Faits Divers

CRIME DE BAGNOLS Le mari de la victime retrouvé dans la Drôme

La police interdisait l'accès au secteur où ont été découverts les ossements, hier à Bagnols. Au second plan, le piton rocheux où ont été effectuées les découvertes (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Photo d'illustration. D.R
Photo d'illustration. D.R

L'enquête a permis de retrouver ce dimanche Jacques Devi, l'artisan dont la femme a été trouvée morte samedi soir au domicile de l'avenue Léon Blum à Bagnols sur Cèze.

Arrivés sur les lieux du drame, alertés par un tiers, les policiers et les secours avaient du enfoncer la porte du domicile, situé à coté de l’atelier Le Lambrequin de l'artisan tapissier décorateur, pour y découvrir le corps couvert de blessures de la femme sans vie. Les recherches avaient été immédiatement lancées  pour retrouver Jacques Devi qui n'était pas sur les lieux du drame. Dans un premier temps l'étendue des lésions a laissé penser que la femme aurait été tuée de plusieurs coups de couteau (notre article). Interrogée sur l'affaire ce dimanche après midi, la procureure précise qu'il y aurait des blessures par arme à feu sur la victime. En tout état de cause précise -t-elle il y a plusieurs types de lésions dont la nature ne sera précisément définie lors de l'autopsie qui aura lieu lundi matin.

Mise à jour du 26 août : les première auditions de Jacques Devi  par les policiers ont eu lieu dans l'après midi. En effet l'homme qui avait essayé d'attenter à ses jours avant d'être découvert avait du être hospitalisé dans un premier temps à Montélimar où il n'avait pas pu être entendu compte tenu de son état de santé.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité