A la uneSports GardUSAM

HANDBALL L’USAM s’offre un précieux succès et se rapproche du maintien

bla bla. (Photo J.-M.C.)
Les Nîmois se sont accrochés durant une première période compliquée. (Photo J.-M.C.)

Les spectateurs sont debouts. Les applaudissements continus et même le président, David Tebib, y va de sa joie démonstrative. Victorieux de Tremblay-en-France (37-26) pour le compte de la 17ème journée de D1, l'USAM a offert un beau spectacle à son public du Parnasse et vient du même coup, de se rapprocher du maintien alors que son adversaire du soir compte désormais sept points de retard au classement. Tout ne fut pourtant pas si simple au cours de cette rencontre, loin s'en faut. Le début de match est même clairement en faveur des visiteurs qui mènent rapidement au score (1-4). Les Nîmois enchaînent les pertes de balles, sept dans le premier quart d'heure, et sont trop laxistes en défense. Mais au forceps, ils grappillent leur retard grâce à un Guillaume Saurina qui marquera cinq buts en première période. L'USAM égalise même à cinq minutes de la mi-temps (13-13), et les deux équipes se séparent à la pause, sur un score de parité (15-15).

Une deuxième mi-temps de feu

Le second acte sera d'une tout autre ampleur de la part des verts de Nîmes. Ils infligent rapidement un 5-0 à leur adversaire (20-15) et dans les cages, Rémi Desbonnet, tout juste entré en jeu, écœure les attaquants adverses. L'écart se stabilise à cinq buts jusqu'à la 15ème minute de la seconde période (25-20) mais les Nîmois vont décider d'accélérer encore une fois le rythme. Ils creusent l'écart (27-20) grâce à un Julien Rebichon des grands jours et Rémi Desbonnet fini d'assommer Tremblay-en-France avec onze parades comptabilisés au cours de la deuxième mi-temps. À dix minutes du terme, et devant la réussite nîmoise, Tremblay-en-France parait totalement dépassé. L'écart est alors de neuf buts (31-22), et les jaunes de Seine-St-Denis ne répondent plus. La fin de la rencontre est même une promenade de santé. Julien Rebichon, Jimmy Brun et Nicolas Zens clôturent la marque (37-26) sous les acclamations d'un public qui s'est, une nouvelle fois, déplacé en nombre et qui a réservé une belle ovation à ses joueurs.

Les déclarations :

Guillaume Saurina, arrrière gauche : " On a perdu beaucoup trop de ballon en première période pour espérer mieux. À la mi-temps, on s'est tous dit que l'on était finalement pas si mal avec ce score et on a été beaucoup mieux en seconde période. Rémi nous a sorti un grand match et cela nous a aidé. Je crois qu'on a su élever notre niveau de jeu et que Tremblay a ensuite complètement craqué. Je ne dirais pas que le maintien est acquis mais on a mis un petit coup à nos poursuivants. "

David Tebib, président : " Je suis vraiment très heureux car les gars ont répondu présent. On attendait ce match et on a certainement eu un peu de crispation au départ mais ils ont su s'accrocher. Je voudrais aussi remercier ce public qui a su mettre une superbe ambiance. Maintenant, il y a deux matches difficiles qui nous attendent. À Aix d'abord puis contre Paris au Parnasse, où on espère une nouvelle belle fête. "

Les buteurs nîmois :  Julien Rebichon (huit buts), Nicolas Zens (sept buts), Guillaume Saurina (six buts), Jimmy Brun (cinq buts), Damien Scaccianoce (trois buts), Paul Mourioux (deux buts), Abdelkader Rahim (deux buts), Florent Ferreiro (deux buts),  Irfan Kovac (un but), Jean-Philippe Haon (un but).

Jean-Marie Cornuaille

jeanmarie.cornuaille@objectifgard.com

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité