Nîmes Olympique

NÎMES OLYMPIQUE-RC LENS René Marsiglia :  » Lens n’est pas meilleur que nous « 

(Photo J.-M.C.)
René Marsiglia a motivé ses troupes, lors du dernier entrainement, ce vendredi. (Photo J.-M.C.)

Une semaine après les péripéties du déplacement à Caen, qui a vu les Nîmois ne pas arriver à temps pour le coup d'envoi, les hommes de René Marsiglia retrouvent les terrains cet après-midi face au RC Lens. À première vue, pas un match évident face au second du classement, surtout quand on lutte pour le maintien. Pourtant, à bien y regarder, les crocos ont toute leurs chances. D'abord parce que le RC Lens arrive dans le Gard avec un effectif affaibli par l'absence de quatre titulaires importants (Yahia, Le Moigne, Chavarria et Kantari), mais aussi parce que les Nîmois restent invaincus sur leur pelouse en 2014. Ni Metz, Tours ou Niort n'ont gagné aux Costières malgré leur statut de tête de série. " Je ne dirai pas que Lens est meilleur que nous. Au vu du classement et de leur résultat, oui, mais sur un match, tout est possible ", assure d'ailleurs René Marsiglia. Pour le coach des Rouge et Blanc, il faudra surtout corriger les erreurs commises lors du déplacement à Clermont pour espérer un résultat. " Je n'ai pas vraiment digéré ce couac. On a lâché ce match et je n'aimerai pas qu'on le fasse de nouveau face aux Lensois. On a commis une erreur collective en Auvergne ", regrette-t-il.

Joueur du RC Lens de 1983 à 1985, René Marsiglia est sûr que ses joueurs réagiront. " Notre groupe est responsable et adulte. Il n'y a que des bons mecs. On n'est pas dans le doute et on a une grosse envie ", assure-t-il. Face à lui, les Lensois arrivent en pleine confiance avec sept point d'avance sur le quatrième et avant un quart de finale de Coupe de France à Monaco. " Ils ont beaucoup de joueurs d'expérience, un gardien exceptionnel et un collectif qui tient la route ", énumère-t-il. Au match aller, les Nîmois avaient perdu sur une erreur de relance de Pierre Bouby dans le dernier quart d'heure du match, mais ils n'avaient pas été ridicules, loin s'en faut. " Ils sont opportunistes. On connaît leurs qualités car on peut les regarder souvent à la télévision ", assure celui qui jouera dans un milieu à trois éléments. Un match particulier pour Hakim Omrani, formé dans le Pas-de-Calais. " C'est une motivation supplémentaire, c'est sûr. J'ai quand même passé cinq ans là-bas mais si dans l'effectif actuel, je ne connais plus grande monde ", indique celui qui jouera sur l'aile gauche, son côté de prédilection. " Je préfère jouer à ce poste. À droite, j'ai tendance à rentrer sur mon pied droit. " Après quinze jours sans jouer, l'interrogation se situe plus au niveau de l'état de fraicheur des crocos. " C'est une vraie inconnue ", reconnaît d'ailleurs René Marsiglia. Une inconnue qu'il faudra gérer, pour espérer ressortir la tête de l'eau et de la zone rouge.

Le groupe nîmois :

Merville, Michel, Cordoval, Poulain, Sartre, Fanchone, Kovacevic, Hsissane, Bouby, Koura, Omrani, Gragnic, Jonathan Parpeix, Robail, Boche, Ogounbiyi.

 

Etiquette

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité