A la uneActualité générale.Actualités

SAINT-GILLES Une veillée républicaine qui fait front contre le Front

(Photo J.-M.C.)
(Photo J.-M.C.)
Toute l’équipe du Mobile Homme Théâtre avec de gauche à droite, Jonathan, Morgane, Rémy, Bilal et Jean-Pierre. (Photo J.-M.C.)

Devant le local du mobile homme théâtre, ils sont une petite dizaine à finaliser les derniers détails de leur veillée républicaine qui se déroule dans le centre-ville de Saint-Gilles, ce soir. Une manifestation qui tient à rappeler qu’elle s’oppose fermement aux valeurs du Front National et à son candidat, Gilbert Collard.  » Nous sommes opposés aux fondamentaux du Front National même s’il n’y a aucune volonté politique dans cette marche « , revendique Rémy Leboucq, comédien de le troupe. Depuis l’arrivée de Gilbert Collard, les quatre membres de l’équipe et leur président luttent contre les idées du candidat frontiste.  » Dans notre marche, il y aura des gens de toutes les listes qui s’opposent à lui. S’il venait à passer, nous partirions « , assure-t-il.

Une position que partage Jean-Pierre Lafont, président du théâtre.  » Si le FN passait, on perdrait forcément un peu de notre liberté et de notre humanité. On n’a pas envie de tous se regarder en chien de faïence « . Surtout que Saint-Gilles a déjà connu un maire du FN en 1989.  » C ‘était Charles de Chambrun et il a été nul et n’a rien fait « , se souvient Jean-Pierre Lafont. Un terreau qui profite aujourd’hui à Gilbert Collard. Mais Rémy Leboucq prévient, le FN ne sera pas la solution.  » Il vient juste pour se placer. Il a fait une étude de marché et ne prend pas de risques. Il s’est implanté ici pour être élu au conseil communautaire mais il se fout totalement de Saint-Gilles, surtout que dans trois ans, avec le cumul des mandats, il gardera la députation « . Si tous pensent néanmoins qu’il passera le premier tour, ils espèrent  » un barrage républicain « , pour le second. Et cela commence dès aujourd’hui avec la veillée organisée entre leur local, la place de la République et les quais du canal.

Jeanmarie.cornuaille@objectifgard.com

 

Articles similaires

2 commentaires

  1. Il semblerait selon l’article que se sont des intermittents du spectacle,qui très bientôt aurons tout loisir de faire de la politique car leur statut d’intermittent viens d’être mis a mal par le Grand Patronat et les Syndicats à leurs bottes et ce avec la complicité du gouvernement socialiste (de gauche…?)

  2. Tous les gouvernements successifs s’attaquent au droit des travailleurs et des privés d’emplois. Evidement ils ont quelques syndicats à leur botte mais pas tous.
    L’opposition au gouvernement, à la droite et à l’extrême droite doit se faire dans la rue comme dans les urnes. Bravo pour cette initiative.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité