ActualitésSociété

GARD Un mois pour être acteur de l’aménagement du territoire

Le SCoT lance un grande enquête publique sur son projet d'aménagement.

Des Cévennes à la Camargue… (Archives)

Avant de valider définitivement son plan d'aménagement à long terme sur 80 communes du sud du Gard, le Syndicat mixte du SCoT Sud Gard lance une grande enquête publique en direction de tous les citoyens. 

Le Schéma de cohérence territoriale (SCoT) est un projet de territoire qui concerne les politiques d’aménagement et d’urbanisme à moyen ou long terme. Pour le sud du Gard, le SCoT couvre les 80 communes des six intercommunalités du grand bassin de vie nîmois. Il définit des orientations et des objectifs de développement et d’aménagement du territoire à l’horizon 2030 qui auront un impact sur l’évolution du cadre de vie de ses habitants. Ce document planifie les grandes orientations d’aménagement et de développement durables, à l’échelle du bassin de vie Nîmois et plus globalement sud gardois. 

Le SCoT pour quoi faire ?

Le SCoT Sud Gard organise l’évolution du territoire en prenant en compte ses enjeux environnementaux, économiques, sociaux et les besoins de ses habitants. Il traite notamment les questions d’habitat, d’équipement, d’environnement, d’agriculture, de commerce et de développement économique. Il concerne plus de 380 000 habitants et réunit les 80 communes de la Communauté d’Agglomération de Nîmes métropole et des Communautés de communes de Beaucaire-Terre d’Argence, Petite Camargue, Terre de Camargue, Pays de Sommières et Rhôny-Vistre-Virdoule. 

Quelles orientations ?

À l’horizon 2030, la population du territoire devrait atteindre 450 000 habitants. Il sera nécessaire de construire environ 38 800 logements, développer l’emploi, les transports et les services tout en répondant aux enjeux de cadre de vie, de risque et de protection des terres agricoles et de l’environnement. Le SCoT repose sur 4 grands axes fédérateurs : un territoire de ressources, un territoire organisé et solidaire, un territoire actif et un territoire en réseau. 

Fruit de six années de travail et de concertation, le projet de Schéma de cohérence territoriale du Sud Gard a été arrêté par les élus du Conseil Syndical du SCoT Sud Gard le 18 mars 2019. Avant que le projet puisse être approuvé et qu’il s’applique réglementairement, la dernière étape de la concertation sur la révision du SCoT est l’enquête publique. Celle-ci se déroulera du lundi 26 août au vendredi 27 septembre inclus.

S'informer et participer à l'enquête publique : comment faire ? 

Habitants, usagers, associations, acteurs économiques, élus, ont donc un mois pour s’informer et s’exprimer sur ce projet de document de planification. Durant toute la durée de l’enquête publique, tous les citoyens sont invités à consulter le dossier d’enquête et consigner leurs observations dans les registres d’enquête publique mis à disposition : sur le site du registre dématérialisé de l’enquête publique à l’adresse suivante: https://www.registre-dematerialise.fr/1494, au siège du Syndicat mixte du SCoT Sud Gard et dans chaque lieu d’enquête mentionné dans l’avis d’enquête publique aux jours et horaires habituels d’ouverture.

Il est également possible de faire part de ses observations au président de la commission d’enquête, soit à l’occasion de l’une des permanences indiquées dans l’avis d’enquête publique soit par courrier postal, à l’attention de "Monsieur le président de la commission d’enquête publique au siège du Syndicat mixte du SCoT Sud Gard. 1 rue du Colisée, 30 900 Nîmes"  ou par  courriel à l’adresse suivante : enquete-publique-1494@registre-dematerialise.fr. Le projet de SCoT tel qu'il est déjà  arrêté est d’ores et déjà consultable sur le site Internet du Syndicat mixte : http://www.scot-sud-gard.fr/

Pour plus d'informations (lieu d'enquête, date, permanences…) contacter le Syndicat mixte du SCoT Sud Gard,1 rue du Colisée 30 900 Nîmes, pascal.laburthe@scot-sud-gard.fr ou 04.66.02.55.30. Du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h.

Etiquette

Véronique Palomar

Après une longue carrière au service de l'information dans l'hémisphère sud, me voilà de retour dans l'hexagone. Heureuse de mettre, plume, regard neuf et expérience au service d'un journal indépendant et de continuer à informer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité