Faits DiversFaits divers.

ALÈS Le cambrioleur trahi par l’ADN laissé sur place

AlesLes policiers d'Alès viennent de résoudre une affaire datant de l'été dernier grâce à l'identification par le laboratoire de l'ADN d'un des coupables récupérée sur place par les enquêteurs au moment des faits. Le 21 aout dernier deux cambrioleurs se sont introduit dans une maison en profitant d'une fenêtre ouverte à l'étage. Chassés par les occupants, ils avaient eu le temps de faire main basse sur quelques objets avant de s'échapper. Les techniciens avaient opérés les prélèvements et le laboratoire a sorti le nom d'un jeune majeur de 22 ans déjà connu des services de police. La police a pu récupérer l'ordinateur portable de la victime. Le jeune homme qui a reconnu les faits sans nommer son complice passera en comparution en reconnaissance préalable de culpabilité le 26 mars prochain.

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité