappelle "que cette mesure est en totale contradiction avec l’engagement du Pacte de compétitivité, de croissance et de l’emploi de porter à 500 000 le nombre d’apprentis dans les PME, et intervient dans un contexte de baisse de l’apprentissage puisque pour le mois de juin 2013 les CCI ont enregistré une diminution de 15 % du nombre de contrats d’apprentissage présentés à l’enregistrement. le communiqué poursuit : Cette décision est un mauvais coup pour l’emploi des jeunes, car les entreprises de dix salariés et plus, et notamment celles comprises entre 10 et 250 salariés sont un gisement pour le développement de l’apprentissage. Elles représentent en effet près de 40 % de l’effectif salariés en France et demeure sous la barre des 30% en matière d’emplois d’apprentis."

De la même manière, et dans un tout autre domaine, Francis Cabanat appuie la position d’André Marcon qui alerte sur les conditions de reprise d’une entreprise par ses salariés prévues par le projet de loi dans le chapitre des cessions/transmissions, et notamment de la mesure  "incompréhensible" qui oblige les chefs d’entreprise à informer leurs collaborateurs de leur projet de transmission dans les deux mois suivant leur «intention de céder ». "Cela alors même que les cessions se préparent dans les 3 à 5 ans précédant la période à laquelle la transmission est envisagée."

Etiquette

1 commentaire sur “ALÈS Francis Cabanat s’oppose au sabordage de l’apprentissage”

  1. Le Président de la CCI d’Alès a raison de réagir et de prendre position! Il faut défendre comme il fait, depuis des années, l’apprentissage!!! Bravo et bonne continuation!!! Les profs de CFA sont avec vous!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité