EconomieEconomie.

AÉROPORT DE NÎMES La région Languedoc-Roussillon s’engage à verser 200.000 euros en 2013

Photo © objectifgard.com / MA
Photo © objectifgard.com / MA

Le transport aérien connaît depuis de nombreuses années une croissance importante de son trafic et ses perspectives de développement à long terme ne sont pas remises en cause. En Languedoc-Roussillon, la présence de 5 aéroports présente une réelle opportunité en terme d’aménagement du territoire et de développement économique. C’est dans ce contexte que la Région a défini une stratégie aéroportuaire qui s’appuie sur les 5 plates-formes existantes, que la Région en soit l’unique propriétaire délégant (Carcassonne), partenaire majoritaire d’un syndicat mixte (Perpignan), actionnaire de la société exploitante (Montpellier) ou partenaire du développement (Béziers-Agde et Nîmes Alès Camargue).

Réalisées à l’initiative de la Région en 2009 et 2012, des enquêtes ont démontré l’importance de l’impact économique de ces infrastructures qui génèrent en Languedoc-Roussillon un chiffre d’affaires évalué à 800 M€ en 2012 et plus de 10 000 emplois. Il a également été constaté que si Montpellier était l’unique aéroport du Languedoc-Roussillon, le trafic régional perdrait près de 30% des passagers.

Avec l’ensemble des collectivités impliquées dans le développement aéroportuaire en Languedoc-Roussillon, la Région considère les aéroports comme des outils de développement économique, de croissance à l’export des entreprises régionales, d’attractivité pour les investisseurs et ils constituent une porte d’entrée complémentaire du tourisme favorisant notamment les courts séjours en et hors saison.

Le soutien public apporté à ce secteur est d’autant plus essentiel que la situation financière des aéroports est très fragile : pas une plate-forme ne dégage des résultats d’exploitation permettant d’assumer seul les investissements à engager (mise aux normes pour l’essentiel) et le financement du développement des flux touristiques.

Paradoxalement, la densité aéroportuaire régionale est analysée par la Commission européenne comme une situation génératrice de concurrence qui doit être régulée par la disparition des aéroports non rentables. Cette posture traduit une approche purement financière qui ne tient pas compte des retombées économiques générées par les aéroports. Et ce sont bien ces retombées qui constituent la motivation première de l’action publique locale.

Dénonçant une vision totalement décalée, tous les acteurs publics locaux du secteur aéroportuaire en Languedoc-Roussillon, à l’initiative de la Région, s’élèvent depuis plusieurs mois contre le projet de lignes directrices de la Commission européenne. Aujourd’hui, la Région entend poursuivre l’action partenariale entreprise et proposer à l’ensemble des collectivités et EPCI associés au secteur aéroportuaire de transformer le Conseil de développement aéroportuaire régional qu’elle a lancé en une instance stratégique dotée d’une véritable capacité juridique. Cette organisation regroupant les 5 plates-formes et leurs partenaires devra notamment permettre de préciser les objectifs de développement complémentaires des aéroports régionaux et les moyens à mutualiser pour assurer leur pérennité au service de l’aménagement du territoire, de la mobilité en Europe et du développement économique.

Dans le cadre de cette gouvernance régionale et à l’occasion de cette session du 18 octobre, la Région :

> s’engage à poursuivre en 2013, le soutien régional à l'aéroport de Nîmes pour un montant forfaitaire de 200 000 €,

> adopte, pour Carcassonne Sud de France : l'avenant à la convention de délégation de service public qui modifie le périmètre de la plate-forme par cession d'une parcelle de 117 m2 au Département de l'Aude pour la réalisation du giratoire d'accès à l'aéroport, l'attribution au délégataire Transdev d'une enveloppe de 72 261 € représentant le solde de la compensation financière due au titre de 2012.

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

2 réactions sur “AÉROPORT DE NÎMES La région Languedoc-Roussillon s’engage à verser 200.000 euros en 2013”

  1. Encore un article purement politique sans aucune approche pragmatique ou réelle réflexion journalistique.

    Comment imaginer que l’aéroport de Nîmes situé à respectivement 30 min de Montpellier et 1h de Marignane puisse avoir un quelconque avenir pour l’accueil de trafic commercial.

    Aligner les subventions en M€ pour accueillir quelques vols hebdomadaires vers des dessertes déjà existantes sur ces 2 aéroports n’est que pure gabégie. Pourquoi ne pas envisager sérieusement une reconversion du site dans la maintenance aéronautique bien plus générateur d’emploi pour la ville de Nîmes que d’hypothétique emplois saisonniers aux Saintes, Port Camargue ou pire en dehors du département du Gard…

    L’existence des aéroports de Carcassone et Perpignan, elle se justifie, mais comment raisonnablement penser qu’une complémentarité puisse exister entre les aéroports de Nimes, Montpellier et Béziers, 3 villes situées à 30 minutes de voitures les unes des autres…

    Il ne s’agit pas

    L’ensemble du trafic de ces 5 aéroports du LR était de 2,76 millions de passagers en 2000, il est aujourd’hui de 2,44 millions. Dans le même il progressait de plus de 30% à Bordeaux, Toulouse, Lyon, Marseille, Nantes, Bâle-Mulhouse…

    La vraie politique exige de faire des choix, certes souvent douloureux mais indispensables.
    La politique électoraliste et clientéliste consiste elle à dire (et malheureusement faire) bien souvent n’importe quoi dans le seul but de ne mécontenter personne et d’espérer ainsi être réélu.

    Un avenir bien sombre et promis à notre Région et à la France si nos responsables politiques ainsi que les journalistes d’information continue de choisir la seconde option.

    A bon entendeur.
    Un habitant du LR.

    1. Totalement d’accord avec ce post, Nîmes Montpellier et Béziers sont trop proche il n’y a pas de place pour les 3 aéroports sur le trafic commercial !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité