A la uneActualité générale.ActualitésMunicipales 2014.Politique

MEETING. NÎMES 2014 Avant le bal des prétendants, Jean-Paul Boré s’offre une dernière festive

(Photo J.-M.C.)
Jean-Paul Boré et toute son équipe. (Photos J.-M.C.)

Sur le parvis des arènes ce soir, le dernier meeting de la liste " Tous pour Nîmes ", menée par Jean-Paul Boré, a tourné à la fête générale. Au pied de l'amphithéâtre romain, c'est d'abord le groupe des Caïman jazzy qui a mis l'ambiance en chauffant à blanc les quelques 400 sympathisants qui s'étaient déplacés malgré un ciel menaçant. Un préambule dansant à l'intervention de Sophie Carriere, présidente de l'association qui a donné son nom à la liste. Une prise de parole dont l'objectif n'avait d'autres buts que de remercier ceux qui l'ont accompagné dans cette aventure. " Qui aurait cru il y a trois ans, quand nous avons déposé les statuts de l'association, que nous arriverions à faire de la politique autrement ? Dimanche sera la conclusion d'une belle aventure humaine faite de rencontre sur les marchés, dans les réunions publiques et durant les nombreux porte-à-porte. "

(Photo J.-M.C.)
Sophie Carriere, présidente de l'associaton à l'origine de la candidature de Jean-Paul Boré.

Face à elle, le public veut y croire même si Jean-Paul Boré ne part pas favori. Munis de drapeaux roses, de tee-shirts floqués du nom de leur candidat, ils applaudissent chaudement chaque intervention. Mais n'allez pas leur dire que tout est joué. L'équipe de " Tous pour Nîmes ", y croit et c'est pour se donner du courage qu'elle s'est réunie ce soir, non loin de l'hôtel de ville. " Nous sommes à mi-chemin. À  mi-chemin entre notre local de campagne et la mairie ", signale même Sophie Carriere, avant de laisser le micro à la compagne de Jean-Paul Boré, qui avait jusque-là préféré rester dans l'ombre de son candidat de mari. " Je ne prend pas la parole pour médiatiser notre vie privée. Je veux juste me livrer pour vous remerciez car si nous restons debout, c'est grâce à vous. Nous pouvons changer la donne, mais prenez votre destin en main, votez Boré ".

(Photo J.-M.C.)
C'est par un court discours que Jean-Paul Boré a clôt sa campagne.

Une intervention que n'avait pas forcément prévu l'intéressé. D'ordinaire plutôt habile dans l'exercice de la prise de parole, l'ancien communiste était visiblement touché par cette attention. Le naturel revint toutefois très vite mais ce soir n'était pas le soir des longues tirades. Juste celui pour profiter du moment présent. " Je suis tellement fier d'avoir été au bout. On disait que je rejoindrai une autre liste, que j'étais un gourou. Nous avons montré qu'il ne suffisait pas d'être de droite ou de gauche pour débattre mais qu'il fallait proposer une vision pour Nîmes. " Sans l'évoquer, Jean-Paul Boré a tout de même abordé le cas d'un éventuel second tour. " Il n'y aura pas de majorité dans la majorité et le seul programme que nous défendrons sera Osons pour Nîmes ".

Avec en tête de liste de ses priorités, " la plate-forme internationale de fret " qui lui tient tant à coeur. Peu de mots pour ses adversaires. Pas même pour Jean-Paul Fournier, qui ne lui a pas autorisé la tenue du meeting sur le parvis, sans toutefois lui interdire. " Je n'ai jamais critiqué. Ce n'est pas l'enjeu. Nous devons seulement montrer que nous sommes capables d'affronter la crise. " Juste une phrase pour ceux qui ont fait venir ministres et personnalités pour les soutenir dans leur campagne. " Nous n'avons eu personne mais seulement parce car les seuls dont nous avons besoin, c'est vous. " Dans la douceur nîmoise du soir, la soirée ne pouvait continuer que comme elle avait commencé, en chanson, avec un karaoké géant.

Jean-Marie Cornuaille

jeanmarie.cornuaille@objectifgard.com

Etiquette

Vous aimeriez aussi

6 réactions sur “MEETING. NÎMES 2014 Avant le bal des prétendants, Jean-Paul Boré s’offre une dernière festive”

  1. 400 personnes. Ouahhh!!! Non en fait s’ils étaient 200 sur cet immense et magnifique parvis rénové grâce à Fournier, c’est le maximum.

    1. Le parvis est effectivement magnifique, sauf qu’il est impraticable pour les piétons, pour les enfants, les touristes….avec les pierres qui dépassent, le béton omniprésent et l’ombre inexistante.
      Quel est l’architecte fou qui a eu cette idée d’y interdire la déambulation et qui est ce qui a autorisé à cette monstruosité ??

    2. Vous auriez dû vous déplacer avant de dire pas plus de 200. Sachez que le nombre de personnes étaient des vrais personnes de la population et non pas des gens issue de la bourgeoisie, nous ils sont venus de bon cœur et de leur plein gré sans promesses et sans subterfuges.

  2. Quel est le vote le plus utile à gauche pour conquérir Nîmes ?

    Est-ce que le président du Conseil du Gard peut se tromper, lui qui, au mois de juin 2013 disait être “le seul capable de faire l’union à gauche” pour battre Jean-Paul Fournier ?
    Si Françoise Dumas venait à être élue, ce serait pour Damien Alary un camouflet… et les politiques détestent perdre la face.
    Si la gauche veut reprendre la ville de Nîmes à la droite, elle ne doit pas compter sur le parti socialiste dont les combats internes sont, malgré les apparences, aussi intenses que souterrains.

    Le parti de gauche est bien trop arc-bouté sur des dogmes plus ou moins obsolètes ou démagogiques pour espérer rallier une majorité d’électeurs et il préférera, de toute manière, rester à une place plus confortable dans l’opposition.

    Seule la liste de Jean-Paul Boré est en mesure de mobiliser au dessus des partis.
    C’est sa force et sa faiblesse car, s’il n’est pas en tête au premier tour, le PS et autres EELV, PC auront beau jeu de dire que c’est lui qui a fait perdre la gauche… ce qui donnera raison à la prédiction de Damien Alary… tout en le disculpant de la moindre responsabilité.

    Ne soyons pas dupe, à choisir, il préférerait aider Jean-Paul Boré au deuxième tour plutôt que Françoise Dumas… qui l’a si peu soutenu au moment où il en avait besoin… réponse du berger Alary à la bergère Dumas (qui, selon lui, lui doit tout).

    Le seul vote constructif et utile au premier tour est bien celui pour Jean-Paul Boré !

  3. Présent a cette soirée, j’ai compte 250 personnes. Cela sentait la fin de campagne. Bore a joue sa carte personnelle refusant de s’allier avec les autres listes de gauche. Son rassemblement c’était derrière moi ou rien. Sa femme a pris la parole pour annoncer…qu’elle le soutenait. Le suspens était donc levé ! Merci. Quoi qu’il arrive Bore doit descendre de son petit piédestal et construire le rassemblement a gauche pour battre Fournier. Saura-t-il le faire ? Veut-il poursuivre son aventure isolée ?

  4. UN REVE POSSIBLE= SI NOUS VOULONS UNE MEILLEURE POLITIQUE POUR TOUS (LAMBDAS – surtout les PMR.)=AU 1er TOUR, VOTEZ J-P.BORE. AINSI, VOUS SEREZ CONSULTE ET VOTRE AVIS SERA PRIS EN COMPTE.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité